Olympus visite les années 60 avec le PEN EP-5

Olympus a frappé l’or avec sa série PEN numérique. Le premier de la gamme, l’Olympus PEN E-P1, a vu le jour en l’an de grâce 2009, alors que Community venait à peine de prendre l’antenne et que Katy Perry se réveillait à Vegas et décidait d’en écrire une chanson. Le PEN E-P1 marquera le départ d’une aventure à succès pour Olympus. Quatre ans plus tard, la nippone lance la quatrième itération de la série, le PEN E-P5.

Pour ce nouvel Opus, les concepteurs d’Olympus se sont inspirés à la fois de l’ancien et du moderne, empruntant autant au Pen F, appareil à film de 1959, qu’au E-P3. Il en résulte une caméra au boîtier tout en métal, au look élégant et délicatement rétro, avec une quantité de contrôles manuels. Mais si le contenant fait un clin d’oeil au passé, le contenu regarde fièrement vers le futur.

E-P5_best_si+17MF

Un des points marquants de la fiche technique du E-P5 est le nouvel obturateur mécanique allant jusqu’à 1/8000è de seconde, une première pour les appareils hybrides. Celui-ci permet également une vitesse de synchronisation du flash de 1/320è de seconde.

Ce nouveau PEN embarque plusieurs éléments du populaire OM-D E-M5 : le capteur LiveMOS 16 mégapixels, le processeur d’image TruePic VI, le système d’autofocus FAST AF et le stabilisateur d’image à 5 axes. Et, fidèle à l’ADN de la famille PEN numérique, le E-P5 embarque 12 filtres artistiques avec variations.

Le PEN E-P5 sera disponible vers la fin mai en trois couleurs : noir, argent et blanc ainsi qu’en deux configurations. Le boîtier seul aura un prix de détail suggéré de 999$ et l’ensemble avec objectif mZuiko 17mm 1.8 et viseur électronique VF-4 sera vendu pour 1449$

Le E-P5 en noir
Le E-P5 en noir
Le E-P5 en blanc
Le E-P5 en blanc

Voir : Olympus PEN E-P5

À propos de Olivier Deveault

Étudiant d'informatique, photographe réformé et amateur de design, Olivier aime beaucoup le sushi de qualité. Il parle bilingue et demi, mesure 6 pieds 4 pouces et possède un compte twitter (@odeevee).

Aussi à voir...

Nikon interpelle les photographes amateurs avec les Coolpix A1000 et B600

Depuis l’avènement des téléphones cellulaires avec caméra intégrée, les photographes amateurs ont progressivement délaissé les …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.