Ogre Tale : il était une fois… le conte décevant

Si vous lisez mes critiques, vous avez peut-être remarqué un peu les genres de jeux que j’aime bien. Souvent, j’ai écrit à propos de jeux au style rétro, des jeux avec des influences japonaises et des jeux de type « beat ’em up« . Ça tombe bien, car Ogre Tale rejoint toutes ces caractéristiques. Super ! De plus, ce jeu est développé par ceux qui ont créé Phantom Breaker : Battle Grounds, vous dites ? Un de mes jeux préférés sur Xbox 360 ? Parfait ! J’accepte la tâche ! Donc, impossible qu’il se passe quoi que ce soit de mal avec ce jeu, n’est-ce pas ? Eh bien… disons que… passons tout de suite à la critique.

  • Studio de développement : MAGES inc.
  • Éditeur : Degica
  • Plateformes disponibles : PC
  • Plateforme de test : PC
  • Classement : N/D
  • Prix : 22,79$
  • Site officiel du jeu
  • Page Steam du jeu

À ne pas prendre au sérieux

Voici un résumé de l’histoire qui va peut-être vous surprendre. Il y a très longtemps, les ogres vivaient tranquilles sur les terres des humains. Mais ces derniers les voyaient quand même comme des monstres et les craignaient. Un jour, trois « héros » ont décidé que c’était assez : il fallait exterminer les ogres. L’un de ces « héros », Momotaro, réussit à vaincre le leader des ogres : la belle, mais redoutable Iroha. Il fut acclamé en héros et ce fut la paix pendant des siècles. Jusque là, ça va, n’est-ce pas ? Attendez la suite… avant qu’Iroha rende son dernier souffle, elle utilisa une ancienne technique de réincarnation. Elle est maintenant réincarnée… en un chat. Mâle. Ouais… donc, nous sommes au présent et Iroha trouve les dernières survivantes du clan des ogres : trois jeunes sœurs. Iroha, le gros chat, leur enseignera comment se battre et jurent de venger le clan des ogres et de vaincre Momotaro.

On comprend très vite que le jeu ne se prend pas au sérieux et que l’histoire est assez loufoque. Même dans les dialogues, les personnages semblent savoir qu’ils sont dans un jeu vidéo. J’ai trouvé certains moments sympas, parfois comiques, mais rien d’hilarant. Avoir un jeu qui ne se prend pas au sérieux et qui en plus est conscient qu’il est un jeu avec une histoire ridicule, c’est rafraîchissant de temps en temps. Dans les dialogues, parfois on s’auto-ridiculise donc ils savent très bien ce qu’ils font.

Ogre Tale

À vos armes

Comme j’ai mentionné plus tôt, ce jeu est un « beat ’em up« . Vous avez le choix entre trois personnages. Il y a Hana qui maîtrise les attaques un peu plus éloignées avec le fouet, Ran est assez balancée côté attaques avec son épée et puis il y a la petite Yume qui frappe fort avec une grosse masse. Seulement trois personnages, c’est peu je trouve, surtout si on compare avec Phantom Breaker : Battle Grounds. Oui les personnages ont des armes différentes, mais ça laisse quand même peu de variété. En parlant des armes, vous pouvez en obtenir des nouvelles de plusieurs façons : soit par les ennemis vaincus qui les laissent sur votre chemin ou soit en accumulant de l’argent pour les acheter sur internet. Je trouve ça drôle que de commander nos armes sur un site internet (fictif bien sûr) et de les recevoir comme si c’était un colis d’Amazon. De plus, obtenir des armes est la seule façon de « devenir plus fort ». Ce n’est pas comme dans Phantom Breaker, où il y avait un système au style « RPG » où vous pouviez monter les caractéristiques de votre héroïne telles que la force, vitesse, etc. Vous n’avez pas de contrôle là-dessus. Vous obtenez de nouvelles armes auxquelles vous pouvez leur ajouter des accessoires pour les améliorer, mais c’est tout. Il y a la progression de niveaux, certes, mais vous ne pouvez rien modifier. Je comprends que c’est simplifié, mais ce n’est pas aussi amusant. Parfois, je préfère avoir plus de contrôle sur mon personnage.

Ogre Tale

Pas assez, c’est comme… pas assez

En parlant de simplifier, si on continue la comparaison avec Phantom Breaker, il n’y a pas de seconde « plateforme ». Dans ce jeu, vous pouviez vous battre sur un chemin plus près de l’écran puis sauter dans le fond du décor pour vous battre contre d’autres ennemis. C’est un concept où le jeu Guardian Heroes était le pionnier. Ça donnait un effet « 3D », si on peut dire, tout en jouant dans un jeu au style « 2D ». Ça donnait de la profondeur, de nouvelles possibilités de se battre. Surtout si vous jouiez à plusieurs. Mais oubliez tout ça, car c’est absent dans Ogre Tale. C’est 2D, point. Simple ? Oui c’est vrai, car si on joue seul, on n’a pas à « courir » après les ennemis. Par contre, si vous jouez en multijoueur en ligne, ça peut devenir rapidement chaotique. Mais ça c’est seulement si vous réussissez à trouver des gens en ligne. Présentement, il m’est difficile de trouver des gens avec qui jouer. Il est possible de jouer avec d’autres joueurs localement, mais il faut débloquer ce mode en finissant le jeu. Une décision assez douteuse de ne pas laisser les joueurs avoir accès à ce mode dès le départ.

Aussitôt commencé, aussitôt terminé

On simplifie tellement le jeu que ça affecte même l’expérience dans les niveaux. Plusieurs fois, j’ai joué à des niveaux qui se sont terminés beaucoup plus tôt que je croyais. Parfois on vous interrompt carrément dans certains niveaux. Ça coupe l’action et le plaisir assez vite et c’est déplaisant. Donc la majorité des niveaux sont très courts, mais par chance qu’il y a des missions secondaires. Elles sont très courtes aussi, mais il y en a relativement une bonne quantité. Ces niveaux vont être surtout pratiques pour monter de niveaux et obtenir de nouvelles armes. Mais ce jeu peut se terminer assez rapidement. De plus, si vous jouez au niveau « normal », vous aurez très peu d’opposition. Pour avoir un défi, il faut absolument jouer à « difficile » ou « très difficile ». Au mode « normal », les ennemis n’ont aucune résistance. Un seul coup va les tuer. Au moins, les « boss » sont plus intéressants, mais pas si difficiles à battre. Je ne me souviens pas d’avoir joué un « beat ’em up » où les ennemis étaient vaincus après une seule attaque normale. Il y a aussi des choses à propos des niveaux qui me dérangent un peu, dont le manque de directions. Dans certains niveaux, vous terminez d’éliminer les ennemis dans une section et on ne vous indique pas où aller. Parfois vous devez aller à droite, parfois vous devez rebrousser chemin et parfois vous devez entrer dans un endroit (au moins on vous indique ceux-ci). Si vous ne prenez pas une décision assez rapidement, on va vous renvoyer des ennemis. Donc, il peut y avoir des moments d’essais et d’erreurs et ça peut devenir irritant.

Ogre Tale

Graphiques et musique

Je dois mentionner au moins quelques points positifs. Le style artistique suit bien l’esprit du jeu. Des designs de personnages (surtout certains « boss« ) sont discutables, mais quand même, ça colle au thème loufoque du jeu. J’ai toujours aimé les graphiques au style « rétro » et on marie bien le style « anime » avec un style pixelisé qui rappelle des jeux d’une certaine époque. La plupart des ennemis sont grotesques, mais encore là, rien n’est pris au sérieux dans ce jeu donc on se permet un peu de folie. L’animation des personnages est bien, mais parfois j’ai l’impression que ça pourrait être mieux. Par contre, j’aime beaucoup la musique. Elle est souvent entraînante et colle très bien au thème du jeu. On a fait du bon travail à ce niveau-là.

Acheter ou attendre ?

C’est difficile de recommander ce jeu. Ça dépend si ce que vous voyez du jeu vous parle. Si ça ne vous dérange pas de jouer à un jeu court et que vous appréciez les « beat ’em ups« , allez-y. Ce n’est pas un mauvais jeu, mais j’ai été déçu, car ça aurait pu être beaucoup mieux que ça. Vous pourriez toujours attendre, car le jeu devrait sortir sur consoles (Xbox One, PS4 et Nintendo Switch) éventuellement, mais aucune date n’a été annoncée. D’ici là, la version console pourrait être améliorée par rapport à cette version PC, ne sait-on jamais. De plus, il est fort probable que vous aurez plus de facilité à trouver des gens en ligne sur consoles donc peut-être que ça vaut la peine d’attendre.

Ogre Tale

J’aime

  • La musique entraînante
  • Les batailles contre les « boss« 
  • Les graphiques au style « rétro »

J’aime moins

  • Les niveaux beaucoup trop courts
  • Parfois trop simplifier les choses ce n’est pas si amusant
  • Bonne chance pour trouver quelqu’un en ligne…

La copie numérique d’Ogre Tale a été fournie par Degica.

Ogre Tale

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Correct

Un "beat 'em up" au style anime japonais d'une qualité décevante par rapport aux autres jeux du même genre qui l'ont précédé.

User Rating : Be the first one !

À propos de Yannick Faucher

Quand je ne suis pas en train d'écrire, je joue à des jeux vidéo. Si je ne joue pas, je regarde des dessins animés américains ou japonais. Sinon, je lis des bandes dessinées de super-héros. Vous voyez le genre? Il n'y a pas assez d'heures dans une journée pour satisfaire ma soif de geek. C'est ma passion, c'est dans mes veines.

Aussi à voir...

Les librairies O-Taku : la famille s’agrandit !

Il y a quelques jours, les librairies O-Taku nous offraient une merveilleuse nouvelle. En effet, …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.