Octopath Traveler II : une histoire, huit perspectives

En 2018, je découvrais le premier opus de la série qu’est Octopath Traveler. J’ai rapidement été séduite par l’univers, les magnifiques visuels pixelisés ainsi que par sa trame sonore éblouissante. Lorsque j’ai appris que l’aventure se poursuivrait avec Octopath Traveler II, j’avais vraiment hâte de découvrir les nouveaux personnages qui égayeraient ce nouveau volet de la série. J’espérais être autant séduite par ce deuxième jeu que par le premier. Bref, découvrons sans plus attendre mon verdict. Octopath Traveler II est-il à la hauteur de son prédécesseur ?

  • Studio de développement : Square Enix, ACQUIRE Corp.
  • Éditeur : Square Enix
  • Plateformes disponibles : PC, Nintendo Switch, PlayStation 4, PlayStation 5
  • Plateforme de test : Nintendo Switch
  • Classement : T
  • Prix : 79,99$
  • Site officiel du jeu
  • Page Steam du jeu

Octopath Traveler II

Huit héros

Comme dans le premier jeu, Octopath Traveler II vous invite, dès le début, à choisir un des huit protagonistes. Vous débuterez ainsi avec son histoire. Lorsque vous aurez terminé son premier chapitre, il vous sera possible d’explorer les autres histoires comme bon vous semble. Vous pourrez aussi poursuivre l’aventure avec le premier personnage que vous aurez choisi. Et lorsque votre route croisera les autres protagonistes, le jeu vous proposera de faire l’histoire du nouveau venu jusqu’à sa rencontre avec votre groupe. Lorsque vous croisez un des sept autres personnages, ceux-ci se joindront à votre équipe dès que vous aurez terminé son premier chapitre.

Chaque personnage possède sa propre histoire, son propre passé, mais aussi, ses compétences et ses techniques qui le rendent unique, autant lors des combats que lors des phases d’exploration. D’ailleurs, les huit nouveaux personnages ont été travaillés de manière à ne pas être de vulgaires copies des protagonistes du précédent jeu. Je pense qu’une de mes plus grosses déceptions concernant Octopath Traveler II, c’est que les personnages n’interagissent pratiquement pas alors qu’ils décident de prendre la route ensemble. Il est triste de constater que lorsque nous découvrons une nouvelle partie d’histoire d’un personnage, même s’il est accompagné d’alliés, ceux-ci ne figureront étrangement pas dans la cinématique, comme si le personnage joué était seul. Il aurait été intéressant de les intégrer et de les voir réagir face aux situations les entourant.

Octopath Traveler II

Tant de possibilités

Au niveau de la jouabilité, vous ne serez pas dépaysé si vous avez joué au premier opus. Octopath Traveler II propose aux joueurs des combats au tour à tour. Durant les affrontements, vous pouvez briser la défense de vos opposants grâce à leur point faible. À force de combattre et de tester des coups contre chaque adversaire, vous découvrirez leur point faible et cela vous sera assurément utile lors de vos affrontements futurs. Chaque personnage possède une arme au corps à corps ainsi que des capacités uniques qu’ils pourront utiliser grâce à une barre d’énergie. Vous pourrez aussi utiliser des BP, une ressource se rechargeant chaque tour et permettant d’utiliser une capacité ultime lorsque ces points sont dépensés. Cela peut changer la donne lors d’un affrontement.

Plus tard dans le jeu, vous pourrez personnaliser davantage la classe de vos personnages. En dehors des combats, chaque protagoniste possède des actions qu’ils peuvent utiliser, dépendant du temps. Le jour comme la nuit, vous pourrez utiliser ces actions spéciales afin de vous aider à obtenir des informations, des objets ou encore, des compagnons d’armes temporaires.

Le combat est très agréable. Cela fonctionne aussi bien que dans le premier jeu. Toutefois, on remarque facilement qu’il n’y a pas de réelle amélioration concernant la mécanique de combat. Il est parfois difficile de faire en sorte que nos personnages gagnent autant d’expérience. D’autant que si vous avez commencé l’histoire avec un personnage en particulier, celui-ci ne quittera pas votre escouade alors que vous arpenterez le monde afin de recruter les sept autres personnages principaux. Toutefois, comme vous pouvez l’imaginer, le dernier personnage recruté aura un certain retard si on le compare au premier. Et il sera parfois très difficile de rattraper ce retard.

Octopath Traveler II

Une immersion complète

Visuellement, Octopath Traveler II est tout simplement sublime. Déjà, le premier opus était d’une beauté époustouflante. On ne peut s’empêcher d’apprécier la beauté de l’art pixelisé que nous offre ce titre. Les paysages sont à couper le souffle ! L’animation est très fluide et j’aime particulièrement les jeux de lumières et de caméra, apportant des effets intéressants à certaines scènes. La bande-son est toujours aussi magnifique. Les voix japonaises sont horriblement satisfaisantes à entendre. Je conseille fortement de jouer à Octopath Traveler II en japonais, la langue d’origine. Vous pourrez, bien sûr, mettre les sous-titres en français. Toutefois, j’ai malheureusement remarqué qu’ils avaient eu un peu de difficulté avec la traduction française. Il manque parfois certains mots. J’ai pu le constater à de nombreuses reprises. Malgré tout, cela ne m’a pas empêché d’apprécier mon expérience et de comprendre l’histoire.

Octopath Traveler II

En conclusion

Si vous avez apprécié l’ancêtre d’Octopath Traveler II ou si vous êtes un amateur de JRPG, il est assuré que vous aurez du plaisir à découvrir ce nouvel opus. Les phases de combat sont satisfaisantes. J’ai aimé les capacités des personnages, autant durant les combats que durant les phases d’exploration. J’ai aimé le fait que nous puissions personnaliser un peu notre personnage via les capacités que nous pouvons apprendre dans l’ordre de notre choix, mais aussi, grâce aux sous-classes. Les protagonistes sont intéressants, majoritairement. En réalité, il n’y a qu’Agnéa que j’ai trouvé ennuyeuse, autant sa personnalité que son récit. Certains passages du scénario sont un peu clichés, voire même prévisibles, par moments, mais cela ne m’a pas empêché d’apprécier l’histoire.

La durée de vie est incroyable. J’ai grandement apprécié la liberté que nous offre le jeu puisque nous pouvons vagabonder d’une histoire à une autre comme nous le désirons. Nous pouvons d’ailleurs nous balader où nous le souhaitons, mais il faut faire attention : les zones possèdent leurs propres niveaux de danger. Sinon, j’ai parfois trouvé que la mini-carte était un peu floue. J’avais parfois de la difficulté à me retrouver sur celle-ci, mais aussi, j’ai parfois eu l’impression de me perdre concernant la trame principale ou encore, les quêtes secondaires. Je pense que la carte aurait pu être présentée de manière beaucoup plus organisée. Bref, je pense que ce titre est un jeu à posséder pour tous les amateurs de JRPG. Vous serez assurément bluffé par ce jeu, autant par sa beauté que pour la qualité de son récit et de ses personnages.

J’aime

  • Le récit ;
  • La durée de vie ;
  • La liberté d’exploration ;
  • Les visuels en pixel très détaillés ;
  • Le système de combat très complet ;
  • La qualité des personnages et de leur capacité ;
  • La bande-son qui est toujours aussi sublime que dans le premier opus.

J’aime moins

  • Les quelques passages prévisibles ;
  • La mini-carte qui aurait pu être plus précise ;
  • Le manque d’interaction entre les protagonistes ;
  • Les quelques problèmes avec la traduction française.

La copie de Octopath Traveler II a été fournie par Nintendo.

Octopath Traveler II

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Époustouflant

Octopath Traveler II est le meilleur de ce qu'on peut tirer d'un JRPG. Vous en aurez aisément pour votre argent vu l'incroyable durée de vie. La qualité du récit, la bande-son et l'aspect visuel ne pourront que vous charmer. Ce jeu est une pure merveille. Il est assurément à la hauteur de son prédécesseur.

À propos de Jessica Côté Acteau

Mon côté geek est né très tôt. C'est avec Ash, le dresseur de Pokémon et Sakura, la chasseuse de cartes que j'ai grandi. J'étais déjà une grande amatrice de l'animation japonaise et ça m'a suivi de l'enfance à l'âge adulte. Ma passion pour les jeux vidéo a, quant à elle, débuté au même moment. Armée de mon Game Boy Color, j'étais déjà une grande dresseuse de Pokémon, à l'époque ! C'est néanmoins la série The Legend of Zelda qui m'a fait tomber en amour avec le gaming. Depuis, qu'il s'agisse de jeux ou de japanimation, j'en mange tous les jours.

Aussi à voir...

Rainbow Cotton

Rainbow Cotton – Tout n’est pas soleil et arc-en-ciels…

Dur à croire que ceci est ma quatrième critique d’un jeu de la série Cotton. …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.