Pronty : Mystère des profondeurs – Une aventure magnifique, mais aussi terrifiante !

Ce qui m’a attirée en premier lieu dans Pronty : Mystère des profondeurs, ce sont les couleurs vives des graphismes et la mécanique de combat. Je trouvais intéressant de me battre avec une »arme» à distance dans un metroidvania. J’ai tellement été intriguée par ce jeu que j’avais oublié que j’avais une peur bleue en ce qui concerne l’univers aquatique. Normalement, j’évite tous les jeux qui se passent dans l’eau, mais pour une fois, j’ai joué plus de 7 heures sans jamais me dire que je n’appréciais pas mon aventure. J’ai relativement très apprécié l’aventure de Pronty : Mystère des profondeurs.

  • Studio de développement : 18Light Game Ltd
  • Éditeur : Happinet under the Happinet Indie Collection
  • Plateformes disponibles : Steam et Nintendo à partir du 7 mars 2023
  • Plateforme de test : Nintendo Switch
  • Classement : E pour tous
  • Prix : 20,49$
  • Site officiel du jeu
  • Page Steam du jeu

L’histoire

L’aventure de Pronty : Mystère des profondeurs commence par Pronty qui se réveille paisiblement au côté de Bront et de la borne de communication du Gardien de l’avant-poste. J’ai choisi de jouer Pronty SW-417 qui est en réalité un pronty de sexe féminin. Le Gardien de l’avant-poste nous informe qu’à partir d’aujourd’hui, comme Pronty est rendue assez vieille, nous allons enfin pouvoir commencer un entraînement militaire de six mois. C’est Bront, celui qui nous accompagne au Robot Coach, qui nous explique comment combattre et qui nous donne notre première mission.

Notre première mission n’est pas très périlleuse. Il faut simplement aller à un endroit précis sur la carte et récolter des informations. Tout se passe bien, Pronty et Bront ont réussi à terminer la mission. Le chemin du retour se passe plus difficilement et Pronty se blesse, mais rien de grave.

C’est le lendemain matin que l’histoire commence vraiment. Alors que Pronty et Bront sont en chemin pour faire l’entraînement du jour, une alerte de niveau dix se met à sonner. Il y a quelque chose d’énorme dans les environs. Une créature du nom de Raksha apparaît et détruit l’avant-poste. Heureusement, nos chers amis étaient en sécurité durant l’attaque, mais rapidement, un nouvel ordre se fait attendre. La grande cité de Royla fait un appel d’urgence pour que toutes les sentinelles pronty encore en vie aillent rejoindre rapidement Royla et c’est comme ça que l’histoire commence.

Pronty: Mystère des profondeurs

Les personnages

Pronty SW-417 n’est rien d’autre qu’un pronty de sexe féminin. En apparence, elle est d’une couleur différente et elle possède une morphologie plus fine, mais sinon, ce n’est qu’un pronty comme tous les autres. Les prontys sont des êtres qui ont été créés par une grande généticienne en 2365. Ce sont des créatures qui absorbent la pollution dans l’eau, mais malheureusement, à cause de cette capacité, elles ne vivent pas plus qu’une vingtaine d’années. Il semblerait qu’elles ne possèdent pas d’organe pour communiquer, mais elles ont trouvé une manière assez unique de s’exprimer : elles sifflent comme des dauphins.

Notre chère Pronty SW-417 est la sentinelle que nous incarnons dans l’aventure de ce jeu et vous remarquerez qu’elle semble très déterminée à accomplir sa mission.

Pronty: Mystère des profondeurs

Bront n’est rien d’autre que notre très cher compagnon, mais il est aussi notre javelot de combat. En effet, Bront est notre »arme» durant notre aventure. C’est la parfaite symbiose entre Pronty et Bront qui rend les combats intéressants et faciles à faire.

Pronty: Mystère des profondeurs

Il y a quelques autres personnages importants dans l’histoire, mais pour ne pas gâcher le plaisir de les découvrir, je n’en parlerai pas dans cet l’article. Pour être honnête, j’ai adoré jouer à ce jeu, car tout est plaisant à découvrir. Tous les personnages de l’histoire sont intéressants.

Les combats et les personnalisations

De tous les metroidvanias que j’ai joués, Pronty : Mystère des profondeurs reste celui qui m’a offert des combats les plus intéressants. J’ai adoré personnaliser mon style de combat avec des mémos-circuits. Vous pourrez complètement personnaliser votre manière de jouer.

J’ai décidé de jouer de manière à ce que mes charges soient plus efficaces. Lorsque je chargeais un ou plusieurs ennemis, je les marquais et je leur faisais ainsi plus de dégâts. De plus, lorsque j’attaquais un ennemi que j’avais marqué, je me soignais. Si je marquais plusieurs ennemis avec ma charge, ils se retrouvaient enchaînés et ils se partageaient les dégâts. J’ai grandement aimé cette combinaison d’attaque, mais vers la fin du jeu, j‘ai dû la modifier un peu, car certaines zones sont plus facilement accessibles avec certains mémos-circuits installés.

J’ai tenté quelques combinaisons différentes et lorsque j’ai trouvé celle qui me convenait, je n’ai fait que l’améliorer sans en changer la base. Vous aurez sûrement autant de plaisir à découvrir ce qui vous convient le plus.

Pronty: Mystère des profondeurs

En conclusion

J’ai vraiment aimé jouer à Pronty : Mystère des profondeurs sans même m’en rendre compte ; j’ai joué plus de huit heures et j’avais terminé le jeu au complet. C’est un des aspects que j’ai trouvé décevant. J’avais toujours envie de jouer, mais j’avais terminé d’explorer le monde et de découvrir tous les objets cachés. J’ai même terminé tous les scénarios de fins possibles.

J’ai été surprise de voir que le jeu est classé E pour tous, alors que moi-même, à un certain moment, je me disais que c’était terrifiant et perturbant. J’éviterais de laisser un jeune enfant jouer à ce jeu car il pourrait être un peu trop troublant, mais ce n’est qu’un avis personnel.

L’histoire principale était vraiment superbe. À certains moments, j’ai ressenti au fond de moi de nombreux sentiments parfois contradictoires.

Les personnages étaient tous intéressants et uniques, mais j’ai trouvé que Pronty SW-417 était particulièrement adorable. J’ai préféré faire l’histoire avec l’apparence de pronty féminin que le pronty classique.

Pronty: Mystère des profondeurs

Pronty : Mystère des profondeurs est une aventure superbe qui vaut absolument la peine d’essayer. J’ai rencontré, à de rares occasions vers la fin de l’histoire, des latences dans la fluidité du jeu, mais ça n’a pas été trop dérangeant.

J’ai eu l’occasion de faire toutes les fins de l’histoire et je dois avouer que la première que j’ai faite m’a un peu perturbée. C’est principalement la raison qui me pousse à dire que le jeu n’est pas fait pour de jeunes enfants. Je ne m’attendais pas à cette fin secrète aussi intense. Elle n’était pas aussi secrète que je le pensais non plus, car c’est la première que j’ai faite, mais c’était l’une des plus intéressantes. Elles valent toutes la peine d’être vues au moins une fois. 

La décoration me faisait bien rire parfois.

Pronty: Mystère des profondeurs

J’aime

  • L’histoire est simplement magnifique ;
  • Les boss sont vraiment intéressants et uniques ;
  • Les graphismes sont très vifs et colorés ;
  • J’aime beaucoup les informations dans l’encyclopédie. C’est très intéressant de lire les informations supplémentaires que le jeu offre.

J’aime moins

  • Les latences occasionnelles vers la fin du jeu ;
  • La durée de vie est décevante un peu, car lorsque j’ai eu terminé de faire le tour du jeu à 100 %, j’avais malgré tout envie de continuer à jouer. Le jeu est trop bon, mais trop court.

La copie de Pronty : Mystère des profondeurs a été fournie par Happinet under the Happinet Indie Collection.

Pronty : Mystère des profondeurs

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Une aventure poisseuse !

Un superbe jeu de style metroidvania qui raconte l'histoire de Pronty, une sentinelle aquatique, qui se retrouve dans une situation difficile. Une mécanique de combat géniale et une histoire incroyable.

À propos de Mélijade Poisson

Je suis une jeune femme qui adore l'univers geek depuis toujours. J'aime tout particulièrement les jeux vidéo, les jeux de société et mes oiseaux chéris ! Autant j'aime passer mon temps libre en jouant à des jeux vidéo, autant que je peux prendre le temps de visionner des films ou une bonne série ! J'aime aussi m'installer confortablement et lire des mangas et des bandes dessinées.

Aussi à voir...

Cocoon : à la recherche des orbes contenant des mondes parallèles

Fan de jeux d’énigmes et d’aventure, j’ai essayé un jour la démo d’un « petit jeu » …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.