Boîte et plateau
Image courtoisie de Rio Grande Games

Nevada City, un autre jeu euro avec thématique Far West

Encore du Far West ? Je suis sur une lancée, des jeux avec une thématique du Far West. Je ne sais pas pourquoi, je n’aime même pas les films de Far West. Pourtant, il y a de bons jeux avec ce thème. Comme le disait Jonny Pac Cantin, il est assez facile de faire coller des mécanismes de jeux avec l’exploration et la construction des premières villes de l’ouest américain. C’est très vrai avec le nouveau jeu de Alan D. Ernstein, Nevada City, un jeu euro très thématique. C’est un jeu un peu plus complexe, mais le tout colle parfaitement à l’époque de la conquête de l’Ouest. Je vous présente aujourd’hui un jeu coté à 3.86/5 de difficulté sur BGG, donc un peu plus difficile à maîtriser, mais pas nécessairement à apprendre. Ça semble contradictoire mais suivez-moi, on regarde ça ensemble.

Le thème

1849, la ville de Nevada City devient du jour au lendemain une attraction incroyable pour les colons de l’époque. Une scierie mais surtout une mine d’argent, stimule la croissance de ce petit village. Les joueurs vont y incarner une des familles fondatrice de la ville et participer à son développement. La construction de votre propre exploitation, ranch, ferme et mine en plus de la construction de la ville proprement dite, vont vous occuper pour une période de trois à quatre ans (trois à quatre manches). Vous devrez embaucher des gens de toutes sortes pour travailler chez vous, marier vos enfants et participer à la construction de la ville. Mais attention, dans l’ouest, bien des choses sont imprévisibles. Il faudra être prévoyant, les voleurs, les incendies et autres incidents de ce genre sont toujours une possibilité dans ce monde sauvage et encore indompté.

Mécanique de base

La mécanique de base est la pose d’ouvriers. On est bien dans un euro mais toujours thématique. Mais tout ça d’une façon non-conventionnelle. À la base vous avez un petit plateau personnel pour y mettre votre exploitation personnelle, vos embauchés et vos contrats. En plus de tout ça, vous aurez une famille très traditionnelle (c’était il y a plus de 150 ans), un papa, une maman, une fille et un garçon. À votre tour, vous allez jouer les actions d’un personnage (toutes les actions, de deux à quatre actions par personnages).

Chacun de vos personnages aura une spécialité, qui vous permettra d’améliorer certaines actions, à vous de les utiliser selon leurs talents. Une année (ou manche) aura donc une durée de quatre tours à moins que vous n’embauchiez du personnel supplémentaire, qui partira à la fin de l’année, à moins de le ou la marier à un de vos enfants. Vos tours pourraient donc être plus intéressants au fur et à mesure que la partie avance.

Construction de tableau

Il y a un aspect de construction de tableau dans Nevada City, mais attention, le tableau est commun puisque vous participez à la construction de la ville pour tous. L’avantage, c’est que les édifices que vous allez construire seront des actions gratuites pour vous alors que les autres joueurs devront vous payer pour utiliser ces actions.

Jeton premier joueur et ressources.

Le premier joueur est toujours le shérif, alors si vous voulez avoir le premier choix lors des manches suivantes, vous devrez devenir shérif-adjoint avant la fin de l’année pour obtenir une promotion pour l’an prochain.

Un côté économique

Il y a aussi un bel aspect économique avec Nevada City. En effet, les marchandises transiteront selon un marché pigé au hasard au début de chaque année mais qui pourrait être altéré en fonction d’événements imprévisibles, sécheresse, récoltes exceptionnelles, etc. Le tout est tributaire d’un paquet de cartes événements qui sont révélées au gré des saisons et des différents tours de jeu. C’est une des belles façons d’intégrer la thématique à ce jeu. Vous pourrez aussi acquérir et remplir des contrats pour faire plus d’argent et de points de victoire. Eh oui, comme tout bon jeu euro, l’important c’est de faire des points de victoire. Vous aurez également un objectif secret à accomplir, vos adversaires aussi. Il est donc difficile de savoir exactement où en sont vos adversaires côté points.

Il vous faudra donc développer votre exploitation pour avoir les ressources pour participer à la construction de la ville, remplir des contrats et prospérer. Vous devrez embaucher des ouvriers de toutes sortes. Vous devrez peut-être les marier à vos enfants pour augmenter le nombre d’actions à votre disposition, devenir le prochain maire de Nevada City et ainsi remporter la partie.

Rejouabilité

Les contrats sont nombreux mais pas si simples à obtenir. Les travailleurs à embaucher n’arriveront pas nécessairement selon vos besoins et leurs habiletés seront très différentes les unes des autres. Le paquet de cartes événements n’est pas utilisé au complet à chaque partie donc les événements ne seront jamais exactement les mêmes ou dans le même ordre. De plus, des modes avancés peuvent être intégrés partiellement ou en entier dans vos parties subséquentes. La rejouabilité est donc très bonne. En fait, vous pourrez changer un membre de votre famille au début si vous le voulez. Un autre mode ajoute des événements différents. Un autre des édifices différents. Le dernier transforme les travailleurs non-embauchés à la fin de l’année en criminels que vous devrez combattre. De quoi vous amuser longtemps.

Conclusion

D’ordinaire, je tente de comparer le jeu dont je vous parle à un jeu ayant des points communs. Là, je ne suis pas certain de pouvoir faire une telle comparaison. Pour ce qui est du plateau central et des différents édifices qui seront des endroits où faire travailler vos personnages, il y a un petit quelque chose de Caylus, même si la comparaison s’arrête là. Pour ce qui est de développer votre exploitation, il y a peut-être un peu de Caverna. Là où le jeu devient très intéressant, c’est comment vous aller faire travailler vos personnages, agrandir votre famille et bien choisir comment et quoi développer en fonction de ceux-ci. Le jeu est disponible en anglais seulement mais il y a déjà une aide de jeu en français sur BGG, elle est pas mal, c’est moi qui l’ai fait. Si l’optimisation est votre tasse de thé, Nevada City est un jeu euro, avec une belle thématique de placement d’ouvriers et de construction de tableau qui saura vous offrir un très beau défi.

À propos de Martin Lauzon

Amateur de jeux de société, de comic books américains, de BD québécoises et européennes, YouTuber amateur, artiste visuel et musicien. J'ai trop de passe-temps alors j'ai décidé d'ajouter Geekbecois à la liste.

Aussi à voir...

Randolph Pub Ludique – S’adapter pour mieux grandir

J’ai eu le privilège de rencontrer Martin Montreuil, très généreux de son temps et de …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.