Concours

Middle-Earth : Shadow of War – Conquêtes et carnages en Terre du Milieu

À sa sortie en 2014, Middle-Earth : Shadow of Mordor a été une grande surprise. Après plusieurs jeux basés sur l’oeuvre de Tolkien à la qualité plutôt moyenne (War in the North, Conquest), mes attentes étaient très basses pour ce jeu développé par un studio presque inconnu. Son système de combat évolué, ses options de personnalisation et un profond respect pour le matériel original m’ont grandement séduit et Shadow of Mordor fut aisément un de mes jeux préférés cette année-là. Trois ans plus tard et nous avons maintenant la suite avec Middle-Earth : Shadow of War. Le défi pour Monolith Productions est maintenant de taille vu que l’effet de surprise n’est plus là. Je suis heureux de vous confirmer que Shadow of War offre une expérience tout aussi satisfaisante que son prédécesseur, avec encore plus d’options dans un environnement familier.

  • Studio de développement : Monolith Productions
  • Éditeur : Warner Bros. Interactive Entertainment
  • Cote ESRB : M
  • Plateforme de test : Xbox One S (également disponible pour PS4 et PC)
  • Coût : 79,99$ (édition standard), 99,99$ (édition argent), 129,99$ (édition or)

Le jeu se déroule peu de temps après la fin de Shadow of Mordor. Le rôdeur Talion et le spectre de l’orfèvre elfique Celebrimbor ont forgé un nouvel anneau afin de défier le Seigneur des Ténèbres, Sauron. Cependant, dès les premières minutes du jeu, Talion doit troquer l’anneau contre la délivrance de son spectre allié, prisonnier de la sinistre Shelob, la reine des araignées. Une alliance fragile se forgera entre Talion et Shelob, qui lui fournira de précieuses informations pour sauver sa contrée du Gondor. Ses aventures l’amèneront dans plusieurs régions du Mordor et des alentours alors qu’il tentera de monter une armée d’orques afin de pouvoir défier Sauron lui-même.

Shadow of War introduit de nouvelles bêtes à dompter, comme le drake cracheur de feu
Le pouvoir de son anneau permettra à Talion de prendre le contrôle de nombreuses bêtes vivant dans la contrée du Mordor.

La jouabilité de Shadow of War est pratiquement la même que celle de son prédécesseur. Elle emprunte des éléments à plusieurs autres franchises de jeu, en particulier Assassin’s Creed. Talion dispose d’une épée pour combattre à découvert, une dague pour assassiner ses ennemis furtivement et un arc pour abattre ses ennemis à distance. Il dispose aussi d’une armure qui vient influencer la quantité de dommages qu’il peut absorber avant de mourir et d’une cape qui vient ajouter un bonus à son habileté de se déplacer secrètement. Enfin, son anneau magique, une fois retrouvé, lui permet de dominer ses ennemis qui se battront à ses côtés. Compléter des quêtes et vaincre ses ennemis permettront à Talion d’accumuler des points d’expérience qui débloqueront des habiletés supplémentaires, comme de pouvoir enflammer son épée lorsqu’il parvient à asséner un coup critique ou encore le pouvoir de dominer des montures.

Côté graphiques, le jeu est magnifique sur la Xbox One. Contrairement à Shadow of Mordor qui avait été conçu pour les consoles de générations précédentes en plus des plus récentes, Shadow of War est offert exclusivement à ces dernières. Les environnements sont vastes et les personnages sont très détaillés. Durant certaines séquences, mon héros était entouré de dizaines d’orques différents et pas une fois le jeu n’a souffert de ralentissement ou de baisse de résolution. Les animations sont fluides, en particulier lorsque Talion accumule suffisamment de force pour accomplir une exécution qui est particulièrement brutale. Il n’est pas rare de voir des têtes voler dans les airs ou de trancher un ou plusieurs membres à un troll. Le jeu n’est pas classé M pour rien ! La trame sonore et la qualité du jeu des acteurs sont tout aussi soignés que les graphiques. De plus, la musique est orchestrale et est parfaitement adaptée à l’action à l’écran. Il est aussi fort agréable d’entendre Andy Serkis reprendre le rôle de Gollum, même si ses apparitions sont rares.

Prenez le contrôle des troupes de Sauron et retournez-les contre lui dans Shadow of War
Shadow of War introduit un mode conquête, où le joueur prendra le contrôle d’une armée d’orques afin de défier Sauron lui-même.

Le système Nemesis (ennemi juré), un des éléments les plus appréciés de Shadow of Mordor, est de retour. Certains ennemis ont le grade de Capitaine, avec leurs forces et leurs faiblesses. Plusieurs missions du jeu demandent au joueur de vaincre un Capitaine en particulier. Si ce dernier parvient à vaincre le joueur, son niveau augmentera et il recevra de nouvelles habiletés, comme être immunisé au feu. S’il parvient à vaincre le joueur à nouveau, il continuera à augmenter en force. Ceci crée un sentiment de vengeance presque personnel pour le joueur, qui rendra la défaite de sa némésis particulièrement satisfaisante.

Shadow of War introduit plusieurs nouveautés, en particulier le mode conquête où Talion doit recruter des troupes parmi les orques du Mordor afin de vaincre Sauron. Une fois son armée suffisamment puissante, le joueur peut envoyer ses troupes assiéger une place forte de l’ennemi dans un mode stratégie. Il existe deux façons de recruter des orques. Le joueur peut dominer les Capitaines et Chefs de guerre dans le mode de jeu régulier, ce qui peut prendre un temps assez long. L’autre façon est de se procurer des troupes à l’aide du Marché en ligne. Toutefois, plusieurs joueurs ont critiqué cette option qui utilise des microtransactions. De mon côté, je n’ai pas eu à utiliser ce système une seule fois, à part pour me procurer de l’équipement à l’aide de l’argent du jeu. Certaines éditions du jeu (or et argent) ont d’emblée du contenu provenant du marché.

Les environnements de Shadow of War sont variés et très détaillés
Le monde de Shadow of War est tout simplement magnifique et le jeu utilise grandement la puissance des consoles de la nouvelle génération.

Le jeu regorge d’informations sur le monde de Tolkien que le joueur peut découvrir grâce à des objets à collectionner. Chacun de ces derniers fournit une capsule d’information soit sur un peuple, un événement ou un personnage. Les puristes de Tolkien vont cependant trouver que les développeurs ont pris pas mal de liberté avec le matériel original. Par exemple, le premier acte du jeu se déroule durant le siège de la ville de Minas Ithil, qui deviendra Minas Morgul une fois tombée aux mains de l’ennemi. Cependant, à l’ère où le jeu se déroule, cette bataille a déjà eu lieu des centaines d’années auparavant. Par contre, ces libertés ne m’ont pas empêché d’apprécier grandement le jeu, ni de me laisser prendre par son histoire.

Middle-Earth : Shadow of War est un excellent jeu d’action/d’aventure/de rôle, qui offre des dizaines d’heures de plaisir avec ses nombreuses quêtes, un système de combat soigné et une histoire captivante. Un titre qui se retrouvera sur plusieurs listes des meilleurs jeux de 2017, incluant la mienne !

Site officiel du jeu

La copie numérique utilisée pour ce test à été fournie par l’éditeur.

Middle Earth : Shadow of War

Graphiques
Son
Jouabilité
Valeur

Superbe !

Shadow of War est une excellente suite au succès de 2014 Shadow of Mordor. Il offre une jouabilité étendue et des graphiques époustouflants.

User Rating : Be the first one !

À propos de Frédéric St-Georges

Je suis un geek assumé et fier de l’être, mi-trentaine qui joue régulièrement aux jeux vidéo depuis l’âge de cinq ans, maniaque de séries télé comme Babylon 5, Star Trek Voyager et Game of Thrones. Geekbecois représente pour moi une belle opportunité de partager avec vous mes passions, vous informer et même parfois vous divertir avec un jeu de mots à la qualité douteuse!

Aussi à voir...

course vers el dorado critique

La course vers El Dorado – Une ruée vers l’or dans la jungle

Publié par la compagnie allemande Ravensburger et réalisé par la légende Reiner Knizia, La course …

Un commentaire

Qu'en pensez-vous ?