Lumberjack’s Dynasty : un coup de hache dans le pied

De plus en plus, Steam semble envahi de jeux de simulation improbables et étranges. Ma curiosité piquée au vif, je me suis dit que ce serait sans doute une bonne idée d’essayer l’un de ces jeux et de vous en parler. C’est pourquoi, sans vraiment trop savoir pourquoi, je me suis lancé dans l’aventure qu’est Lumberjack’s Dynasty. Un jeu de simulation que je n’avais jamais réellement désiré, mêlant le travail d’homme des bois et la gestion de la vie courante… Oui, oui, vous avez bien lu. Ce jeu de simulation vous permet également d’avoir une vie familiale. Bien que l’idée me semblait absurde, j’étais tout de même titillé de me lancer dans un jeu en 3D qui me permettrait sans doute de vivre ce que j’ai vécu dans Stardew Valley.

Une partie de moi était particulièrement excitée d’essayer ce jeu. En fait, il faut savoir une chose sur mon compte… J’ai adoré le jeu House Flipper. Non pas pour sa complexité, mais parce qu’il me relaxait. En fait, j’aimais bien les animations et j’avais l’impression qu’il me permettait d’exécuter les tâches une étape à la fois. Depuis ce temps, j’arpente les confins des jeux de simulation afin de trouver un jeu qui me permettra d’obtenir la même satisfaction. De pouvoir faire mes trucs sans trop réfléchir au jeu et me permettre de réfléchir sur d’autres projets. Malheureusement, Lumberjack’s Dynasty ne répond pas à mes critères…

Lumberjack’s Dynasty : un jeu particulièrement douteux

Du jamais vu !

Coup de théâtre, vous incarnez un homme ayant une barbe, une chemise à carreaux et une casquette, et celui-ci quitte la ville. Alors qu’il est assis dans l’autobus, votre personnage raconte qu’il va rejoindre son vieil oncle et sa vieille tante afin de les aider dans leur exploitation forestière. Il n’y a aucune possibilité de changer votre personnage, ni son sexe, ni son apparence. Mais pourquoi est-ce que vous voudriez le faire, puisqu’il ne serait pas possible d’avoir une personnalité aussi bûcheronne que la vôtre. Vous apprendrez donc les rouages, très rapidement, du métier avec votre oncle. Le bémol ? C’est que vous n’avez pas vraiment accès aux fonctions de votre métier après le tutoriel… En fait, vous apprenez le travail à faire pour ensuite vous rendre compte que vous ne pouvez pas vraiment le faire…

Toute l’exploitation forestière est en ruine et vous devez la réparer avec votre cloueuse avant de faire quoi que ce soit d’autre. Votre tante vous demande également d’explorer la ville et d’aider les habitants. Fait étrange, chaque citoyen et citoyenne parle d’un secret sur le point d’éclater au grand jour. Un secret horrible que tous semblent connaître sauf vous. Comme si ce n’était pas assez, chacun des personnages partage les mêmes lignes de dialogues pour en parler entre eux… Bien que vous ayez l’option de poser des questions, aucune question n’est liée au secret sombre de la ville.

Bref, vous vous baladez, lentement, à travers la ville afin d’accomplir des tâches ordinaires et de rénovation dans l’espoir de pouvoir exploiter la terre familiale un jour. Le secret de la ville ? J’ai vu quelques publications dans les discussions Steam à ce sujet. Plusieurs personnes semblaient devenir folles et voulaient savoir ce qui se passait. On leur répondait simplement de poursuivre l’histoire.

À ce jour, je ne sais toujours pas quel est le terrible secret de la ville. Si vous avez la patience de le découvrir, je vous invite fortement à me le faire parvenir.

Problèmes d'animations et de textures.
Les arbres glissent vers la droite, dans le vide, avant de tomber.

Simulation de bûcheron ou de cloueuse ?

Malheureusement, j’ai trouvé que le côté simulation manquait de saveur. En fait, les actions sont simples et il n’y a aucune complexité dans les animations. Rien ne me donnait l’impression de vivre la vie de bûcheron ou de travailleur. Le jeu permet de faire plusieurs tâches, on nous demande même de réparer l’entièreté des bâtiments sur notre terre. Vous n’avez qu’à cliquer sur les endroits qui semblent brisés pour donner un coup de cloueuse et l’endroit sera magiquement réparé.

Des possibilités étranges vous sont également proposées. Bien que je ne l’ai pas vécu dans le jeu, un écran de chargement m’explique qu’avec plus de points dans la compétence d’herboristerie, je pourrai cueillir différentes sortes de plantes afin de faire des potions. Pardon ? Est-ce un jeu de simulation dans un univers fantastique ? Est-ce que cela expliquerait la vitesse maximale de mes véhicules autour de 53 km/h ? Au total, trois heures m’auront été nécessaire avant de pouvoir faire mon travail de bûcheron et quatre pour me faire un peu d’argent… Sans oublier toutes les rénovations que l’on me demande de faire. En fait, cela m’a pris un certain temps avant de comprendre que je devais sortir ma cloueuse pour réparer la maison de plusieurs citoyens en échange de divers types de remorques.

Oui, vous avez bien lu. J’ai passé plus de temps à utiliser ma cloueuse que ma scie à chaîne. Le jeu nous suggère également de faire des commissions étranges afin d’aider les résidents de l’endroit. Par exemple, j’ai surpris le maire à pêcher… Cependant, il a très honte d’avouer à sa femme qu’il aime la pêche. Il m’a donc demandé d’inventer une histoire. Devant ce dialogue beige et sans intérêt, il se pourrait que j’aie lu trop rapidement et que j’aie admis à la femme du maire que son mari était en voyage de pêche. Elle m’a donc récompensé par du miel, qui semble être une monnaie d’échange prisée par la plupart des citoyens que j’aiderai au fil de mon aventure.

Les quêtes sont très redondantes et demande généralement de cliquer sur des marteaux.
La plupart des quêtes nous demandent de cliquer sur des marteaux en utilisant une cloueuse.

Textures étranges, retard des effets sonores, téléportation et maux de tête

Il m’aura fallu peu de temps avant d’avoir envie de manier la hache à la manière de Jack Torrance. Le trajet menant notre personnage au design beige vers la gloire est parsemé d’embûches et de bogues qui nous créeront des maux de tête à n’en plus finir. Il est rare que je lâche des jurons lorsque je teste un jeu, mais cette fois, c’était insupportable. D’ailleurs, si j’étais un personnage de Lumberjack’s Dynasty, il est fort probable que nous entendrions mes jurons uniquement lorsque ma bouche serait fermée.

La texture de tous les objets et des bâtiments est étrange. Lorsque l’on répare un toit, par exemple, une partie du plafond disparaît avant de réapparaître. Si l’on coupe un arbre, l’arbre flotte un instant et glisse à la verticale avant de tomber. Lorsque l’on utilise un outil, il arrive qu’il y ait un retard au niveau de son apparition et même du son. Souvent ai-je entendu ma cloueuse émettre un bruit de scie à chaîne. Sans parler du fait que marcher dans l’eau émet le même bruit qu’une personne ferait en marchant sur une planche de bois et que marcher ailleurs ne fait aucun son… Puis, la synchronisation des lèvres ne fonctionne aucunement avec le son de la voix.

Le graphisme des personnages fait peur. Littéralement. Non seulement les personnages ont l’air de provenir de la même famille, mais il s’agit sans doute de la famille la plus terrifiante de l’Europe.

Heureusement, pour rendre moins pénible notre périple à travers la ville, nous pouvons utiliser la téléportation. Je ne sais pas si c’est un bogue, mais nous pouvons nous téléporter d’un véhicule à l’autre, ce qui nous permet de traverser la ville en gardant un véhicule à notre maison. Bref, les tâches sont ainsi plus rapidement accomplies. Si cette possibilité est digne de mention, c’est simplement que la carte du jeu est immense et que la vitesse de déplacement est atroce… On passe définitivement plus de temps à se déplacer dans une carte sans goût qu’à faire quoi que ce soit.

Est-ce que Lily deviendra votre femme?
Lily est l’herboriste de la ville. De la même manière qu’avec le protagoniste, les créateurs ont décidé d’y aller dans les clichés…

Est-ce qu’on aurait pu laisser ça dans la cour à bois ?

Finalement, j’ai l’impression que Lumberjack’s Dynasty a tenté d’essayer beaucoup de choses sans se concentrer sur son but précis. J’ai eu une vague impression que les concepteurs du jeu tentaient de faire un grand monde ouvert avec un nombre incalculable de possibilités… Mais la quantité n’est pas toujours un gage de qualité. L’exemple qui me vient en tête est celui de Farming Simulator qui est généralement une référence en la matière. Or, bien qu’il réussit énormément le côté simulation de ferme, il ne touche pas à grand-chose d’autre. Lumberjack’s Dynasty aurait dû faire la même chose. Les créateurs auraient sans doute dû concentrer leur énergie sur la simulation d’homme des bois plutôt que de donner un faux sentiment de liberté qui se détruit à coup de bogues et d’animations étranges.

Dû à des bogues, j’ai dû recommencer le « tutoriel » de départ deux fois puisque je ne pouvais plus continuer. À ce moment précis, dix minutes après l’ouverture du jeu, j’aurais demandé un remboursement si je n’avais pas eu cette critique à écrire. Puis, un peu par hasard en cherchant une réponse à l’une de mes questions, je suis tombé sur Farmer’s Dynasty. Si je me fie uniquement aux images et à la présentation, il s’agit essentiellement du même jeu. Même le personnage principal est le même. Bref, Lumberjack’s Dynasty est essentiellement une copie d’un autre jeu ayant un nom différent.

Mon conseil ? Tenez-vous loin du jeu sauf si vous avez l’intention de le diffuser ! Je n’ai jamais eu autant de demandes de diffuser un jeu sur Twitch de ma vie.

Les véhicules passent au travers les structures.
La clôture n’est qu’un apparat et ne sert pas à grand-chose.

J’aime

  • Pas tellement

J’aime moins

  • Les nombreux bogues de textures
  • La simplicité des animations
  • Les graphismes

La copie de Lumberjack’s Dynasty a été fournie par Toplitz Productions.

Lumberjack's Dynasty

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Ish.

Lumberjack's Dynasty est un jeu au rythme particulièrement lent qui possède une quantité phénoménale de bogues. L'histoire est inintéressante, la bande sonore est incomplète et les graphismes particulièrement laids.

À propos de David Charbonneau

Étudiant et geek à temps plein, je suis passionné de jeux vidéo, de cinéma et de culture populaire. Ce que je préfère par-dessus tout est généralement un bon scénario, car l'histoire est pour moi plus importante que tout. J'anime également le podcast « Les choses qui n'intéressent (peut-être) que nous » sur les ondes de CHOQ.ca.

Aussi à voir...

Stardew Valley – Une nouvelle île à découvrir avec la mise à jour 1.5

ConcernedApe a lancé dernièrement la mise à jour 1.5 pour son jeu Stardew Valley disponible …

2 commentaires

  1. You can check out a similar game to House Flipper. Cafe Owner Simulator allows you to manage a restaurant / cafe. They just announced on Steam – looks cool;)

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.