Découverte manga : Les Fleuristes du coin de la rue

Après avoir terminé ma lecture du manga : Le Pays des cerisiers, j’ai décidé de poursuivre avec une autre œuvre écrite par la même auteure, soit : Les Fleuristes du coin de la rue. Comme pour le précédent titre, nous avons droit à une couverture très jolie aux couleurs pâles et douces. En faisant quelques recherches, j’ai compris que Les Fleuristes du coin de la rue était la première œuvre écrite par la mangaka en 1995. Vous comprendrez donc que ces deux titres ont eu droit à une réadaptation, offrant ainsi la possibilité aux gens de découvrir l’auteure ainsi que ses débuts.

  • Titre original : Machikado Hanadayori
  • Dessin : Kono Fumiyo
  • Scénario : Kono Fumiyo
  • Éditeur VF : Kana
  • Année : 2023
  • Type : Seinen
  • Genre : Tranche de vie, Drame, Romance
  • Nombre de tomes : 1
Les fleuristes du coin de la rue

Synopsis

C’est en tant qu’employée d’une agence immobilière que Rin Shimizu rencontre pour la première fois Urara Hiwa, une fleuriste indépendante. Mais c’est en tant que collègue chez la fleuriste qu’elle va apprendre à connaître cette jeune femme à l’esprit loufoque. À mesure que Rin apprendra le langage des fleurs, elle se plongera brièvement dans l’intimité de leurs clients et y découvrira un quotidien haut en couleurs.

Mon avis

Plusieurs histoires d’amour

Comme je l’ai mentionné lors de mon avis du manga : Le Pays des cerisiers, je ne suis pas une grande amatrice de recueil d’histoires, en général. Les Fleuristes du coin de la rue est, lui aussi, un recueil compilant les premières histoires publiées par l’auteure dont la thématique centrale est l’amour. L’œuvre est donc séparée en trois parties. Nous y découvrons, notamment, l’histoire inspirant le titre du manga : Les Fleuristes du coin de la rue, au début et à la fin du volume. En son centre, le lecteur pourra découvrir de nombreuses courtes histoires : Un ami de longue date, Dispute, Une longue route, Nono et Les sept divinités.

Un drôle de duo

L’œuvre principale, Les Fleuristes du coin de la rue, raconte le quotidien d’Hiwa et d’Akashi. En premier lieu, nous découvrirons l’histoire du point de vue d’Hiwa. Et à la fin, c’est celui d’Akashi que nous pourrons lire. À proprement parler, il n’y a pas réellement de trame narrative : nous suivons simplement le quotidien de ces deux fleuristes que tout semble opposer. Cependant, elles forment un duo plutôt original et elles semblent très unies.

Vous le devinerez sans doute, mais les fleurs sont l’élément central du manga Les Fleuristes du coin de la rue. L’auteure nous offre plusieurs informations intéressantes les concernant, mais aussi, nous en apprenons un peu concernant le langage des fleurs. Nous découvrons deux protagonistes qui ressentent un amour profond pour leur profession et pour, justement, les fleurs dont elles prennent soin chaque jour.

Un amour de chien !

Concernant les autres courtes histoires dont regorge le recueil, je dois avouer ne pas avoir été charmée réellement par la majorité d’entre elles. J’étais plutôt intéressée par l’histoire centrale du manga. Toutefois, j’avoue avoir bien apprécié l’histoire Tout ce que je souhaite. Peut-être est-ce mon amour du meilleur ami de l’homme qui m’a fait apprécier davantage cette histoire que les autres, mais je ne peux pas nier le fait que je l’ai trouvée extrêmement touchante et plutôt rigolote.

« Certes, les fleurs coupées ne vivent pas longtemps. Cependant, de leur champ, elles sont arrivées en ville. En chemin, elles ont rencontré différentes personnes à divers endroits qui les ont aimées. Ce genre de bonheur peut aussi exister, non ?  »

Les fleuristes du coin de la rue

En conclusion

Les nombreuses histoires formant le recueil Les Fleuristes du coin de la rue ne sont certes pas équivalentes en ce qui a trait à la qualité ainsi qu’à la longueur. Toutefois, j’ai apprécié l’aspect poétique et nostalgique qui s’en dégage. J’ai particulièrement apprécié l’histoire principale ainsi que celle concernant la chienne qui désire devenir humaine afin de se rapprocher davantage de son maître dont elle est, en réalité, amoureuse. C’était plutôt touchant et original !

Sinon, je ne peux pas nier que j’ai un peu de difficulté avec le style de l’auteure qui est un peu vieillot. Aussi, je trouve que les personnages, malgré le fait qu’ils soient adultes, ressemblent davantage à des enfants ce qui m’a perturbée à quelques reprises durant ma lecture. Toutefois, cela ne m’a pas empêché d’apprécier la qualité de l’œuvre. Cette lecture ne m’a pas forcément touchée de plein fouet, mais j’en ressors tout de même avec un avis positif. C’était une lecture relaxante et très poétique. Et j’ai adoré en apprendre davantage concernant le langage des fleurs !

D’autres titres similaires qui pourraient vous plaire…

Le Pays des cerisiers qui est écrit par la même auteure.

J’aime

  • L’aspect poétique de l’œuvre
  • Le fait que le manga se soit offert une réadaptation

J’aime moins

  • Les dessins un peu vieillots

La copie du manga Les Fleuristes du coin de la rue a été offerte par La Boîte de diffusion.

Les Fleuristes du coin de la rue

Texte, narration et scénario
Graphismes
Impression générale

Bien

Ce recueil d'histoire se laisse lire facilement. Les histoires ne sont pas toutes intéressantes et longues de manière équivalente, mais certaines vous toucheront assurément.

À propos de Jessica Côté Acteau

Mon côté geek est né très tôt. C'est avec Ash, le dresseur de Pokémon et Sakura, la chasseuse de cartes que j'ai grandi. J'étais déjà une grande amatrice de l'animation japonaise et ça m'a suivi de l'enfance à l'âge adulte. Ma passion pour les jeux vidéo a, quant à elle, débuté au même moment. Armée de mon Game Boy Color, j'étais déjà une grande dresseuse de Pokémon, à l'époque ! C'est néanmoins la série The Legend of Zelda qui m'a fait tomber en amour avec le gaming. Depuis, qu'il s'agisse de jeux ou de japanimation, j'en mange tous les jours.

Aussi à voir...

Gene Bride

Découverte manga : Gene Bride

Je suis toujours très intriguée de découvrir de nouveaux josei. Principalement parce qu’il y en …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.