Les Carnets de l'Apothicaire : Tome 09

Les Carnets de l’Apothicaire : Tome 09 – Mystères à la cour intérieure

Il y a peu, une annonce très intéressante est arrivée jusqu’à mes oreilles. En effet, il a été officialisé que Les Carnets de l’Apothicaire bénéficieraient d’une version animée au cours de l’année 2023. Cette nouvelle ne pouvait que me réjouir ! Après une adaptation en manga, suivie d’une adaptation en roman, nous aurons enfin l’occasion de voir Mao Mao évoluer dans nos écrans. Bref, en attendant ce nouvel anime, je poursuis ma lecture des volumes dont la sortie s’enchaîne dans les librairies. Voici donc mon avis concernant Les Carnets de l’Apothicaire : Tome 09 !

  • Titre original : Kusuriya no Hitorigoto
  • Dessin : Nekokurage
  • Scénario : Nanao Ikki
  • Éditeur VF : Ki-oon
  • Année : 2017 au Japon / 2021 en France
  • Type : Seinen
  • Genre : Drame, Historique, Mystère, Tranche de vie
  • Nombre de tomes : 9 (en cours)
  • Critiques : Roman | Tome 01 | Tome 10 | Tome 11
Les Carnets de l'Apothicaire : Tome 09

Synopsis

Après s’être lancée dans de nombreuses enquêtes et avoir sauvé un chaton qui porte désormais son nom, Mao Mao profite d’un moment d’accalmie. En effet, une caravane de marchands est de passage en ville pour proposer les plus beaux articles aux concubines comme aux dames de compagnie : vêtements, bijoux, poudres diverses, thé, épices… Seulement, rien n’échappe à l’œil acéré de la jeune fille, et plusieurs éléments attirent très vite son attention ! Même lorsque tout semble aller pour le mieux à la cour intérieure, le danger rôde…

Mon avis

Trois mystères, trois enquêtes

Après les événements des précédents volumes, nous retrouvons un peu de clame et de sérénité au sein de la cour intérieure. Une caravane qui passe dans les environs afin de vendre des objets de luxe, mais aussi, un peu plus basiques. Toutefois, Mao Mao sent que quelque chose ne tourne pas rond. Alors malgré la joie qui circule autour des femmes qui s’amusent à se procurer de nouveaux habits, bijoux et ingrédients auprès des marchands, notre protagoniste suspecte quelques sombres plans.

De plus, une nouvelle mort étrange attise la curiosité de Mao Mao. Il faut dire que l’exécution de cet assassinat semble similaire aux tentatives d’empoisonnement des premiers tomes. On ne peut s’empêcher de se demander si la personne derrière ces agressions n’est pas la même, au final. J’ai bien hâte que Mao Mao investigue davantage en ce sens afin d’obtenir des réponses à mes questions.

Le chat et la souris

Dans Les Carnets de l’Apothicaire : Tome 09, nous découvrons trois nouveaux mystères au sein de la cour intérieure. Le premier étant un de ceux que j’ai mentionnés plus haut concernant les empoisonnements étranges. Aussi, Mao Mao s’inquiète concernant les marchandises de la caravane. Notre héroïne les trouve suspectes. Un autre mystère concerne un aspect un peu plus politique. Jinshi demandera d’ailleurs à Mao Mao d’enquêter concernant cela. Il aimerait retrouver une femme issue du quartier des plaisirs, lieu où notre protagoniste a été élevée, pour la satisfaction d’un homme important.

Aussi, Gaoshun vient demander de l’aide à Mao Mao concernant une histoire intrigante. Celle-ci concerne des miroirs de qualité, des objets qui sont peu courants en Chine, à cette période. Cette histoire était intéressante et astucieuse, bien que très rapidement résolue ! D’ailleurs, concernant l’histoire politique, cela s’annonce très rigolo pour la suite des événements au vu des échanges entre Mao Mao et Jinshi. Notre bel eunuque sera assurément mis dans une situation très cocasse lors des prochains volumes. Situation que j’ai très hâte de voir !

« La prochaine fois, je demanderai votre autorisation avant de renifler qui que ce soit…  »

En conclusion

Les quelques mystères qui nous ont été proposés lors de ce volume étaient intéressants. J’ai aimé la résolution des énigmes et les explications apportées par Mao Mao. J’apprécie aussi les moments où Jinshi et Mao Mao se livrent à un jeu du chat et de la souris. Bien que ce dernier ait plutôt eu un rôle de personnage secondaire dans Les Carnets de l’Apothicaire : Tome 09. D’ailleurs, j’ai particulièrement apprécié le fait que dans ce nouveau volume, nous en apprenions davantage concernant le passé de Mao Mao qui s’adonnait à des expérimentations scientifiques sur son propre corps afin de comprendre les champignons. On découvre aussi son amour pour ces petites cultures. Empoisonnées ou non.

Cela dit, j’ai l’impression que le récit stagne un peu. Oui, les mystères et les enquêtes sont fascinants et j’aime voir Mao Mao arborer le rôle de détective. Toutefois, j’aimerais que la trame principale avance un peu, elle aussi. J’ai hâte de voir les relations évoluer et le passé se dévoiler davantage. Sinon, la couverture est toujours aussi magnifique. Chaque tome est représenté dans un coloris qui lui est propre. Cette fois-ci, c’est un ton brun orangé rappelant les couleurs d’automne qui nous est présenté. Nous y découvrons d’ailleurs Mao Mao, armée d’un panier rempli de champignons qui seront très présents lors de ce neuvième volume. Assurément, ce sont les dernières pages qui m’ont mis le sourire aux lèvres. J’ai bien hâte de voir le plan de Mao Mao concernant Jinshi. Je sens que ça va être savoureux ! Bref, Les Carnets de l’Apothicaire : Tome 09 était un excellent volume. Comme d’habitude, j’ai passé un moment magique à dévorer ce tome !

J’aime

  • La perspicacité de Mao Mao
  • Les mystères entourant la cour intérieure
  • La complicité entre nos deux protagonistes

J’aime moins

  • Rien !

La copie du manga Les Carnets de l’Apothicaire : Tome 09 a été offerte par Interforum Canada.

Les Carnets de l'Apothicaire : Tome 09

Texte, narration et scénario
Graphismes
Impression générale

Toujours un coup de cœur !

Plonger au cœur des intrigues se déroulant dans la cour intérieure est toujours une véritable bouffée d'air frais. J'adore suivre les aventures de Mao Mao !

À propos de Jessica Côté Acteau

Mon côté geek est né très tôt. C'est avec Ash, le dresseur de Pokémon et Sakura, la chasseuse de cartes que j'ai grandi. J'étais déjà une grande amatrice de l'animation japonaise et ça m'a suivi de l'enfance à l'âge adulte. Ma passion pour les jeux vidéo a, quant à elle, débuté au même moment. Armée de mon Game Boy Color, j'étais déjà une grande dresseuse de Pokémon, à l'époque ! C'est néanmoins la série The Legend of Zelda qui m'a fait tomber en amour avec le gaming. Depuis, qu'il s'agisse de jeux ou de japanimation, j'en mange tous les jours.

Aussi à voir...

Omniscient Reader's Viewpoint

Découverte manga : Omniscient Reader’s Viewpoint

Ce dont cette œuvre peut assurément se vanter, c’est d’être passée par plusieurs types d’adaptations …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.