Légendes Pokémon : Arceus – La franchise évolue enfin

C’est le 28 janvier 2022 que Nintendo nous a offert Légendes Pokémon : Arceus, un jeu rempli de fraîcheur et de nouveauté. Un monde ouvert et un récit beaucoup plus original que lors des derniers opus. C’était assuré de plaire aux joueurs, ou du moins, de les intriguer. J’étais ravie de pouvoir tester ce jeu, mais aussi très craintive. Après tout, nous sortons énormément des sentiers battus avec ce titre. Cela peut, certes, être révolutionnaire, mais aussi être un véritable flop. Du coup, voici mon verdict concernant Légendes Pokémon : Arceus.

  • Studio de développement : Game Freak
  • Éditeur : Nintendo, The Pokemon Company
  • Plateformes disponibles : Nintendo Switch
  • Plateforme de test : Nintendo Switch
  • Classement : E
  • Prix : 79,99$
  • Site officiel du jeu

Légendes Pokémon : Arceus

Un monde ouvert pas si ouvert que ça

On aurait cru que Légendes Pokémon : Arceus nous offrirait un gigantesque monde ouvert à explorer. C’était presque le cas. Nous avons plutôt hérité d’un monde semi ouvert découpé en six vastes zones que nous pouvons explorer à notre guise. Nous nous retrouvons donc dans un ancien Sinnoh nommé Hisui, à l’époque où les Pokéball furent créés. À ce moment, humains et Pokémon ne cohabitaient pas encore tout à fait. L’arrivée de notre héros aura un effet bénéfique sur cela, bien sûr.

Au début du jeu, notre avatar est invoqué dans ce monde. Il semble venir du futur. C’est ainsi que notre explorateur tombera du ciel, au travers d’une faille spatio-temporelle. On joue le rôle d’un adolescent de 14 ans, ce qui fait différent puisqu’habituellement, nous incarnons un enfant de 10 ans. Un chaos menace donc le monde. Les Pokémon monarques qui étaient censés protéger Hisui sont pris d’une rage incontrôlable qui semble être liée à la faille spatio-temporelle. Notre héros semble posséder un don en ce qui a trait au dressage et à la capture. Ce don pourrait très bien aider les habitants d’Hisui à éviter l’inévitable cataclysme.

Des ressemblances avec The Legend of Zelda : Breath of the Wild

Ayant beaucoup apprécié ce Zelda, je n’ai pas pu m’empêcher de comparer les deux titres. Légendes Pokémon : Arceus nous offre la possibilité d’explorer de vastes paysages, d’escalader les montagnes, de gambader à dos de montures, de planer, de nager… Bref, on peut explorer comme bon nous semble ! Aussi, il nous est possible de récolter des ressources afin de créer des objets. J’ai très apprécié le fait de pouvoir créer mes propres Pokéball, m’évitant ainsi de dépenser inutilement mon argent dans la boutique.

J’ai beaucoup apprécié le fait que, durant les combats, nous pouvions bouger librement notre avatar. Il nous est aussi possible de mouvoir la caméra afin de bien observer le combat. Aussi, lorsque les affrontements se terminent, nous pouvons récolter et continuer notre chemin sans attendre de voir passer les interminables gains d’expérience.

Légendes Pokémon : Arceus

Les affrontements

Bien qu’amélioré, le système de combat demeure le même. La différence, c’est que l’on n’affronte pas les Pokémon en marchant dans l’herbe haute. Nous voyons les petites créatures se balader sur la carte et nous devons envoyer notre compagnon hors de sa balle afin de démarrer une bataille. Certaines créatures sont craintives et s’enfuiront dès qu’elles vous remarqueront. D’autres encore tenteront de vous attaquer. Attention ! Votre avatar ne pourra prendre qu’un certain nombre de coups provenant des Pokémon sauvages avant de perdre connaissance. Certaines créatures sont de tailles anormalement grandes. Vous pourrez aussi, avec un peu de chance, croiser des Pokémon chromatiques !

En gagnant de l’expérience, nos petits compagnons apprendront de nouvelles capacités. Cette fois-ci, il faudra aller choisir les nouvelles techniques de nos créatures manuellement. Lorsque ceux-ci recevront leur expérience de combat, vous serez avisé lorsqu’ils auront débloqué de nouvelles attaques, mais aussi lorsqu’ils seront prêts à évoluer. Oui, dans Légendes Pokémon : Arceus, vous contrôlez manuellement l’évolution de vos petits monstres. Aussi, les Pokémon auront la possibilité de maîtriser leurs capacités, pouvant ainsi utiliser un style de combat rapide ou puissant. On remarque malheureusement encore la présence du multi exp lors des combats. En effet, lorsque vous combattez avec un Pokémon, c’est toute votre équipe qui gagne en expérience à la fin de l’affrontement. Et ce n’est toujours pas désactivable.

Légendes Pokémon : Arceus

Le Pokédex

Je n’ai jamais été une grande amatrice de la quête principale qu’est de remplir le Pokédex. Or, dans Légendes Pokémon : Arceus, c’est vraiment amusant ! Il ne suffit pas que de croiser ou capturer un Pokémon afin d’obtenir sa fiche. Après tout, nous vivons les débuts du dressage de monstre. Ainsi, il faut savoir que le Pokédex n’est pas encore créé. C’est notre travail de le garnir d’informations. Donc, lorsque vous croiserez certaines espèces, vous aurez des tâches à effectuer afin de remplir la page dudit Pokémon. Par exemple, vous devrez en capturer quelques-uns, les appâter à l’aide de baies ou encore, les observer alors qu’ils utilisent certaines capacités.

Un scénario réellement innovant

Nous vivons les premières découvertes concernant les Pokémon. Le Pokédex est en train d’être créé alors que la Pokéball est un nouvel outil que peu d’humains osent utiliser. En effet, les hommes ont, en réalité, peur des Pokémon. Ils ne les comprennent pas. C’est une des raisons pour laquelle nous nous voyons confier la gracieuse tâche de garnir d’information le Pokédex qui, d’ailleurs, est une version papier. À cette époque, les dresseurs n’existent pas. Sinnoh est Hisui. Les thématiques un peu plus sombres m’ont charmées. Je pense notamment à un moment du jeu où j’avais énormément de peine pour mon personnage.

Néanmoins, sachez qu’en une vingtaine d’heures, je regardais défiler sur mon écran le générique de fin. Bien sûr, malgré le fait d’avoir capturé les Pokémon légendaires et d’avoir bouclé l’affrontement final, le jeu n’est pas terminé ! D’autres quêtes s’enchaîneront. Notamment, de nouvelles chasses aux légendaires. Aussi, les nombreuses quêtes secondaires sauront vous divertir et vous occuper un bon moment. Je ne me suis absolument pas ennuyée durant mes sessions de jeu.

En résumé

J’ai aussi eu quelques déceptions concernant Légendes Pokémon : Arceus. Le jeu est laid. On ne se le cachera pas, pour l’époque, c’est quand même affreux. On aurait pu espérer mieux en 2022. J’ai aussi trouvé que les zones étaient parfois vides ou répétitives concernant les espèces de Pokémon que nous pouvions y croiser. Aussi, j’aurais préféré avoir plus de défis. Par exemple, en ayant la possibilité d’affronter davantage de monarques ou de dresseurs. Même si je n’oublie pas qu’il est difficile de croiser énormément de combattants puisque les humains ont, pour la plupart, très peur des Pokémon.

Sinon, le fait de se retrouver au début des aventures concernant les Pokémon, c’est magique ! Remplir le Pokédex, c’est enfin amusant et on ne se lasse pas ! De nombreuses quêtes et de quêtes secondaires sont présentes, nous empêchant ainsi d’avoir le temps de nous ennuyer. La récolte des matériaux est un ajout intéressant à la série. Même si j’ai terminé le jeu, je sais que j’ai encore beaucoup d’heures de plaisir devant moi en jouant à Légendes Pokémon : Arceus.

J’aime

  • Le choix de l’époque qui est bien exploité
  • Le monde semi ouvert qui est agréable à découvrir
  • La capture des Pokémon qui est vraiment amusante
  • Le fait de compléter le Pokédex est enfin intéressant
  • La récolte de matériaux qui nous permet de créer des objets

J’aime moins

  • Le multi exp
  • Les graphismes démodés
  • Les environnements parfois un peu vides

La copie de Légendes Pokémon : Arceus a été fournie par Nintendo.

Légendes Pokémon : Arceus

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Enfin !

La franchise s'éloigne enfin des sentiers battus afin de nous offrir Légendes Pokémon : Arceus. C'est une véritable vague de nouveauté qui nous frappe de plein fouet et c'est très rafraîchissant.

À propos de Jessica Côté Acteau

Mon côté geek est né très tôt. C'est avec Ash, le dresseur de Pokémon et Sakura, la chasseuse de cartes que j'ai grandi. J'étais déjà une grande amatrice de l'animation japonaise et ça m'a suivi de l'enfance à l'âge adulte. Ma passion pour les jeux vidéo a, quant à elle, débuté au même moment. Armée de mon Game Boy Color, j'étais déjà une grande dresseuse de Pokémon, à l'époque ! C'est néanmoins la série The Legend of Zelda qui m'a fait tomber en amour avec le gaming. Depuis, qu'il s'agisse de jeux ou de japanimation, j'en mange tous les jours.

Aussi à voir...

Cotton Fantasy

Cotton Fantasy : du plaisir pas du tout superlatif !

La dernière fois que j’ai parlé de jeux Cotton, c’était en novembre et décembre dernier. …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.