Lampe réveil Philips : Dormir avec le soleil

C’est facile de prendre le sommeil pour acquis. On se couche le soir, on se réveille le matin. L’heure à laquelle on se couche dépend de notre horaire, de ce que l’on a fait dans la journée, de ce que l’on va faire le lendemain. Rarement choisirons-nous notre heure de réveil selon le lever du soleil.

Pourtant, les bénéfices de la lumière naturelle ont étés maintes et maintes fois prouvés. Mais voici là le grand paradoxe de nos vies modernes : comment faire pour bénéficier des bienfaits du soleil, comment faire pour se synchroniser avec le rythme naturel des jours sans devoir aller se coucher à 17h30 pendant l’hiver ? Philips propose une solution : la lampe réveil.

Avant de débuter ma fable d’un sommeil fabuleux, je dois vous brosser le tableau de mon dodo typique :

  • J’ai souvent de la difficulté à m’endormir.
  • Je fais parfois de l’insomnie.
  • Je snooze mon réveil matin plusieurs fois à chaque matin, avec mes yeux lourds comme des pierres.

Donc, en gros, j’ai un sommeil plutôt turbulent. Ce qui fait que l’idée d’une mise en veille délicate et d’un réveil efficace et naturel m’a séduit immédiatement. Mais bon, c’est constitué de quoi, une lampe réveil ? Hmm ?

Lampe-réveil Philips philips_lampereveil2

  • Simulation colorée du lever du soleil (rouge, orange et jaune)
  • Simulation de crépuscule
  • 5 ambiances sonores
  • Radio FM
  • Rappel intelligent
  • 2 programmes de réveil
  • Lampe de chevet
  • 20 niveaux d’intensité lumineuse

Vivre avec le soleil levant, dormir avec le soleil couchant

Le soleil ne se lève pas tout d’un coup. Il apparaît à l’aurore et, doucement, sa lumière s’intensifie et change de couleur. La Lampe réveil Philips, grande fan du soleil, imite ce principe. Et c’est exactement ça le secret de son succès, toute la saveur de sa sauce secrète.

Trente minutes avant l’heure programmée du réveil, la lampe s’active et commence à émettre une lumière toute faible et rouge. Dans les minutes suivantes, la lumière passera d’un rouge faible à un orange moyen, jusqu’à atteindre une lumière jaune puissante, imitant à merveille les rayons du soleil pénétrant dans la chambre. Une fois l’heure du réveil arrivée, la lampe émet une de ses ambiances sonores, ou la radio FM. Comme tout bon réveil matin, il est possible de repousser l’échéance (de snoozer, comme on dit). Une petite tape n’importe où sur la façade de la lampe sera suffisante pour s’accorder neuf minutes silencieuses supplémentaires. La lumière ne s’éteint pas, par contre. Seul le son cesse.

La lampe réveil fait également office de lampe de chevet. Ainsi, lorsque l’heure de mettre Fifty Shades Of Grey de côté et de dormir se fait sentir, une simple pression sur le bouton de simulation de crépuscule suffira à transformer la lampe en soleil couchant. À l’activation du mode crépuscule, il nous est possible de sélectionner la durée du coucher de soleil. Celle-ci est, par défaut, réglée à trente minutes. La lampe fera alors le chemin inverse du matin, passant du jaune puissant à un orange calmant, vers un rouge léger et enveloppant.

Mes nuits avec Philips

J’étais bien sceptique le premier soir. J’ai tout réglé l’appareil pour me réveiller à 6 heures, j’ai choisi mon ambiance sonore. J’ai ensuite enfoncé la simulation de crépuscule pour m’endormir. Mais avant d’embarquer dans mon lit, j’ai décidé de régler l’alarme sur mon téléphone mobile pour 6h10, au cas où.

Je n’en ai pas eu besoin.

À 6 heures, au moment où mon ambiance sonore s’est fait entendre, je me suis levé en sursaut. Ayant complètement oublié cette lampe, je me demandais pourquoi il faisait aussi soleil dans ma chambre. J’ai même, je crois, lancé un retentissant « KESSÉ ÇA ? ! ». C’était mon premier réveil avec la lumière.

Les matins suivants, je ne me suis pas réveillé en sursaut. Je me suis habitué bien rapidement à cette lampe. Cependant, j’ai remarqué que je me réveillais beaucoup plus vite et que j’étais opérationnel incroyablement plus rapidement avec cette lampe. J’ai également observé une hausse d’énergie dans mes journées. Là où, généralement, j’aurais eu un coup de barre vers 11h et vers 14h, je n’en ai eu aucun. Les premiers jours, j’attribuais le tout à l’effet placébo ou à la simple nouveauté, au changement de routine.

Mais après plus de deux semaines, c’était clair, le tout était attribuable à la lampe et à son effet sur mon réveil.

Pour être bien certain de tout cela, j’ai décidé de cesser l’usage de la lampe une semaine avant la fin de mon essai. Les vieilles habitudes sont revenues bien rapidement : baisse d’énergie dans la journée, réveil plus difficile et autres snoozage compulsif.

Je vais devoir me procurer cette lampe. Elle a quitté mon domicile depuis déjà plus d’une semaine et elle me manque terriblement.

Conclusion

Le positif

  • Appareil multifonctions
  • Réveil efficace et bénéfique
  • Elle fait office de lampe de chevet !

Le négatif

  • Une fois qu’on s’est réveillé avec la lampe réveil Philips, il est difficile de revenir en arrière
  • Les ambiances sonores disponibles manquent un peu d’originalité

Le dernier mot

La lampe réveil Philips HF3520, avec sa simulation d’aube et de crépuscule, sa fonctionnalité de lampe de chevet, ses multiples niveaux d’intensité ainsi que sa radio FM est un appareil tout usage qui mérite une place sur la table de chevet de quiconque possède des matins difficiles.

Ce petit bijou de réveil matin est disponible dans nombreux magasins au coût d’environ 170$

Voir : Lampe-réveil simulation colorée du soleil (Philips)

À propos de Olivier Deveault

Étudiant d'informatique, photographe réformé et amateur de design, Olivier aime beaucoup le sushi de qualité. Il parle bilingue et demi, mesure 6 pieds 4 pouces et possède un compte twitter (@odeevee).

Aussi à voir...

phillips rasoir guide laser

Philips crée le premier rasoir avec guide laser pour homme

L’hygiène masculine vient de devenir de plus en plus technologique avec le lancement du premier …

Qu'en penses-tu ?