Hyrule Warriors : L’Ère du Fléau – Un prologue à la hauteur de sa suite ?

Disponible depuis le 20 novembre 2020, Hyrule Warriors : L’Ère du Fléau est le prologue de The Legend of Zelda : Breath of the Wild. Il s’agit d’un beat’em all dans lequel le joueur pourra incarner de nombreux nouveaux personnages tels que les prodiges ! Alors que les amateurs s’attendaient à voir l’annonce de la suite du jeu, c’est plutôt le prologue qui leur a été offert, probablement afin de faire patienter les plus impatients d’entre nous !

  • Studio de développement : Koei Tecmo
  • Éditeur : Nintendo
  • Plateformes disponibles : Nintendo Switch
  • Plateforme de test : Nintendo Switch
  • Classement : T
  • Prix : 79,99$
  • Site officiel du jeu

Hyrule Warriors : L'Ère du Fléau

Un jeu d’un autre genre

L’histoire d’Hyrule Warriors : L’Ère du Fléau se déroule 100 avant les événements de The Legend of Zelda : Breath of the Wild. Nous y voyons donc l’histoire de la chute du château d’Hyrule. Lorsque nous débutons le jeu, le royaume peine à repousser les attaques des envahisseurs. C’est à ce moment qu’apparaît un petit gardien venu tout droit du futur afin de prévenir Zelda et ses amis du danger dont l’avenir est submergé. Ainsi, les protecteurs d’Hyrule devront se préparer à l’arrivée du fléau. Le joueur devra donc réunir les quatre prodiges ainsi que les créatures divines qu’ils piloteront.

Tout d’abord, j’aimerais préciser qu’il ne s’agit pas du même type de jeu que The Legend of Zelda : Breath of the Wild. Ne vous attendez pas à un jeu à monde ouvert où vous pourrez explorer ses moindres recoins. Si vous avez déjà joué à Dynasty Warriors, il s’agit exactement du même style de jeu : un beat’em all. Autrement dit, nous avons affaire à un genre de jeu où le joueur combat un nombre important d’ennemis et la progression se fait grâce aux affrontements. Ainsi, il vous sera possible de jouer un large éventail de personnages issus de la série The Legend of Zelda : Breath of the Wild.

Contrairement au premier jeu d’Hyrule Warriors que nous avions eu sur la Wii U, celui-ci est beaucoup plus poussé au niveau du scénario. Dans le premier volet, on tentait de faire cohabiter plusieurs univers différents de Zelda dans un même monde. Mais ici, avec Hyrule Warriors : L’Ère du Fléau, nous avons droit au prologue d’une histoire déjà existante. Ainsi, grâce à ce jeu, nous pourrons combler les morceaux manquants de l’histoire principale. Le fait de pouvoir vivre les événements du passé et non pas de se les faire raconter, c’est tout simplement divin.

Et ça donne quoi ?

Bien qu’Hyrule Warriors : L’Ère du Fléau et The Legend of Zelda : Breath of the Wild soient deux jeux dont l’histoire se suit, il est tout à fait possible de jouer à l’un ou à l’autre en premier. Dans les deux cas, vous comprendrez bien l’histoire et ça, c’est quelque chose d’intéressant. Néanmoins, les joueurs ayant touché à The Legend of Zelda : Breath of the Wild vivront une certaine nostalgie en s’attaquant à ce jeu. En effet, plusieurs mécaniques du premier Zelda à monde ouvert ont été repris. Par exemple, l’utilisation de la tablette Sheikah lors des combats, le fait de pouvoir cuisiner des plats, les pommes que nous pouvons manger afin de se soigner, etc. Et que dire des cartes inspirées du précédent jeu ?

En combat, comme dans tous les jeux de ce genre, il y a un certain aspect stratégique. Dans le sens où il vous est possible d’envoyer vos troupes à l’endroit désiré pendant que vous vous occupez d’un autre lieu avec votre propre personnage. Seuls le temps et la santé de vos personnages importants seront vos obstacles afin de terminer vos tableaux. La durée de vie est d’ailleurs très bonne. Comme dans The Legend of Zelda : Breath of the Wild, nous pouvons trouver des korogus qui sont cachés aux quatre coins de la carte. De nombreux défis peuvent être effectués, en plus de l’histoire principale. J’ai aussi aimé le fait que les personnages possèdent tous une jouabilité unique. Aucun ne se ressemble !

Afin d’améliorer vos personnages, vous devrez parfois obtenir des ressources que vous devrez récolter. Il vous sera aussi possible de fusionner vos armes afin de les rendre plus puissantes. Bref, si vous avez joué au premier Hyrule Warriors, vous verrez que dans l’ensemble, il s’agit d’un jeu très similaire. Malgré les quelques défauts, j’ai pris énormément de plaisir à découvrir ce jeu. Je pense néanmoins que celui-ci s’adresse peut-être plus aux amateurs de la série.

Hyrule Warriors L'Ère du Fléau

En conclusion…

Ce que j’ai trouvé intéressant dans Hyrule Warriors : L’Ère du Fléau, c’est le fait qu’on puisse utiliser de nombreuses capacités telles que le cryotis, le cinetis ou encore, les bombes. Il s’agit là d’un beau clin d’œil à The Legend of Zelda : Breath of the Wild puisque ce sont des capacités que nous utilisions très souvent lors de notre aventure. L’histoire et les cinématiques sont épiques. J’ai adoré pouvoir jouer Mipha et Urbosa que j’avais grandement apprécié, rien que par les flashbacks que nous offrait Breath of the Wild. Le fait d’en voir et d’en apprendre davantage à leur sujet, ça m’a beaucoup plu. Le jeu nous offre d’ailleurs de très belles voix françaises pour ceux qui ne voudraient pas lire les sous-titres lors de leur progression.

Les points faibles les plus frappants du jeu, ce sont certainement les bogues que l’on rencontre lorsqu’il y a trop d’ennemis autour de nous, chose qui n’arrivait pas dans le premier Hyrule Warriors. Cela est d’ailleurs plus fréquent lorsque nous jouons à deux. L’angle de la caméra est parfois horrible au point que j’ai eu de la difficulté à jouer et suivre mon combat. Je suis aussi déçue de ne pas pouvoir jouer avec mes amis en ligne. Je pense qu’en 2020, c’est un petit plus nécessaire pour ce genre de jeu qui offre, néanmoins, le mode multijoueur en local et en écran scindé.

J’aime

  • Les belles cinématiques
  • La durée de vie incroyable
  • Les voix françaises qui sont bien jolies
  • Le fait de pouvoir jouer les prodiges et les autres personnages du passé

J’aime moins

  • Le fait de ne pas pouvoir jouer en ligne avec un ami
  • Le manque de fluidité des combats lorsque nous affrontons trop d’ennemis à la fois
  • Les quelques soucis rencontrés au niveau de l’angle de la caméra, durant les combats
  • Le fait qu’on aurait aimé en voir plus, pour un prologue de The Legend of Zelda : Breath of the Wild

La copie de Hyrule Warriors : L’Ère du Fléau a été fournie par Nintendo.

Hyrule Warriors : L'Ère du Fléau

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Du bonbon !

Merveilleux pour les amateurs de la série ! Autrement, je vous conseillerais peut-être d'attendre une baisse de prix !

À propos de Jessica Côté Acteau

Mon côté geek est né très tôt. C'est avec Ash, le dresseur de Pokémon et Sakura, la chasseuse de cartes que j'ai grandi. J'étais déjà une grande amatrice de l'animation japonaise et ça m'a suivi de l'enfance à l'âge adulte. Ma passion pour les jeux vidéo a, quant à elle, débuté au même moment. Armée de mon Game Boy Color, j'étais déjà une grande dresseuse de Pokémon, à l'époque ! C'est néanmoins la série The Legend of Zelda qui m'a fait tomber en amour avec le gaming. Depuis, qu'il s'agisse de jeux ou de japanimation, j'en mange tous les jours.

Aussi à voir...

Outriders – Quand la jouabilité vient sauver la mise

Certains jeux parviennent à viser dans le mille en offrant une expérience exceptionnelle sur tous …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.