Federation, pour entrer au sénat galactique !

Je ne suis pas souvent intéressé par les jeux avec une thématique de science-fiction. J’aime beaucoup plus les thèmes historiques. Mais dès son annonce, le jeu Federation a attiré mon attention. Je suis un trekkie, même un trekker, alors le titre déjà évoquait pour moi un sujet réconfortant. Mais à voir les illustrations, c’est le 5e élément et/ou Star Wars que le jeu semblait évoquer. Il n’en fallait pas plus pour que le jeu devienne pour moi un achat instantané. Avec une cote de 3.64/5 sur le site BGG, il peut sembler intimidant, mais il n’est pas si complexe à comprendre. Regardons ça ensemble !

  • Auteurs : Dimitri Perrier, Matthieu Verdier
  • Artiste : Miguel Coimbra
  • Éditeurs : Explor8, CrowD Games, Eagle-Gryphon Games et Strohmann Games
  • Nombre de joueurs :  joueurs
  • Âge : 14 ans et plus
  • Durée : 60 à 120 minutes
  • Année : 2022
  • Page officielle du jeu
  • Page BoardGameGeek

Thématique

L’humanité cherche à intégrer une des fédérations qui s’organise dans l’univers. Une petite fédération qui comporte 5 planètes cherche à prendre de l’expansion et semble réceptive à accueillir les humains. Vous devrez donc faire des représentations au sénat galactique afin de tisser des liens commerciaux, excaver des ressources, faire des rencontres avec des érudits, des sages et des robots très industrialisés afin de vous faire accepter de tous. Essentiellement, vous devrez monter sur des pistes pour obtenir des bonus et des avantages. Ces bonus sont représentés par les différentes planètes et fonctionnent de façon assez similaire en représentant chacun des aspects différents du jeu. Ça peut sembler plaqué, dit comme ça, mais c’est, au contraire, assez thématique pour un jeu euro. Les planètes ont chacune une spécialité, donc très différentes les unes des autres, et représentent le maillage des actions à faire pour performer dans le jeu. Le jeu est d’autant plus engageant que sa thématique colle très bien à sa mécanique.

Mécanique de jeu

La mécanique de Federation est assez simple. À votre tour, vous devrez placer un de vos représentants sur une case du sénat galactique. Il y a un côté “vote”, pour une des deux lois (à gauche ou à droite du sénat) et un côté “financement” pour un des projets de la colonne du sénat. Et oui, les actions se retrouvent de chaque côté du sénat et vos actions vont déterminer quelle loi sera passée à la fin de chaque manche. On regardera aussi qui est majoritaire sur chaque étage du sénat pour attribuer des points en fin de manche également. Les actions prises dans chaque colonne financent des projets pour les points de fin de partie (seuls les projets complètement financés donneront des points). Un vrai chassé-croisé d’actions qui sont non seulement un bon casse-tête pour faire des points, mais qui donnera toute l’interaction dans ce jeu.

Rejouabilité

Beaucoup d’éléments de Federation aident à sa très grande rejouabilité. Son plateau double côté avec quelques changements, particulièrement sur la planète des robots, est un bon départ. Des placements de bonus, de personnages, de ressources de façons aléatoires vous donneront également des façons de jouer et des opportunités très différentes d’une partie à l’autre. Il va sans dire qu’il faut profiter au maximum des bonus et opportunités qui se présentent. Par exemple, sur votre plateau personnel, il y a des missions à préparer et à accomplir si vous avez des vaisseaux pour les faire. Ce sont essentiellement les mêmes actions que sur le plateau mais si vous maximisez le tout, vous pourriez faire vingt-huit actions au lieu de vingt dans votre partie. Je vous le garantis, ça change les résultats et juste un petit peu.

Originalité

Federation aurait pu être un simple jeu de piste et de gestion de ressources, mais le jeu va un peu plus loin. Il y a aussi des actions dites de sénat qui vont vous permettre de faire autre chose. L’action d’espionnage vous permet de copier une action qui n’est plus disponible car occupée par un adversaire. Il y a des actions pour financer plus rapidement un projet de fin de partie ou bien une autre pour acheter directement des vaisseaux. C’est varié, c’est plaisant et c’est très beau.

Qualité de la production

Parlant de beauté, Federation à une très belle production, particulièrement si vous pouvez mettre la main sur l’édition de luxe. La boîte que j’ai a été produite par Eagle Gryphon Games, la même compagnie qui produit les jeux de Vital Lacerda, toujours un peu plus dispendieux, mais toujours d’excellente qualité. Les ressources de base sont en carton mais la version de luxe nous donne de petits cristaux de couleur , en plastique, mais très attrayants. Un plus visuellement, tout comme la touche artistique de Miguel Coimbra.

En guise de conclusion

Je vous conseille vivement le jeu Federation. Malgré sa cote élevée sur BGG, il est assez facile à apprendre. Il est magnifiquement produit et donne des parties enlevantes, particulièrement les derniers tours où le financement des projets peut faire basculer la partie d’un côté ou de l’autre. C’est un jeu qui plaira à un grand nombre de joueurs, mais qui sera un peu long pour certains, surtout si vous avez des joueurs qui paralysent à force de trop penser à leur prochain tour. En termes de longueur, c’est comme Dune Imperium (notre critique) sans les coups de couteau dans le dos. De mon côté, il entre facilement dans mon top 10, voire mon top 5 de l’année. Je ne veux pas faire de top immédiatement, il reste tout de même presque un mois de jeux avant la fin de l’année et tellement de jeux à tester !

J’aime

  • Les actions entrecroisées
  • La qualité de la production
  • La rejouabilité

J’aime moins

  • Certains tours plus longs avec des joueurs souffrant de paralysie d’analyse (parfois, c’est moi)

La copie de FEDERATION a été fournie par l’auteur de la critique.

Federation

Graphisme
Matériel
Thématique
Mécanique
Plaisir

Excellent

Un jeu complexe, pas très difficile à apprendre avec beaucoup de profondeur.

À propos de Martin Lauzon

Amateur de jeux de société, de comic books américains, de BD québécoises et européennes, YouTuber amateur, artiste visuel et musicien. J'ai trop de passe-temps alors j'ai décidé d'ajouter Geekbecois à la liste.

Aussi à voir...

Chasse aux Fantômes – Démasquez le méchant fantôme en solo ou en groupe !

Depuis plusieurs années, les jeux d’enquête et d’évasion ont la cote. De nombreux éditeurs se …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.