Guides-cadeaux pour Noël 2022
Fatal Kombat

Fatal Kombat : un jeu de survie à l’échelle mondiale

J’aimais beaucoup la série de livres Hunger Games lorsque j’étais adolescente. Depuis, je suis une grande amatrice des séries concernant les jeux de survie et les combats à mort. Fatal Kombat est un roman de ce type. L’histoire est découpée en deux livres. Un nous explique l’histoire de l’équipe Violet et l’autre, celui de l’équipe Jaune. Les joueurs s’affrontant étant répartis en deux groupes, il est donc intéressant de suivre l’histoire des deux côtés. Personnellement, j’ai aimé l’idée !

  • Titre original : Fatal Kombat
  • Scénario : Élodie Loisel
  • Éditeur VF : Glénat
  • Année : 2022
  • Genre : Science-Fiction
  • Nombre de tomes : 2

Fatal Kombat

Synopsis du Joueur Violet

Février 2025. C’est l’apocalypse. Les dirigeants de chaque pays ont décidé d’exterminer la moitié de leur population pour atteindre un nombre d’habitants viable pour sauver la planète. Aux États-Unis, cela prend la forme d’un jeu nommé Fatal Kombat dans lequel les Violets affrontent les Jaunes. Le but est simple : supprimer le plus de gens possible de l’autre groupe. Comme c’est un jeu, il y a une application à télécharger sur son cellulaire et une série de règles à suivre. Que la partie commence !
New York, 2025. Hailey Davis, 15 ans, Violet, et son jeune frère Liam ont perdu leurs parents aux mains de Darius Fox, un Jaune qui a pris le contrôle de la ville. Ils décident de partir à sa recherche pour le tuer. En route, ils se feront des amis – mais aussi des ennemis. Après une mauvaise expérience au sein de la communauté des Rats de New York, ils décident de faire cavaliers seuls et de finalement suivre la règle principale de Fatal Kombat : tuer autant de Jaunes que possible.
Fatal Kombat

Synopsis du Joueur Jaune

Février 2025. C’est l’apocalypse. Les dirigeants de chaque pays ont décidé d’exterminer la moitié de leur population pour atteindre un nombre d’habitants viable pour sauver la planète. Aux États-Unis, cela prend la forme d’un jeu nommé Fatal Kombat, dans lequel les Violets affrontent les Jaunes. Le but est simple : supprimer le plus de gens possible de l’autre groupe. Comme c’est un jeu, il y a une application à télécharger sur son cellulaire et une série de règles à suivre. Que la partie commence !
Miami, 2025. Les Violets ont pris le contrôle de la ville. Stedge, joueur Jaune, 17 ans, s’installe au port avec ses amis pour créer la première zone neutre, une communauté où Jaunes et Violets seront égaux : Tequesta. Constructeurs, Nourrices, Cuisiniers, Magasiniers ; Violets et Jaunes y vivent dans une relative harmonie, enfreignant toutes les règles de Fatal Kombat. Le président des États-Unis et ses Sentinelles sont cependant bien déterminés à ce que tout le monde joue à leur jeu…

Mon avis

Les théories du complot

Ce que j’ai trouvé le plus drôle avec la lecture de Fatal Kombat, c’est que l’histoire de jeu de survie à l’échelle mondiale débute avec le fameux vaccin contre la COVID-19. Vous souvenez-vous de ces gens, sur les réseaux sociaux, qui ne cessaient de vous alarmer contre ce vaccin, expliquant que le gouvernement allait très probablement nous octroyer une puce sous la peau, à l’aide de cette médecine ? Eh bien, dans Fatal Kombat, c’est ce qui est réellement arrivé. Les théories du complot sont réelles. Le gouvernement a offert, contre leur consentement, des puces à chaque être humain de ce monde. Lorsque le jeu débute, votre puce s’illumine. Soit elle est violette, soit elle est jaune.

Les plus malins d’entre vous se diront qu’ils ont bien fait de ne pas se faire vacciner puisqu’ils n’auront pas à participer à cette tuerie. En réalité, le gouvernement avait prévu le coup. Les non-vaccinés sont ainsi traqués en priorité par l’armée tandis que les équipes jaunes et violettes doivent s’entre-tuer. Ne vous inquiétez pas ! Les règles sont simples. Les Sentinelles sont les maîtres du jeu. L’entraide entre les deux couleurs de tatouage est interdite. La délation est vivement encouragée. Interdiction de vivre en communauté. Interdiction de voler de la nourriture dans les maisons abandonnées. Simple, n’est-ce pas ?

Les autres règles de ce jeu

Bref, lorsque le jeu débute, vous gagnez des points en exterminant un membre de l’équipe adverse. Avec ces points, vous pourrez acheter des trucs dans les boutiques gérées par les PNJ que sont les Sentinelles. Cela vous permettra d’acheter de la nourriture ou de l’eau, par exemple. Ne pensez pas à piller les maisons, car le gouvernement est déjà en train de s’en charger. Chaque meurtre équivaut à un certain nombre de points. Cela dépend de l’individu que vous traquez, en fait. Il est donc conseillé de ne pas faire confiance aux gens de l’autre groupe. Heureusement, les habitants d’une même maison, ou plutôt les membres d’une même famille sont automatiquement garantis d’être de la même couleur. Vous n’aurez donc pas à assassiner votre mère pour vous nourrir. Chouette, non ? C’est bien pensé.

Toutefois, c’est là que nous découvrons la laideur de la nature humaine. Imaginez. Vous êtes dans l’équipe jaune. Vos pairs se trouvent à vos côtés et votre meilleure amie se tient devant vous. Malheur, vous découvrez qu’elle fait partie de l’équipe adverse. Vos équipiers jaunes vous regardent, ils veulent que vous mettiez fin à sa vie. Si vous refusez, vous trahissez votre équipe. Si vous acceptez, vous trahissez votre amie. Dans un cas comme dans l’autre, vous serez sale. Si vous trahissez votre amie, vous vous sentirez mal. Si vous l’aidez, vous serez traqué par l’équipe violette, mais aussi, par l’équipe jaune. Vous devenez une cible ambulante. Comment survivre, me direz-vous ? En trahissant vos amis et en rejoignant les vôtres, votre nouvelle famille, car à la toute fin, une seule équipe méritera de vivre. L’autre sera tout bonnement anéantie.

En bref

Quelle est la raison de ce massacre ? Les ressources humaines diminuent. Nous sommes beaucoup trop. La solution était donc toute tracée. Si deux moitiés d’humanité s’entre-tuent, la population sera alors grandement réduite et les survivants pourront jouir des ressources restantes. Certains tenteront de s’opposer à ce jeu de survie, bien sûr, mais comment peuvent-ils affronter les Sentinelles ?

« Tuer pour survivre. Que la partie commence !  »

En conclusion

Fatal Kombat m’a fait penser à Hunger Games que j’avais énormément apprécié, plus jeune. J’ai toujours bien apprécié les fictions basées sur les jeux de survie de ce genre. Ici, par contre, on parle d’un jeu de survie à l’échelle mondiale. C’est d’autant plus effrayant. Le résumé m’a bien donné envie. J’étais intriguée par le fait que l’histoire soit découpée en deux volumes, séparant ainsi le récit d’un membre de l’équipe jaune ainsi que de celle d’un membre de l’équipe violette. Je dois avouer avoir apprécié davantage ma lecture de Fatal Kombat Joueur Violet. J’appréciais bien la jeune fille qui, dès le début, se retrouve seule avec son petit frère, dans un quartier où elle a grandi et où tout le monde semble être désormais dans l’équipe adverse. Ses voisins sont désormais des meurtriers les traquant pour quelques points.

Elle qui n’était pas si proche de son petit frère devient alors sa protectrice. Il est tout ce qu’il lui reste. Je suis encore sous le choc concernant la façon dont les équipes sont formées. Le fait que cela provienne des vaccins contre la COVID-19 me fait un peu rire puisque cela appuie les propos concernant les théories du complot dont certains accusaient le gouvernement lorsque nous étions en confinement. Que de nostalgie ! Bref, ce roman convient à tout type de lecteur. Les descriptions sont bien détaillées. La plume de l’auteur est légère, elle convient vraiment à de nouveaux lecteurs, comme aux vétérans. Toutefois, je suis un peu mitigée concernant la fin. Le problème est-il réellement réglé ? Va-t-il y avoir une suite ? Je ne sais pas. J’imagine, vu la fin. Je trouve cela trop précipité et au final, le problème demeure toujours.

J’aime

  • Le jeu de survie à l’échelle mondiale
  • Le vaccin contre la COVID-19 qui est en réalité une puce

J’aime moins

  • Le fait d’avoir remarqué quelques fautes
  • Certaines descriptions qui semblent bâclées, par moment

Les copies des romans : Fatal Kombat : Joueuse Violet et Fatal Kombat : Joueur Jaune ont été offertes par Hachette Canada.

Fatal Kombat

Texte, narration et scénario
Impression générale

Ça se lit bien

Fatal Kombat est un récit en deux volumes, narrant dans chacun des deux l'histoire des équipes qui s'affronteront afin de survivre. L'idée est bonne, mais j'ai trouvé certains passages un peu maladroits, voire même illogiques. Je suis un peu déçue d'avoir remarqué plusieurs fautes durant ma lecture. Sinon, c'est léger et la lecture de ces deux volumes m'a fait passer un bon moment.

À propos de Jessica Côté Acteau

Mon côté geek est né très tôt. C'est avec Ash, le dresseur de Pokémon et Sakura, la chasseuse de cartes que j'ai grandi. J'étais déjà une grande amatrice de l'animation japonaise et ça m'a suivi de l'enfance à l'âge adulte. Ma passion pour les jeux vidéo a, quant à elle, débuté au même moment. Armée de mon Game Boy Color, j'étais déjà une grande dresseuse de Pokémon, à l'époque ! C'est néanmoins la série The Legend of Zelda qui m'a fait tomber en amour avec le gaming. Depuis, qu'il s'agisse de jeux ou de japanimation, j'en mange tous les jours.

Aussi à voir...

Hadès et Perséphone : A Touch of Malice

Hadès et Perséphone : A Touch of Malice – Ce que le destin leur réserve

Hadès et Perséphone : A Touch of Malice est le troisième volume de la série. Qu’arrive-t-il …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.