Expeditions, le nouvel opus dans le monde de Scythe

Vous connaissez peut-être l’expression anglaise «  hit or miss » ? Dans le monde du jeu de société c’est une façon de décrire un auteur de jeu ou une compagnie. C’est un coup de dés, littéralement, quant savoir si le jeu sera un succès ou un flop. Pour ma part je n’y crois pas trop, les gens sont souvent beaucoup trop critiques et ont une trop grande estime de leur propre jugement. Ce qui est beaucoup plus vrai, c’est de tomber sur un jeu qui nous convient ou un jeu qui ne nous convient pas du tout. On a souvent utilisé, et à tort, je pense, cette expression pour décrire Stonemaier Games et son fondateur Jamey Stegmaier.

Jamey et Stonemaier Games nous présentent cet été leur tout nouveau jeu, Expeditions (1920+) comme une suite du jeu à succès Scythe. Ce n’est pas une extension du premier mais bien un autre jeu se déroulant dans le même monde. Regardons ça ensemble !

  • Auteur : Jamey Stegmaier
  • Artiste et développeur du monde thématique : Jakub Rozalski
  • Éditeur : Stonemaier Games
  • Nombre de joueurs : 5 joueurs
  • Âge : 14 ans et plus
  • Durée : 60 à 90 minutes
  • Année : 2023
  • Page officielle du jeu
  • Page BoardGameGeek

Thématique

Expeditions est la suite spirituelle du jeu Scythe. La paix est revenue après la fin du règne Rasputin et de Fenris, Europa est finalement paisible. Une météorite massive s’est écrasée en Sibérie et une équipe de scientifiques est allée voir le tout, Comme tous étaient sans nouvelle de l’expédition, une expédition de secours a été envoyée mais elle aussi ne donne pas de nouvelles. Et c’est là où vous intervenez ! Vous partez en expédition pour combattre la corruption qui se répand suite à l’écrasement de la météorite. Reviendrez-vous gagnant de cette expédition ?

Dans Expeditions, vous devrez explorer des territoires cachés, augmenter votre équipe, obtenir de nouvelles habiletés et vaincre la corruption « réveillée » par l’écrasement de la météorite. C’est un jeu euro avec une belle portion d’exploration dont les routes seront différentes d’une partie à l’autre. Dans ce monde étrange, seul l’argent fait la renommée d’un héros et celui avec le plus d’argent gagne la partie.

Mécanique de jeu

Les règles de jeu Expeditions sont assez simples. Il y a quatre actions de base. À votre tour, vous pourrez bouger de 1 à 3 espaces, vous pourrez jouer une carte, vous pourrez ramasser les ressources/actions de la tuile où vous êtes ou vous reposer pour rafraîchir toutes vos actions. À votre premier tour (ou après l’action rafraîchir) vous pouvez faire les trois actions, par la suite, vous devrez en choisir seulement deux des trois premières (à savoir bouger, jouer une carte ou ramasser). C’est simple, ça tourne vite, c’est dans la même lignée que beaucoup de jeux de cette compagnie.

Le plateau, formé de tuiles, est divisé en trois sections. Les tuiles au Sud où la partie commence avec des actions de base et des tuiles centrales et nordiques, que vous devez découvrir.

En arrivant sur une tuile non découverte, votre mouvement s’arrête, on découvre certaines tuiles de corruption et de nouvelles actions potentielles.

Vous pouvez également jouer une carte pour en gagner la valeur de base mais si vous êtes capable d’y associer un meeple (travailleur) de la bonne couleur, vous pourrez également activer l’action du bas de la carte. À ne pas négliger puisque votre action n’en sera que plus puissante.

Rejouabilité

Beaucoup de facteurs augmentent la rejouabilité du jeu Expeditions. D’abord le fait que les tuiles de chaque région seront placées différemment d’une partie à l’autre. Ensuite, votre plateau de jeu, associé à votre « Mechs » (pions mécanique vous représentant sur la plateau de jeu) à une petite habileté que les autres n’ont pas. Vos personnages de départ, bien que similaires, sont également légèrement asymétriques.

Le jeu arrive également avec un bon paquet de cartes assez différentes qui seront disponibles de façon très aléatoire, également, d’une partie à l’autre. Si les objectifs de fin de partie sont toujours les mêmes, selon vos personnages de départ et vos opportunités, vous ne les accomplirez pas tous et surtout pas dans le même ordre. Une belle rejouabilité pour le moment, il y a fort à parier qu’une éventuelle extension pourrait encore améliorer le tout.

Originalité

Si on compare Expeditions avec d’autres jeux de Stonemaier Games, c’est l’aspect découverte qui lui donne son originalité. En effet, certaines actions, nécessaires à la victoire, ne seront disponibles qu’après avoir découvert certaines tuiles du jeu. Il est donc difficile de trouver rapidement un chemin vers la victoire ne sachant où tout se trouve dès le début.

Les cartes et les tuiles ont des synergies bien particulières qui permettent des combos de toutes sortes. Vous devrez vaincre des corruptions pour pouvoir fusionner des météorites pour en retirer les bénéfices. Vous devrez accomplir des quêtes pour multiplier vos points de victoire. Vous pourrez aussi améliorer votre technologie pour avoir des habiletés permanentes. Mais le plus important est de découvrir et d’utiliser l’action vous permettant de réclamer des accomplissements. Vous pourrez y mettre une étoile de votre couleur et le premier joueur à mettre sa quatrième étoile déclenche la fin de la partie. On comptera alors l’argent que vous avez en mains, la valeur en argent de vos accomplissements, la valeur de vos améliorations et la valeur de vos efforts pour enlever la corruption. Tout se transforme en argent et le plus riche gagne la partie.

Qualité de la production

Aucun souci ici ! Expeditions, comme la majorité des jeux de Stonemaier Games, est à la hauteur de la réputation de la compagnie. Les cartes sont de bonne qualité avec un fini lin. Les cartons sont rigides et de bonne épaisseur. Les pièces en bois sont reconnaissables et de bonne qualité et les engins mécaniques Mechs sont très bien produits. J’ai la version de base mais il est possible d’avoir les Mechs en métal tout comme pour les pièces de monnaie. Mais même sans ça, c’est juste magnifique.

En guise de conclusion

Si Scythe m’avait laissé de glace, Expeditions est vraiment plus dans mes cordes. J’aime beaucoup les combos possibles entre les cartes, les tuiles et l’asymétrie des Mechs. Il faut savoir que c’est un jeu très différent de son grand frère mais avec une thématique et un monde similaire. Les illustrations sont d’ailleurs magnifiques et donnent beaucoup pour la thématique du jeu. Il est difficile à comparer mais vous aurez une main de carte à contrôler et à reprendre un peu comme dans Concordia. Il y a un aspect deckbuilding et un autre de découverte qui ajoutent beaucoup dans la jouabilité sans pour autant complexifier le jeu. Disons qu’il a son propre rythme. J’ai beaucoup aimé et juste d’écrire cette critique me donne le goût de rejouer une partie !

J’aime

  • La variabilité du jeu
  • La multitude des combos possibles
  • La très haute qualité de la production

J’aime moins

  • L’iconographie un peu complexe pour rien
  • Le temps de jeu plus long que prévu

La copie d’Expeditions a été fournie par l’auteur de la critique.

Expeditions

Graphisme
Matériel
Thématique
Mécanique
Plaisir

Incontournable

Un savant mélange d'exploration et de combos entre vos cartes et le plateau de jeu.

À propos de Martin Lauzon

Amateur de jeux de société, de comic books américains, de BD québécoises et européennes, YouTuber amateur, artiste visuel et musicien. J'ai trop de passe-temps alors j'ai décidé d'ajouter Geekbecois à la liste.

Aussi à voir...

Star Wars : Bounty Hunters – Devenez un chasseur de primes dans l’univers de Star Wars le temps d’une partie !

« Des chasseurs de primes ! Nous n’avons pas besoin de cette fripouille ! » Voilà comment sont introduits …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.