HTC 8S (pour Virgin Mobile) : La cohabitation du style et du budget

À l’annonce de Windows Phone 8, trois manufacturiers se sont proclamés guerriers du flambeau Microsoft : Nokia, HTC et Samsung. HTC avait annoncé deux appareils : le Windows Phone 8X, tête d’affiche de la série et le Windows Phone 8S, un petit appareil tout doux pour le budget. Bien que le 8X ait capturé la majorité de l’attention, avec sa fiche technique délicieuse, sa surprenante caméra secondaire et son look à faire tourner les têtes, le 8S mérite aussi un regard.

Conçu avec le même vocabulaire design que le 8X, le 8S ne possède, sur papier, rien de particulièrement attrayant. Un autre appareil budget, pourrions-nous croire. Les deux dernières semaines m’ont convaincu du contraire. Suivez-moi dans les cavernes de ce récit en polycarbonate roulant sous Windows !

Fiche technique !

Prenons le temps de lever le capot du 8S pour lui reluquer le moteur, ok ?

HTC WINDOWS PHONE 8S

  • Processeur Qualcomm S4 bicoeur cadencé à 1Ghz
  • Écran 4 pouces à résolution de 480×800 pixels
  • OS : Windows Phone 8
  • 512Mo de RAM et 4Go de stockage interne, augmentable via la fente microSD
  • Caméra 5 mégapixels pouvant enregistrer de la vidéo en 720p
  • Connectivité : GSM/GPRS/EDGE, HSPA/WCDMA ; GPS avec Glonass, Bluetooth 3.1, WiFi b/g/n

Il va sans dire que le 8S n’est pas une bête de puissance. En même temps, ceux qui considéreront l’achat du 8S ne rechercheront probablement pas une bête de puissance, mais bien un compagnon fidèle et prévisible. Un peu comme un chien qui adore jouer mais qui je jappe pas quand une voiture se stationne dans la rue. Ou comme un pot de confiture ne nécessitant pas d’être réfrigéré une fois ouvert.

Le côté superficiel

Pour un appareil budget, le HTC 8S a du style à revendre. Ce n’est pas simplement qu’un coup de peinture non plus : le boîtier est moulé du même type de polycarbonate employé par son plus dispendieux compatriote, le 8X. L’appareil est solide et se tient agréablement en main. De plus, le look deux tons lui va à ravir.

D’ailleurs, pour être convaincu de l’efficacité de son look, il suffit de regarder la galerie au début de cet article. Peu d’appareil de ce prix savent être aussi stylés.

Le couvercle du logement des cartes est solidement attaché au boîtier. Pour le déloger de là, il faut appuyer et tirer assez fort. C’est rassurant, je trouve. En fait, c’est à croire que solidité était le mot d’ordre dans la conception du 8S. Pratiquement tous les composantes du boîtier confère cette impression de rigidité et de robustesse. Tous, sauf l’écran.

Je ne veux pas dire que celui-ci est fragile, non. Juste qu’il semble moins solide que les autres. Souvent, la seule pression de mon pouce sur l’écran était suffisante pour créer une distortion dans l’affichage. Je sais que je suis du genre à appuyer fort, mais pas à ce point-là. Est-ce que c’est un signe de fragilité ou une faille éventuelle ? Je ne sais pas trop, mais je conseillerai aux mains lourdes de réduire un peu la pression, juste au cas.

Le côté cérébral

Il y a quelque chose de foncièrement agréable dans l’utilisation d’un appareil sous Windows Phone 8 : l’expérience est toujours fluide. Peu importe la quantité de mémoire vive de l’appareil, sa résolution d’écran ou la vitesse de son processeur, on est assuré d’un niveau minimal de performance. Le 8S n’est pas une exception à la règle. Naviguer sur internet, regarder des vidéos stockés sur l’appareil ou sur YouTube, jouer à des jeux, toutes ces opérations m’ont semblé adéquatement rapide et efficace. En réalité, sans faire de comparaison directe avec un appareil plus performant, on ne remarque pas la différence de puissance.

Le seul moment où le 8S semble trahir son côté budget, c’est au démarrage et à l’extinction. Il nécessite plus d’une minute pour démarrer un près d’une minute pour s’éteindre, beaucoup plus de temps que le 8X ou le Nokia Lumia 920. Mais je tatillonne, ce n’est qu’un mince détail.

Le HTC 8X performe très bien comme téléphone. La voix des interlocuteurs était parfaitement audible, ceux-ci m’entendaient bien également. Je n’ai au aucun appel interrompu, mais ceci est peut-être dû au fait que je réside dans une petite ville et non dans une zone métropolitaine ou peut-être est-ce dû à l’excellente couverture du réseau de Bell/Virgin dans ma région.

Je me dois de mentionner un élément de grande surprise : l’autonomie sur pile de l’appareil. Celle-ci est INCROYABLE. À usage modéré à intense, j’ai réussi à tirer un solide 2 jours d’une seule charge. L’autonomie en veille est encore plus surprenante. J’ai trimballé l’appareil avec moi pendant 5 jours, sans le recharger, en regardant de temps en temps mes courriels et autres flux twitter. Après la cinquième journée, la pile était à 50 %. Incroyable.

Vision photographique

S’il y a un point qui m’a déçu dans le 8S, c’est la caméra. Cette dernière est composée d’un capteur de 5 mégapixels et d’un objectif 35mm (en équivalence, évidemment) avec une ouverture de F2.8. On pourrait donc croire qu’elle donnerait de très bons résultats. Malheureusement, ce n’est pas le cas.

Si on est chanceux, les images produites par le 8S seront détaillées, avec un bon contraste et une bonne reproduction des couleurs. Le problème, c’est que la chance ne se fait pas souvent sentir. La grande majorité des photos sortant du 8S sont soit sursaturées, soit surcontrastées ou, au contraire, délavées et manquant de contraste. Le bruit en faible luminosité est plutôt terrible et le flash a la fâcheuse manie de surexposer les prises. En plus, l’appareil n’est pas constant avec sa vitesse de mise au point. Des fois la mise au point est ultra rapide, d’autres fois il faudra plusieurs secondes pour faire le focus et prendre la photo.

(Pour toutes les images prises durant cet essai, cliquez ici. Sur ce lien-ci. Celui-ci, là !)

En résumé, 0n n’achètera pas le HTC Windows Phone 8S pour sa caméra.

Conclusion

Le HTC Windows Phone 8S est un peu comme une grosse lasagne quand il fait -20C dehors. Il est prévisible, réconfortant, efficace. On peut se fier sur lui.

LE POSITIF

  • Autonomie sur pile surprenante
  • Performance fluide
  • Beau look

LE NÉGATIF

  • Caméra décevante
  • Écran qui fléchit sous la pression

LE DERNIER MOT

Le HTC Windows Phone 8S offre tous les avantages d’un téléphone intelligent roulant sous Windows Phone 8 (excellent clavier tactile, performance fluide partout, Office, XBox Live, etc) dans un joli boîtier d’une qualité impressionnante pour son prix. Par contre, les amateurs d’écrans HD ou de photographie mobile de qualité voudront considérer d’autres options.

Le HTC Windows Phone 8S est disponible chez Virgin Mobile, pour l’indivisible coût de 0$ avec le forfait platine.

Voir : Windows Phone 8S by HTC (HTC) | Windows Phone 8S de HTC (Virgin)

 

À propos de Olivier Deveault

Étudiant d’informatique, photographe réformé et amateur de design, Olivier aime beaucoup le sushi de qualité. Il parle bilingue et demi, mesure 6 pieds 4 pouces et possède un compte twitter (@odeevee).

Aussi à voir...

Moto G5

Le tout nouveau Moto G5 est disponible : voilà ce qu’on en a pensé !

Récemment, j’ai eu la chance de tester pour vous le petit dernier de la marque …

Qu'en pensez-vous ?