Erica : une expérience interactive unique, satisfaisante et qui donne froid dans le dos

Les lecteurs CD-ROM ont fait leur apparition sur nos PC au début des années 90 et un style de jeu les a suivi de peu. En effet, le support pouvant contenir beaucoup plus d’information que les disquettes permettait de créer des jeux plus complexes et d’inclure des séquences vidéo filmées avec de vrais acteurs. Le jeu d’aventure en vidéo a connu alors sa période de gloire qui s’est achevée aussi rapidement qu’elle a commencé. La piètre qualité du jeu des acteurs mêlée à une jouabilité tout aussi médiocre ont sonné le glas de ce style. Erica, un nouveau jeu exclusif à la console PS4, tente d’insuffler un nouveau souffle de vie dans ce style et, malgré une durée de jeu un peu brève, parvient à créer un jeu unique, immersif et où on souhaite plonger.

  • Erica
  • Studio de développement : Flavourworks
  • Éditeur : Sony Interactive Entertainment
  • Plateforme disponible : PS4 (exclusivité)
  • Classement ESRB : M
  • Prix : 13,49$
  • Site officiel

Une fois le jeu installé, le joueur se voit inviter à télécharger une application sur son téléphone intelligent. Cette fonction est optionnelle, mais elle est fortement recommandée. Erica peut se jouer soit avec le pavé tactile de la manette de la console PS4 ou l’écran de son téléphone, qui est généralement plus grand et plus confortable à manipuler. L’application est gratuite et est disponible sur iOS et Android. Erica est un film interactif où les décisions du joueur auront un impact majeur sur l’histoire. Celle-ci tourne autour du personnage d’Erica Mason, une jeune femme qui a vécu un traumatisme dans son enfance suite au meurtre sauvage de son père. Tourmentée par d’affreux cauchemars dans lesquels elle revit les moments de son passé troublé, elle doit leur faire face alors qu’une suite d’événements tordus vont les ramener à la surface.

Les décisions dans Erica peuvent sembler anodines, mais elles auront toutes un impact sur le reste de l'histoire
Dans Erica, le joueur aura à prendre des décisions importantes qui auront un impact sur le reste de l’histoire. Devrait-il verrouiller la porte de son appartement ou l’ouvrir et découvrir l’origine d’un bruit dans le couloir ?

La trame narrative d’Erica rappelle celle des jeux d’aventures de Telltale Games (The Walking Dead, The Wolf Among Us). À plusieurs reprises, le joueur est face à un choix, que ce soit un choix d’action ou de dialogue. Ces décisions vont avoir un impact sur l’histoire, certains plus importants que d’autres. Le jeu dispose de plusieurs fins possibles selon ce que le joueur aura décidé de faire. Plusieurs de ces décisions doivent être prises dans un temps limité, ce qui augment la tension. Il est aussi possible de ne prendre aucune décision et le jeu en tiendra compte. Cette diversité donne au jeu une solide rejouabilité, ainsi que beaucoup de matériel à discussion entre les joueurs qui auront tous une expérience unique avec le jeu.

Le jeu bénéficie d’une brillante distribution d’acteurs que certains reconnaîtront de plusieurs séries télé britanniques. Ils offrent tous une solide performance et sont totalement engagés dans l’histoire. La jeune Holly Earl, qui tient le rôle principal, joue le jeu de la jeune femme au passé traumatisant avec juste assez de justesse et beaucoup d’émotions. La qualité de la production est également à souligner, avec des décors soignés et des effets spéciaux dignes des meilleurs films d’horreur. Certaines séquences sont assez troublantes, le jeu mérite amplement son classement Mature. L’atmosphère glauque d’une clinique psychiatrique, dans laquelle une bonne partie du jeu se déroule, rappelle des classiques de l’horreur comme le film Se7en. La musique est utilisée de façon sporadique, mais elle soutient à merveille les différentes émotions vécues par les personnages.

Certains personnages voudront venir en aide à Erica, mais il est impossible de savoir qui est digne de confiance
Le joueur devra également choisir ses sujets de conversation avec soin et envers quel personnage il accordera sa confiance.

Côté jouabilité, Erica n’est pas un jeu pour tout le monde. Les amateurs de jeu d’action frénétique seront déroutés par le rythme lent du jeu, mais les amateurs de jeu d’aventure classiques seront enchantés de plonger dans ce monde. Le jeu rappelle certains classiques des années 90, comme le célèbre Phantasmagoria du studio Sierra, mais avec un jeu d’acteurs de très loin supérieur. La façon de manipuler l’action et faire ses sélections à l’aide de son téléphone est rafraîchissante et ouvre la voie à d’autres jeux du même genre. Les productions télévisuelles vivent actuellement une belle renaissance, avec plusieurs séries dont le budget rivalisent les plus grands films d’Hollywood. Il s’agit dont du moment idéal pour ressusciter le jeu d’aventure en séquences vidéo.

Le jeu d'aventure en séquences vidéo a certes connu bien des ratés dans les années 90, mais Erica est un des meilleurs exemples du genre
La membres de la distribution d’Erica offrent tous une solide performance. Le jeu est un des meilleurs exemples du jeu d’aventure en séquences vidéo

Cependant, je dois ajouter un bémol vu la durée de vie du jeu. Compléter l’histoire prend environ deux heures en tout, ce qui correspond à la durée moyenne d’un film. Il est compréhensible que les producteurs aient visé cette durée, vu le style cinématographique du jeu et aussi qu’il s’agit d’un titre à prix modique. La fin que j’ai eue, dont je ne dirai aucun divulgâcheur, a été satisfaisante, mais est arrivée de façon un peu brusque. J’aurais apprécié avoir un épilogue un peu plus complet. Par contre, j’ai le désir de recommencer le jeu bientôt et voir où mes nouveaux choix vont me mener.

En conclusion, Erica est une expérience de cinéma interactif tout à fait unique, en grande partie grâce à sa jouabilité, son rythme et la gravité des décisions à prendre. Il est recommandé à tous les amateurs de jeu d’aventure, mais aussi aux maniaques de films d’épouvante.

Erica

Scénario
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Bien mais court

Erica redonne vie au jeu d'aventure en séquences vidéo avec une production solide et un jeu d'acteurs impressionnants. Sa durée de vie un peu brève est compensée par une grande rejouabilité.

User Rating : 5 ( 1 votes)

À propos de Frédéric St-Georges

Je suis un geek assumé et fier de l'être, qui joue régulièrement aux jeux vidéo depuis l'âge de cinq ans, maniaque de séries télé comme Babylon 5, Star Trek Voyager et Game of Thrones. Geekbecois représente pour moi une belle opportunité de partager avec vous mes passions, vous informer et même parfois vous divertir avec un jeu de mots à la qualité douteuse!

Aussi à voir...

John Wick Hex : rapidité, intelligence et mauvaise génération aléatoire

Si vous connaissez les films de John Wick (nos critiques des deuxième et troisième volets), …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.