[Critique] The Wonderful 101

Collaboration spéciale de Jocelyn Thibault

The Wonderful 101, de Platinum Games, est un jeu d’action de masse publié exclusivement par Nintendo sur la Wii U. Au départ, j’étais sceptique : c’était un jeu très attendu et je n’avais aucune connaissance du monde dans lequel je m’embarquais. Je m’attendais plus à un jeu du style super héros alors que je me suis plutôt retrouvé devant un jeu qui m’a fait sentir nostalgique, avec beaucoup d’humour. Ce jeu me rappelle le temps ou j’écoutais les Power Rangers avec les méchants typiques et les répliques assez quétaines.

Petit mea culpa : j’avais prévu jouer à ce jeu en groupe. Lorsqu’on regarde sur la boîte, on peux y lire qu’il y a un mode multijoueur pouvant aller jusqu’à 5 joueurs simultanés… Pour jouer aux missions complémentaires, qui ne touchent pas le mode histoire, il est nécessaire d’avoir, soit le contrôleur pro, soit la Wiimote et l’ajout de la manette classique. Sans l’un ou l’autre de ces accessoires, oubliez la possibilité de jouer en famille ou entre amis. Donc, je suis désolé : en raison du manque d’accessoires, je ne pourrai commenter que le mode histoire de Wonderful 101.

Une histoire à la sauce japonaise!

The-Wonderful-101

L’histoire est plus que simple : une organisation mondiale de protection de la Terre, les Wonderful 100, ont pour mission de protéger l’humanité contre une invasion d’extraterrestres nommé les Geathjerks qui sont venus avec un souhait de destruction totale. J’imagine déjà la confusion dans vos yeux! Les Wonderful 100!? Mais le titre dit Wonderful 101? et bien, le 1 de plus, c’est vous! Les 100 autres, se sont des personnes à travers le monde qui ont en leur possession un médaillon de pouvoir qui leur donne une habileté particulière. L’histoire suit Wonder Red, le nouveau leader des Wonderful 100. Il rencontre en chemin 6 autres agents avec leur propre couleur et ils se joignent à Red pour sauver notre planète. C’est à ce moment que l’on voit à quel point ce jeu est à la sauce japonaise. Chaque personnage est très coloré et a un nom simpliste; Wonder règle, Wonder cosmétique, Wonder cuisinier.

Cette équipe de héros est quelque peu… disfonctionnelle. Les créateurs de Wonderful 101 ne se sont pas retenus pour créer un équipe aussi originale que colorée! Non seulement chaque membre est associé à son arme, mais aussi à un pays d’origine. Et c’est sans compter qu’ils ont tous une personnalité propre. Vous allez rencontrer le gros Français séducteur et gourmand, et la Roumaine gymnaste sadomasochiste qui est folle amoureuse du méchant. À un autre moment, le narrateur explique un élément important du jeu sur un arrêt sur image de l’équipe en mouvement et Wonder Blue, le californien, commence a bouger et à faire son arrogant pour finalement se rendre complètement ridicule. Les teintes d’humour et le bris du 4e mur sont fréquents et complètement disjonctés, mais ces éléments ne plairont pas à tous.

Un joli pot-pourri de jeux

the-wonderful-101-gameplay6

Même si le jeu partage une ressemblance de style artisitique avec Viewtiful Joe, ça n’a rien a voir avec le style de jeu de combat de ce dernier. Ce jeu ressemble plus à un heureux mélange mélange entre Pikmins et Okami. Chaque Wonder est associée à une attaque différente. À chaque nouvelle opération, un héros additionnel se joint à l’équipe et amène avec lui une arme différente. Par exemple, Wonder Blue utilise l’épée pour trancher ses ennemis alors que Wonder Pink utilise le fouet et Wonder Green, le fusil. En jeu, l’activation des différentes armes se fait par le gamepad. Pour choisir son arme, vous devez utiliser le mode «Wonder Morph»ou «Wonder Unite» qui sert a matérialiser les habiletés. Chaque habileté a sa forme : l’épée par exemple est une ligne droite alors que le fouet a une forme de S. Plus la forme est longue et prend de la place sur le gamepad, plus l’arme est puissante. D’autres habiletés existent : il s’agit surtout d’actions rapides pour bloquer, attaquer ou pour éviter des ennemis. Il est aussi possible de crée des formes pour mieux se déplacer dans le tableau : par exemple, une fusée pour monter plus haut dans les airs ou créer des escaliers et des ponts.

Mais le combat n’est pas le seul élément de Wonderful 101, il y a aussi la possibilité d’acquérir des objets, des citadins et des engrenages pour améliorer son équipe. Tout au long de chaque opération, on rencontre des citadins normaux que l’ont peut transformer en super citadin, un remplacement simple des agents Wonders. Parfois, dans ces groupes de citadins, on peut aussi trouver de réels agents. Contrairement au simple citadin, qui à la fin des opérations retourne chez lui, les réels agent de la Wonderful 100 restent avec vous tout au long du jeu et vous permettent de créer de plus puissants
«Wonder Unite». Plus votre équipe est complète (100 maximum, normalement) plus votre arme sera grosse et puissante.

wonderful1012-40763439814075369435634236945342

En cours de jeu vous combattrez de gigantesques monstres à la Shadow of the Colosus. Lors de ces combats, des «Wonder Unite» spéciaux seront demandés. Si le tracé effectué sur le gamepad est fait vite et bien, vous recevrez plus d’engrenages à la fin de l’attaque.

Entre les missions, ces engrenages servent de monnaie dans le magasin : pour acheter des améliorations qui vous serviront souvent d’auto-utilisation de la défense ou d’acquisition plus rapide de vie ou d’énergie. Vous pouvez aussi acheter des nouvelles habiletés, ou améliorer l’utilisation de votre caractéristique de base comme la vitesse à laquelle vous pouvez dessiner sur le gamepad ou la force des lignes qui frappent les ennemis quand vous créez vos différentes armes. Pour ce qui est des objets, ils vous permettent de remplir votre barre de vie et votre barre d’énergie. D’autres servent d’attaque lors de moments difficiles.

Wonderful-101

Vous serez avertis : le jeu sort des sentiers battus. Si vous êtes un nouvel utilisateur de la Wii U et du gamepad attendez-vous à une bonne heure de pratique avant d’être à l’aise avec la jouabilité. L’aspect le plus difficile à maîtriser, c’est celui des combat : vous devez changer souvent d’écran pour choisir vos armes et il devient difficile de s’habituer au changement… sans compter que les contrôles deviennent plus coriaces si vous êtes gaucher comme moi.

The Wonderful 101 est un jeu coloré, amusant, rempli de répliques ridicules et de clins d’œil brisant le 4e mur. Il se peut que vous ayez de la difficulté avec les contrôles dans la première heure, mais si vous tenez le coup vous ne serez pas déçu.

À propos de L'équipe Multijoueur

Multijoueur, c'est un site où vous pouvez retrouver des infos 100% jeux vidéos sur les jeux les plus récent, des chroniqueur passionnés et des débat d'opinion sur l'industrie. En partenariat avec Geekbecois, l'équipe de Multijoueur apporte leurs expertise à la section jeux vidéo. Vous pouvez en savoir plus en visitant Multijoueur.ca.

Aussi à voir...

[ComicCon MTL 2017] 58 000 passionnés de tout âge au rendez-vous

La 9e édition du Comiccon de Montréal qui se déroulait du 6 au 9 juillet …

Qu'en penses-tu ?