[Critique] Samsung Galaxy Note 4 : Grand et élégant

L’automne dernier, juste avant l’évènement d’Apple et son iPhone 6, Samsung annonçait la quatrième version de son Galaxy Note. Au cours du mois de mars, j’ai eu dans mes petites mains ce grand téléphone. Lors des premiers jours de la gamme Galaxy Note, la différence de taille avec les autres modèles était énorme, aujourd’hui le standard étant devenu beaucoup plus gros et la différence de taille est moins évidente. Voici mes impressions sur cet appareil qui me fait sentir petit (parce que je les préfère plus menus) !

Des specs dignes d’un géant

  • Processeur quadricoeur cadencé à 2.7 GHz
  • Mémoire RAM de 3 Go et interne de 32 Go extensible via microSD
  • Écran Super AMOLED de 5.7″ avec une résolution de 1440×2560 et 515ppp
  • Caméras :
    • frontale de 3.7 Mpx
    • principale de 16 Mpx avec stabilisation d’image optique, autofocus et flash DEL
      • Enregistrement vidéo en UHD 4K 3840×2160 @ 30 fps
  • Connectivité : Wi-Fi a/b/g/n/ac, Bluetooth 4.1, A-GPS, NFC et port infrarouge
  • Capteurs : accéléromètre, gyroscope, compas, baromètre et capteurs biométriques
  • Réseaux
  • Pile Li-ion de 3220 mAh avec une autonomie allant :
    • jusqu’à 11h d’Internet sur LTE ou 3G
    • jusqu’à 14h de lecture vidéo
    • jusqu’à 37h de discussion sur 3G
  • Taille géante de 153.5×78.6×8.5 mm et poids de 176 g.

Design

Samsung Galaxy Note 4 - coté stylus
Samsung Galaxy Note 4 – coté stylus

Il est grand, il est élégant et celui que j’avais était blanc. Garni d’un dos en simili cuir comme le S5,il me donne l’impression d’être moins agaçant sur le Note 4 que sur le S5. Côté look, il ne peut pas renier ses frères de la série Galaxy. Personnellement je trouve que c’est un des plus élégants de sa famille.

Sur le modèle blanc, les boutons qui sont situés de chaque côté du bouton Home créent un halo de lumière lorsqu’ils sont activés ; ce qui ne doit pas paraître sur le modèle noir (je n’avais pas ce problème sur mon S3 bleu marin). Parlant du bouton Home, il intègre le même capteur biométrique que le S5 pour déverrouiller l’appareil avec son empreinte digitale. Par contre, mon utilisation fut beaucoup plus fonctionnelle qu’avec le S5 où je devais replacer mon doigt de deux à trois fois. La plupart du temps, le Note 4 se déverrouillait du premier coup. Semblerait que le processus est grandement amélioré avec le S6.

Il est bien de mentionner que tel que son nom l’indique, le Note 4 est efficace pour la prise de note grâce à son stylus S Pen intégré. L’appareil détecte automatiquement le S Pen lorsqu’on le sort de sa cachette et on peut ainsi prendre des notes rapides sur des captures d’écran directement ou via des applications natives. Notez qu’il n’est pas évident d’écrire sur un écran avec un stylus, mais on s’améliore avec le temps.

Performances

Le Samsung Galaxy Note 4 est très rapide et sa fluidité est agréable à sentir au bout des doigts. Du haut de ses 3 Go de mémoire RAM, Touchwiz en gobe énormément. Entre 60 et 65 % de la mémoire est utilisée sans qu’on lance une seule application, dépendamment du lanceur qu’on utilise. Avec Nova Launcher, c’est 1.75 Go qui sont utilisés, tandis que 1.9 Go sont nécessaires avec TouchWiz. Ouch. On comprend mieux pourquoi les appareils antérieurs de la marque ne sont plus mis à jour !

Dans l’usage quotidien, le Note 4 répond bien et ne semble pas trop affecté. Il est équipé pour veiller tard avec sa pile de 3242 mAh qui, malgré la taille de son écran, le font durer plus d’une journée avec une utilisation moyenne. Si vous manquez de jus, il est accompagné d’un chargeur Turbo. Pendant mes tests, sur une période de 10 minutes, le Turbo Charge à revigoré la pile de 14 % tandis qu’un chargeur standard, de seulement 10 %. À la lueur de ces résultats, je suis persuadé que la différence aurait été plus marquante sur un plus grand laps de temps. Deux modes d’économie d’énergie sont accessibles : le mode régulier ainsi que le mode ultra. Certaines fonctionnalités ne seront pas disponibles lors de l’utilisation de ces modes, mais vous pourrez prolonger la durée de vie de la pile pendant quelques heures et ne manquerez aucun appel ou texto importants.

Appareil photo

Rapide. C’est ce qui est le plus frappant de l’appareil-photo du Note 4. On dégaine et hop, sans attente, la photo est prise. La qualité des clichés est relativement bonne et sera satisfaisante pour la majorité des situations. Les couleurs sont riches et les détails clairs. On peut noter une nette amélioration avec les appareils-photo des modèles antérieurs. Il s’agit d’un excellent appareil pour prendre des clichés rapidement.

Interface

Tel que mentionné plus tôt, ainsi que dans mon test du Galaxy S5, l’interface est lourde. Heureusement, Samsung a réduit le nombre d’applications inutiles intégrées (ex. ChatON) et il semblerait qu’avec le S6 c’est encore plus épuré. Par contre, le magasin d’applications Galaxy Apps est encore présent, lequel on se doit d’utiliser pour mettre à jour certaines composantes du téléphone. Heureusement, on peut faire ceci sans se créer un compte (gratuit), qui lui est nécessaire si vous voulez télécharger des applications depuis cette boutique.

Samsung a fait un bon bout de chemin quant à son interface, mais le manque de personnalisation de TouchWiz, ainsi que son poids, font que j’irai toujours vers un lanceur tiers après quelques heures d’utilisation. Certaines options sont toutefois intéressantes, par exemple, le mode Simple, qui pourrait ravir certaines personnes moins à l’aise ou tout simplement ne voulant pas trop chercher leurs applications favorites. Un mode à une main est aussi disponible, qu’on active avec une gestuelle précise. Il réduit l’affichage de l’écran pour que tout soit accessible d’une seule main. On perd un peu le luxe du grand écran, mais l’idée est bonne.

Lors de ma prise en mains, le Note 4 turbinait encore sous KitKat 4.4.4 et la mise à niveau vers Lollipop se faisait attendre. Elle devrait être disponible maintenant. Pour ma part, l’attente de mises à jour est un irritant majeur, surtout quand on pense que le Note 4 est sorti l’automne dernier ainsi que Lollipop… Selon moi, le dernier modèle devrait avoir les mises à jour en premier.

Conclusion

Même si dès le départ, je suis un peu plus fermé aux appareils Samsung, je dois avouer que le Note 4 ne m’a pas laissé de glace. Bien que trop grand pour mes petites mains, on s’habitue à l’usage à deux mains et parfois le mode à une main pour nous faciliter la tâche. J’aurais pensé utiliser davantage le stylus S Pen au quotidien, mais personnellement, c’était plus au niveau des captures d’écrans que j’en voyais son utilisation pertinente. Le S Pen est effectivement un outil intéressant, mais ce n’est pas tous les jours qu’il est utile.

Même si le Note 4 est gourmand au niveau de la mémoire RAM, il ne s’essoufflait pas du tout et était toujours prêt à répondre à la tâche rapidement (son processeur quadricoeur y est certainement pour quelque chose !). Sous le capot, c’est une bête féroce !

Côté look, il offre le design le plus attrayant parmi tous ces prédécesseurs de la gamme Galaxy, mais ce n’est définitivement le téléphone le plus joli du moment. Chacun ses goûts. Je ne jugerais personne qui tomberait sous le charme de son design.

Samsung Galaxy Note 4

 

Samsung Galaxy Note 4

Design
Performances
Appareil photo
Interface

Énorme !

Il est grand, performant et quand même élégant. Le meilleur Samsung que j'ai eu entre mes petites mains, malgré qu'il ne soit pas fait pour moi. J'adore Android, mais je n'aime pas particulièrement ce que Samsung en fait : interface, attente des mises à jours, app store supplémentaire...

User Rating : Be the first one !

À propos de Eric Martel

Clavier d'une main, mobile dans l'autre, je suis connecté plus souvent qu'autrement et j'adore ça. Je suis affamé d'informatique et me nourris de gadgets dénichés sur eBay; si je peux conjuguer les deux, c'est merveilleux. Par contre, je préfère tourner les pages d'un bon livre plutôt que d'utiliser son penchant électronique, suis-je fiévreux? Papa de deux petites gripettes, j'attends avec impatience le jour où je pourrai partager ce côté électro-maniaco-gadget avec elles...

Aussi à voir...

Valérian et la cité des mille planètes : le rêve d’enfant de Luc Besson

Valérian et Laureline sont des agents du Service Spatio-Temporel, engagés pour protéger Galaxity et les …

Qu'en penses-tu ?