[Critique] PS3 – Alice Madness Returns

Fiche Technique :

Développeur : Spicy Horse

Éditeur : Electronic Arts

Support : Depuis le 14 juin 2011 sur PC, X-Box 360 et Playstation 3.

Type : Action

Nombre de joueur : 1

Multijoueur : Non

Langue : Anglais et français

Sous-titre : Anglais et français

En bref :

Alice Liddle est à l’asile psychiatrique de Rutledge depuis 10 ans, soit depuis la mort de ses parents et de sa soeur lors d’un incendie. Assez saine d’esprit pour se balader librement à l’extérieur de l’asile, cette dernière rencontre un petit chat blanc qui attire son attention. Tout en poursuivant le félin, Alice se perd dans ses pensées et se retrouve au pays des merveilles…

Scénario :

Miss Liddle se retrouve dans un pays des merveilles rongé par ses troubles mentaux. Durant son aventure, elle découvre des souvenirs autrefois oubliés. Présenté sous forme d’objet, chacun de ceux-ci débloquent des conversations de ses parents ou de gens fréquentés à l’asile. Durant le jeu, il n’y a donc pas vraiment de développement puisque tout le contenu intéressant se retrouve dans les souvenirs à retrouver.

Les rencontres avec les personnages du pays des merveilles sont intéressantes. Le chat, le chapelier, les jumeaux et les fameux soldats de carte de la reine rouge sont tous captivant à voir. Il aurait été tout de même plus sensé d’avoir plus d’interaction avec eux…

Graphisme :

Lorsque Alice est parfaitement consciente, elle se retrouve dans un univers sombre et pauvre en couleur.

Dès qu’elle arrive au pays des merveilles, on peut assister à un univers vivement coloré. Malheureusement peu de temps après, le pays des merveilles change radicalement et certains décors ne semble pas vraiment avoir été mis en valeur.

Sous forme de montage de cartons animés, les animations sont glauques et sanglantes ce qui fait oublier tous les mauvais côtés du jeu.

J’ai une certaine réticence envers la qualité graphique du jeu. Il a fallu tout de même 10 ans pour avoir une suite à American McGee’s Alice. Je m’attendais à mieux. J’ai cette vague impression qu’il s’agit d’un jeu adapté à la Playstation 2 qui fut classé aux oubliettes et ressorti en HD pour la Playstation 3…

Durée de vie :

Il faut environ 20 heures pour compléter Alice Madness Returns.

Les chapitres sont longs à compléter et semblent interminables… Les ennemis se répètent régulièrement et parfois, pour tout de même changer un peu, il apparaissent sous formes différentes.

Afin de trouver des souvenirs, il faudra chercher dans tous les recoins. Durant ces recherches, on tombera sur des coquillages qui nous mènerons à des défis qui nous récompenserons par des quarts de rose rouge. Une fois la rose pleine, celle-ci se transforme en endurance pour Alice.

Les souvenirs et les roses offrent donc une rejouabilité intéressante, mais il vaut tout de même mieux prendre son temps dès la première partie…

Jouabilité :

La prise en main rappelle sans nul doute un jeu The Legend of Zelda. Les 4 types d’armes présents dans le jeu, un glaive, un moulin à poivre, un cheval bâton et une théière, s’utilisent très bien pour viser et attaquer les ennemis.

La caméra peut parfois causer certains problème, plus particulièrement lorsqu’elle est petite. Effectivement, Alice semble avoir tombé dans un chaudron de potion qui fait diminuer lorsqu’elle était petite…Elle peut le devenir à volonté. Cette particularité est essentiel pour trouver des souvenirs puisqu’ils sont souvent cachés dans des endroits ou seul les petites personnes peuvent voir. Pour cette fonctionnalité, j’aurais aimé plus de challenge. Exemple : Trouver de la potion et avoir un temps limité lorsqu’utilisé.

Lorsque Alice est sur le point de mourir, elle devient hystérique et aucun ennemi peut la blesser. Malgré tout, cela ne la rend pas plus forte, du moins, je n’ai vu aucune différence lorsque cela m’est arrivé.

Sons :

Ce jeu ne possède pas de trame sonore intéressante. La traduction française est très bien réalisé, mais le son des voix est souvent inégal. Ce point se répète hélas trop souvent dans bien d’autres titres de jeu…

Verdict : 6/10

Je n’ai jamais joué au premier opus American McGee’s Alice. Lors de mon achat de Alice Madness Returns, un code pour télécharger le jeu original était disponible dans le boiter. Quel fut ma surprise de constater que le jeu ne s’est pas installé sur le Playstation ! Il faut passer par le disque d’Alice Madness Returns pour y jouer ! Quel perte de temps !

De plus, la conversion du jeu pour la Playstation 3 est chaotique… Alice se contrôle très mal et la caméra rend totalement fou ! Peut-être que c’est voulu ? Hummm…

Je déplore aussi le fait que le jeu possède deux écrans titres du jeu en plus d’un autre afin de commencer la partie. Le premier affiche le titre du jeu ainsi qu’il ne faut pas éteindre le jeu durant la sauvegarde. Ensuite, le  »appuyer sur start » apparaît. Une fois cette première perte de temps réalisée, un autre écran avec le titre du jeu apparaît avec un autre  »appuyer sur star ». Pour finir, Alice est représentée en gros plan et on peut enfin commencer le jeu…MORTEL…

Comme je l’indique plus haut, les chapitres du jeu sont INTERMINABLES ! ! ! Avec la possibilité infinie qu’offre un pays des merveilles, il aurait été préférable d’avoir des chapitres plus courts et plus diversifiés.

Quoi qu’il en soit, j’ai bien aimé la jouabilité et les animations. Le glauque est à l’honneur et il est juste trop COOL de voir Alice dans une camisole de force dans l’asile vers la fin du jeu ! Un must pour les amateurs du genre !

Je le propose à rabais dans quelques mois. Un bon jeu lorsque le temps est mauvais !

www.ea.com/alice

À propos de Jean-François Bourré

Jean-François est un geek qui aime les bandes dessinées, les figurines, les gadgets électroniques et surtout les jeux vidéos. Vous pouvez le rejoindre par courriel jeanfrancois@geekbecois.com et sur Twitter @djeef83.

Aussi à voir...

Moto Z2 Play - Devant et derrière

Moto Z2 Play – Un téléphone milieu de gamme de luxe

L’innovation des appareils mobiles ne passe plus nécessairement par la rapidité et la puissance de …

Un commentaire

  1. American McGuee’s Alice était tout aussi difficile à contrôler dans sa version originale sur PC. En fait, j’ai l’impression qu’il était PLUS FACILE à contrôler sur PS3.

    MAis le nouveau Jeu est 100 fois mieux que l’original, sauf sur la qualité de l’écriture. C’est ce que je déplore. Dans le premier, chaque phrase du Cheshire Cat étaient de vraies perles de sagesse et d’une écriture splendide et puissante, pleine d’astuce et de tournures de phrases élaborées. Dans Madness Return, je trouve que les rares fois où le chat parle, ses phrases sont monotone et tombent quelque fois dans un humour bas. Mais bon, je ne pourrais dire ce qui en est en Français, car je joue en anglais.

    J’adore sa panoplie de robes. Elles sont toutes délectables! 😀

Qu'en penses-tu ?