[Critique] Professeur Layton et le masque des miracles

Un homme mystérieux, portant le redouté masque des miracles, apparaît dans la ville touristique de Monte D’or en exerçant d’effrayants tours de magie. Professeur Hershel Layton est appelé à enquêter sur ce cas et rencontre l’une de ses vieilles connaissances, Angela Ledore. Accompagné de ses assistants Luke et Emmy, Layton devra retrouver le masque des miracles, qui a été volé par l’homme mystérieux, et arrêter ce trouble-fête avant que des choses terribles n’arrivent.

Fiche Technique

Console(s) 3DS
Nombre de joueurs 1 joueur
Développeur Level 5
Éditeur Level 5 et Nintendo
Date de sortie Depuis le 28 Octobre 2012
Prix de détail suggéré 39.99$
ESRB E pour tous, 10 ans et plus conseillé

Cet opus de la série est le premier sur la console 3DS, et le jeu en fait bien usage. Les puzzles ne s’en servent pas particulièrement, mais Level 5 a quand même pris la peine de faire des modèles des personnages en 3D. Ils sont franchement hideux, mais ils ont tout de même essayé. Les modèles sont faits en à-plat de couleurs unis, sans ombres, donc Layton a un menton énorme, aucune délimitation entre les volumes, c’est un peu embarrassant. Par contre, les décors sont toujours aussi bien faits et le 3D ne fait que renchérir, en ajoutant de la profondeur aux décors. Mais tout ça n’est que pour agrémenter le jeu, ce n’est pas du tout son point central.

Professeur Layton et le masque des miracles

Le jeu comprend évidemment une tonne de puzzles, tous aussi enrageant les uns que les autres. Ils sont toujours aussi basés sur la logique, donc rien n’a changé de ce côté. En fait, il n’y a pas grand-chose qui a changé ! Le jeu est sur 3DS, mais à part quelques scènes en 3D, il n’y a rien dans ce jeu qui ne pourrait pas être fait sur DS. Le jeu me semble plus lent, dans le sens où il y a moins de puzzles par scène, et beaucoup plus de dialogues et d’indices disposés un peu partout. Cependant, cette version est accompagnée de l’éternelle maison aux puzzles, qui regroupe les énigmes non résolues et celles que nous avons oubliées. De plus, le jeu est agrémenté de contenu téléchargeable et de trois modes en prime. Le premier est un lapin, jugé inutile et paresseux par le maître du cirque, que Luke doit entraîner pour réintégrer le cirque dont il fait partie. Ce mode est vraiment juvénile, évidemment fait pour les enfants, ou à la limite de jeunes adolescentes. En tant que Luke, le joueur parle avec le lapin et l’entraîne en utilisant le stylet comme main, en tapant et glissant le stylet sur le lapin et autour de lui pour l’inciter à bouger. Puis, une fois quelques mouvements appris, vous devez performer une pièce de théâtre en associant les bons mouvements aux volets de l’histoire. C’est probablement le volet le moins inspirant du jeu, mais je lui pardonne, puisque l’audience cible est quand même la moitié de mon âge environ.

Le deuxième est un puzzle de mouvement. Layton obtient un petit robot dans l’histoire, et ce robot devra bouger sur des grilles quadrillées pour se rendre sur une case rouge pour compléter le puzzle. L’attrape est que le robot ne peut que bouger de 3 cases à la fois. Donc pas 2, pas 4, pas 1, mais bien 3. Naturellement, il y a des objets comme des clés qui vont permettre au robot de traverser divers obstacles, au coût de bouger jusqu’à ce qu’un bloc indestructible ou la fin de la grille soient atteints. Cette partie a été très amusante et c’est probablement la partie qui m’encourageait à continuer. Certains puzzles étaient difficiles et lorsqu’on entre une mauvaise réponse, un certain nombre de picarats (unité utilisée vers la fin du jeu pour débloquer du contenu) est enlevé de la récompense, donc après quelques puzzles manqués, c’était encourageant de voir qu’après seulement un ou deux essais je trouvais le chemin que le robot devait prendre.
Ensuite vient la partie boutique. Durant une visite dans une boutique, la propriétaire vous offre la chance de résoudre un puzzle où vous devez agencer divers objets ayant un thème, pour que les clients soient motivés à acheter toute la collection. Cela se traduit souvent en agencement soit d’objet (une paire de jumelle bleue avec une paire de jumelle verte par exemple), ou par couleur, par ensemble comme une tasse de thé, une théière et une soucoupe. Les thèmes varient et les clients sont des personnages que l’on rencontre durant l’histoire, ce qui rend l’activité plus engageante.

Devriez-vous l’acheter ?

OUI

En gros, c’est une suite bien exécutée. Plus de puzzles, de nouvelles activités, du contenu téléchargeable, des personnages persistants, cette histoire est tout à fait digne de la série. Si je devais lui trouver un côté négatif, ce serait l’utilisation du 3D. Ça a été utilisé pour faire des personnages de qualité ma foi douteuse, mais ils auraient pu faire des puzzles OPTIONELS (parce qu’ils ne peuvent jamais forcer un usager à utiliser le 3D pour compléter un jeu), à compléter avec l’aide du 3D. On peut prendre exemple sur Zen Garden, ou un concept comme Fez, ou encore un cube Rubik, bref les idées ne manquent pas ! Définitivement à acheter, même pour ceux qui n’ont jamais suivi la série, vous ne serez pas perdu dans l’histoire, mais ça aide définitivement à connaître quelques personnages secondaires.

 

À propos de Jonathan Lemonde

Enthousiaste PC, Analyste au controle de la qualite en jeux video, je m’eparpille un peu partout a la recherche des jeux qui me font flipper, sur toutes les consoles possibles et imaginables. Je brise aussi beaucoup d’appareils pour mon plaisir personnel! :D

Aussi à voir...

Montréal Expo Gaming Arcade Programmation 2017

MEGA 2017 : programmation et détails

Le Montréal Expo Gaming Arcade 2017 accueillera, le 18 et 19 novembre, pour sa première …

Qu'en pensez-vous ?