[Critique] Kubo : L’Épée Magique – Heureux mariage du traditionnel et du moderne !

Kubo : L'Épée Magique

Images et animation
Performance des acteurs
Scénario
Trame sonore

Merveilleux !

Avec son mélange d'animation traditionnelle et ses décors en images de synthèse numériques, ses scènes d'action et sa trame sonore agréable, Kubo et l'Épée Magique est un des meilleurs films de 2016

User Rating : Be the first one !

Kubo : L’Épée magique (Kubo and the Two Strings en version originale anglaise) est un film d’animation se déroulant dans le Japon de l’époque des samouraïs. Conçu à partir d’animations image par image combiné à des décors conçus en images de synthèse, ce film nous en met plein la vue, tout en nous offrant une histoire mature qui saura plaire aux petits comme aux grands.

Kubo est un jeune garçon qui vit caché avec sa mère au bord de la mer. Des années auparavant, ils ont eu à fuir les sœurs et le père de sa mère après que ce dernier ait volé l’œil gauche de Kubo. Depuis, le jeune homme passe son temps à raconter les histoires héroïques de son père qu’il n’a jamais connu à l’aide de ses figurines origamis et d’un luth magique qui les fait s’animer.

Un soir où il s’est attardé, Kubo se retrouve seul dans le noir où il est attaqué par ses tantes qui ne peuvent voyager que de nuit. Les fuyant avec l’aide de sa mère qui utilise le reste d12e sa magie pour le protéger, Kubo devra alors parcourir un long voyage. Aidé d’un macaque parlant et d’un samouraï ensorcelé à l’apparence d’un scarabée, il devra retrouver les trois pièces d’une armure magique (une épée, une cuirasse et un casque). Seules ces armes lui permettront de vaincre son grand-père, le terrible Roi Lune.

kubo-groupe
Kubo est accompagné d’un macaque parlant et d’un samouraï ensorcelé pour accomplir sa quête

La fusion réussie de l’animation traditionnelle et par ordinateur

Ce qui démarque Kubo : L’Épée magique de tous les autres films d’animation est son magnifique mélange de différentes techniques d’animation. Les personnages principaux prennent vie grâce à l’animation image par image, tandis que les décors dans lesquels ils évoluent sont formés d’images de synthèse numériques. Les artisans et animateurs ont travaillé d’arrache-pied et le résultat est un des plus beaux films d’animation des dix dernières années. Les séquences d’action impressionnent par leur vitesse et leur mise en scène. Par contre, certains moments plus sombres, comme l’arrivée des vilaines tantes de Kubo au visage masqué, peuvent effrayer les jeunes enfants.

Le film est supporté par une agréable trame sonore, inspirée de la musique traditionnelle orientale. La musique a une place importante dans l’histoire vu que la magie dont fait usage le héros est basée sur celle-ci. Le générique à la fin inclue une reprise moderne du classique des Beatles « While My Guitar Gently Weeps », dont le thème s’applique bien au film. La brochette d’acteurs dans la version originale comprend plusieurs visages connus, comme Charlize Theron, Matthew McConauhey et Ralph Fiennes. La distribution d’acteurs qui doublent les voix en français a fait un travail plus qu’appréciable.

kubo-mechante-tante
Kubo devra affronter ses vilaines tantes qui sont au service du Roi Lune. Certaines scènes peuvent être effrayantes pour de très jeunes enfants.

L’année 2016 est plutôt décevante jusqu’à présent côté cinéma. Kubo : L’Épée magique est non seulement un excellent film d’animation, il est également un très bon film, point. Je vous recommande fortement d’aller le voir, que ce soit en famille ou entre amis.

À propos de Frédéric St-Georges

Je suis un geek assumé et fier de l'être, mi-trentaine qui joue régulièrement aux jeux vidéo depuis l'âge de cinq ans, maniaque de séries télé comme Babylon 5, Star Trek Voyager et Game of Thrones. Geekbecois représente pour moi une belle opportunité de partager avec vous mes passions, vous informer et même parfois vous divertir avec un jeu de mots à la qualité douteuse!

Qu'en pensez-vous ?