[Critique] Un Android à tout petit prix : Alcatel OneTouch Idol X

Le marché de la mobilité a été bouleversé il y a quelques années, en 2007, lorsqu’Apple annonça son tout premier iPhone. Les concurrents ont dû réagir du mieux qu’ils pouvaient en réalignant leurs phares le plus tôt possible ; certains ont réussi mieux que d’autres… En 2014, la guerre aux téléphones à 800$ continu et tout le monde essaient de grossir sa part du marché. Par contre, le marché des téléphones à faibles coûts émerge et depuis le CES, les annonces fusent de toutes parts.

Alcatel OneTouch (né d’une association entre la Française Alcatel et la Chinoise TCL Communication) vient de débarquer au Québec avec deux modèles à tout petit prix  : Alcatel OneTouch Idol X (250$) et Alcatel OneTouch Idol Mini (150$). Depuis quelques jours, j’ai eu l’occasion de tester le plus dispendieux des deux, celui par lequel on peut se laisser impressionner, l’Alcatel OneTouch Idol X.

De grosses specs pour un petit budget

  • Processeur quadricoeur cadencé à 1.5 GHz
  • Mémoire RAM de 2 Go
  • Mémoire interne de 8 Go (5.5 Go utilisables) et extensible via MicroSD
  • Écran tactile Pleine HD IPS de 5″
  • Caméras :
    • arrière de 13,1 Mpx avec autofocus, flash DEL et zoom optique
    • frontale de 2 Mpx
  • Pile interne de 2000 mAh offrant une autonomie de :
    • douze heures de jasette sur 3G
    • deux cent quarante heures en mode veille sur 3G
    • trente-six heures d’écoute de musique
  • Réseaux GSM/UMTS/HSPA ainsi que Wi-Fi b/g/n
  • DLNA, Bluetooth 4.0, GPS, magnétomètre et gyroscope
  • Radio FM et Voix HD
  • Taille de 140.4×67.5×6.9 mm et un poids de 130 grammes
  • Turbinant sur Jelly Bean 4.2.2

Design

Avec une coque fabriquée principalement de plastique, le boitier arbore malgré tout une finition chic et lisse en allant chercher les allures classiques du dernier iPhone. Il est très mince avec ses 6.9 mm et ultra léger (vraiment très léger) avec ses 130 grammes. Sa largeur de 67.5 mm tient bien en main, mais on a parfois l’impression qu’il va glisser avec son dos plat très lisse (qui fait tout son charme). Celui que j’ai eu en mains arborait un dos rouge, magnifiquement rouge ! Il est également offert au Québec en noir et ailleurs dans le monde en jaune, blanc et bleu.

Performances

Impressionnant. La bête reste modeste face aux tests, mais pour une fraction du prix, il est capable d’en faire (presque) autant que les autres.  Son processeur quadricoeur n’est pas le plus rapide, mais il en a assez dedans pour accomplir les principales tâches. Les geeks trouveront sa puissance de calcul trop lente et n’auront aucun plaisir à jouer à leurs jeux 3D, mais le public enclin pour un téléphone à bas prix de ce genre n’y verra que du feu et ne s’en plaindra pas, au contraire. Certes, il arrive vite à bout de souffle, mais il est quand même plus performant que d’autres téléphones bon marché d’une autre galaxie.

Appareil-photo

Avec quelque 13 mégapixels sous la coque, l’Alcatel OneTouch Idol X prendra des clichés corrects lorsque le besoin y sera. Gardons à l’esprit qu’un téléphone ne remplacera jamais un bon appareil-photo, il dépannera certainement, mais il s’agit là de plus de facteurs que de simples mégapixels.

Interface

Simple et épurée, la surcouche de Alcatel OneTouch m’a beaucoup fait penser à celle de Samsung en étant beaucoup moins lourde. On pourrait même dire que l’écran principal en est une copie carbone. Malgré tout j’ai apprécié l’aspect épuré qui me faisait penser à l’interface vanille d’Android en y changeant quelque peu l’aspect. Les applications de base ont leur propre icône pour aller avec le look du lanceur, mais derrière celles-ci, on reconnait les applications. Certains autres constructeurs modifient tellement le système qu’on ne s’y retrouve pas et on pourrait dire qu’ils ont un tout autre OS ; « Merci Alcatel OneTouch d’avoir gardé le feeling original. »

J’ai bien aimé les animations météorologiques de l’écran d’accueil. Lorsqu’il neigeait dehors, il neigeait aussi dans l’écran (voir les captures plus bas).

Embarqué de la version Jelly Bean 4.2.2 ; au moment d’écrire ces lignes, aucune information disponible ne mentionnait l’arrivée prochaine de Kitkat 4.4. Aucune réponse de nos amis sur Twitter. Des appareils de ce calibre y trouveraient certainement leur compte avec la mise à jour.

Conclusion

Élégant, mince et simple, cet Android à un prix pour plaire aux plus petites bourses tout en ne sacrifiant pas un design chic. Les geeks n’y trouveront certainement pas leur compte (quoiqu’en se donnant root, de nouvelles possibilités s’offrent), mais c’est un appareil que je recommanderais à des personnes moins exigeantes côté performance (comme ma mère ou ma tante) qui ne veulent pas délier les cordons de leur bourse.

Malgré les quatre coeurs du processeur, celui-ci est véritablement faible. Une version Alcatel OneTouch Idol X+ avec un processeur plus puissant (octocoeur 2 GHz) a vu le jour, mais malheureusement pas chez nous…

Alcatel OneTouch Idol X

Alcatel OneTouch Idol X

Esthétisme
Performances
Appareil photo
Interface

beau, bon, pas cher !

Un bon appareil un peu lent qui laissera les geeks sur leur appétit, mais qui fera le bonheur des petites bourses pour utiliser un téléphone intelligent sans les gros contrats habituels.

User Rating : Be the first one !

À propos de Eric Martel

Clavier d'une main, mobile dans l'autre, je suis connecté plus souvent qu'autrement et j'adore ça. Je suis affamé d'informatique et me nourris de gadgets dénichés sur eBay; si je peux conjuguer les deux, c'est merveilleux. Par contre, je préfère tourner les pages d'un bon livre plutôt que d'utiliser son penchant électronique, suis-je fiévreux? Papa de deux petites gripettes, j'attends avec impatience le jour où je pourrai partager ce côté électro-maniaco-gadget avec elles...

Aussi à voir...

Uncharted : The Lost Legacy – La digne héritière de Nathan Drake

Depuis le premier titre sorti en 2007, la franchise Uncharted s’est imposée comme une des …

Qu'en penses-tu ?