[Critique] 007 Spectre : Plonger de nouveau dans le passé trouble de James Bond

Après l’immense succès critique et public de Skyfall en 2012, la barre était très haute pour la suite. Voulant mettre toutes les chances de leur côté, les producteurs ont réengagé pratiquement la même équipe avec Sam Mendes à la barre afin de poursuivre leur fascinante exploration du passé du célèbre agent 007, incarné pour une quatrième fois par Daniel Craig. Le résultat, sans être du même calibre que l’opus précédent, est une enfilade de cascades, de poursuites en voitures et de revirements invraisemblables qui rappellent l’époque de Connery et Moore.

007 Spectre (L-R) Austrian actor Christoph Waltz, Italian actress Monica Belluci, British actor Daniel Craig, French actress Lea Seydoux, British director Sam Mendes, British actress Naomi Harris, British actor Ben Whishaw and Irish actor Andrew Scott pose for photographers during a photocall to unveil the new James Bond film 'Spectre' at a hotel in Central London, Britain, 22 October 2015. The 24th Bond movie will be released in British theaters on 26 October, the same day as its world premiere in London. EPA/FACUNDO ARRIZABALAGA

Le film débute avec une séquence d’introduction fantastique se déroulant durant le festival des morts à Mexico. Le plan-séquence initial en continu d’une durée de plus de cinq minutes, tourné par un drone, survole une foule composée de centaines de figurants, tous parés pour la fête, avant de mettre l’accent sur James Bond qui tente d’éliminer un groupe de terroristes. Par contre, cette mission n’a nullement été approuvée par son supérieur, M (incarné par Ralph Fienes), qui suspend Bond jusqu’à nouvel ordre. M a d’autres soucis que son agent, alors qu’un bureaucrate s’est donné comme mission de remplacer le programme des agents 00 par un système de surveillance planétaire. De son côté, Bond reçoit un message d’une vieille amie l’intimant de se rendre aux funérailles d’un chef du crime organisé à Rome. De là, il fera la découverte d’une organisation secrète, Spectre, qui est derrière plusieurs crimes majeurs. À la tête de cette dernière se trouve un homme mystérieux qui semble connaitre James Bond intimement.

bond-girl1

La force du scénario vient des liens que ce dernier tisse avec les trois derniers films de la série, Casion Royal, Quantum of Solace et Skyfall, et rappelle l’âge d’or de la série où plusieurs chapitres étaient des suites directes des opus précédents. Par contre, du côté des interprétations, les résultats sont mitigés. Daniel Craig ne donne pas sa meilleure performance en tant que Bond. Il semble fatigué, à la limite blasé. L’acteur a mentionné en entrevue ne pas vouloir nécessairement reprendre le rôle dans le futur. Cependant, cette performance nous permet de mettre l’accent sur les personnages secondaires. L’intrigue concernant M, Q (Ben Wishaw) et Moneypenny (Naomie Harris) est palpitante et soulève des questions fort pertinentes sur notre société actuelle totalement obsédée par la sécurité et la lutte au terrorisme. L’actrice française Léa Seydoux, qu’on a pu voir dans La Vie d’Adèle en 2013, incarne une « Bond Girl » intéressante, qui a du caractère et qui ne sert pas qu’à se pâmer devant Bond. Christopher Waltz, qui a remporté l’Oscar du Meilleur Acteur de Soutien pour ses rôles dans Django Unchained en 2013 et Inglorious Basterds en 2010, est sublime dans le rôle du méchant. Il nous rappelle les mégalomanes de la belle époque, comme Goldfinger. Monica Belluci, qui à 50 ans détient le record de la Bond Girl la plus âgée, continue d’éblouir par sa beauté dans un rôle malheureusement beaucoup trop court.

bond_cascade

Les amateurs de cascades et de fusillades seront servis. En plus de la fantastique séquence initiale, où Bond doit combattre un ennemi à bord d’un hélicoptère survolant dangereusement une foule, on a droit à une folle poursuite en voitures dans les rues de Rome, un furieux combat au corps-à-corps dans un train et une haletante course contre la montre alors que Bond doit délivrer un personnage d’un immeuble sur le point d’être démoli. Le film contient peu de temps morts, à part une séquence d’évènements se déroulant dans les Alpes autrichiennes.

007 Spectre demeure un très bon titre dans la vénérable série des James Bond, sans pour autant atteindre le niveau des classiques. Il nous restera à voir si Craig endossera le smoking pour une cinquième fois ou si le costume ira à un autre acteur.

Comment avez-vous trouvé le dernier film de James Bond 007 Spectre? Laissez-nous le savoir dans les commentaires!

007 Spectre

Scénario
Performance des acteurs
Cascades et scènes d'action
Effets spéciaux

Très bon!

Malgré un Daniel Craig à la limite de l'ennui, 007 Spectre peut compter sur de solides personnages secondaires, un bon scénario et de palpitantes cascades pour en faire un succès.

User Rating: Be the first one !

À propos de Frédéric St-Georges

Je suis un geek assumé et fier de l'être, mi-trentaine qui joue régulièrement aux jeux vidéo depuis l'âge de cinq ans, maniaque de séries télé comme Babylon 5, Star Trek Voyager et Game of Thrones. Geekbecois représente pour moi une belle opportunité de partager avec vous mes passions, vous informer et même parfois vous divertir avec un jeu de mots à la qualité douteuse!

Aussi à voir...

Daniel Salazar (Ruben Blades) - Fear the Walking Dead Saison 3 Épisode 4 - Photo: Richard Foreman, Jr/AMC

Fear the Walking Dead Saison 3 Épisode 4: 100

Après le retour de Daniel Salazar dans les dernières minutes de Teotwawki, Fear the Walking …

Qu'en penses-tu ?