Guides-cadeaux pour Noël 2022

Ark Nova : le hype du moment

Hype : adjectif invariable (mot anglais) Familier. Qui est à la pointe de la mode. Ça, c’est selon le Larousse. Dans le monde du jeu, on peut dire en plus que c’est ce que tous les critiques, créateurs de contenu (YouTube) et autres encensent, dans le moment, comme étant le meilleur jeu du mois, de l’année, de la décennie, etc. Une fois votre souffle repris, tentons de regarder si Ark Nova est vraiment le jeu du moment, s’il est à la hauteur de sa réputation ? Risque-t-il de se hisser parmi les plus populaires sur la liste BGG où il est devant Dune Imperium et les Châteaux de Bourgogne et juste derrière Scythe, donc au 15e rang des jeux les plus populaires de tous les temps (au moment d’écrire ces lignes, évidemment).

Que vous soyez d’accord avec la liste BGG ou non, son ascension démontre la popularité grandissante pour le jeu. Regardons ça ensemble.

  • Auteur : Mathias Wigge
  • Illustrateur : Loïc Billiau, Dennis Lohausen, Steffen Bieker, Christof Tisch
  • Éditeur : Feuerland, Capstone Games, Super Meeple
  • Nombre de joueurs : 1 à 4
  • Âge : 14 ans et plus
  • Durée : 90 à 150 minutes
  • Année : 2021
  • Page officielle du jeu
  • Page BoardGameGeek

Thématique

En partant, oui ! La thématique est bien présente. Vous devrez, dans Ark Nova, bâtir un zoo pour y attirer des visiteurs et ainsi progresser sur la piste des billets d’admission. Toutefois, vous ne bâtissez pas seulement un zoo pour le public et l’argent, mais bien pour la conservation des animaux et, parfois même, pour les relâcher dans la nature. Vous avancerez donc également sur la piste de conservation. Ces deux pistes vont en sens contraire et lorsqu’elles se croiseront, ça mettra fin à la partie du joueur actif, les autres joueurs n’auront qu’un seul et dernier tour pour tenter de se rattraper.

Mécaniques de jeu

À la base, vous devrez sélectionner une des cinq actions à votre disposition : jouer un animal, bâtir un enclos, piger des cartes, créer des liens avec d’autres zoos/universités/projets de conservation ou encore jouer une carte sponsor. Chaque carte a une force selon sa position (de 1 à 5), une fois jouée, peu importe sa position, elle retourne à la case un, les autres cartes augmentant vers une position plus forte. Donc, rejouer la même carte n’est pas toujours souhaité si on veut des actions plus puissantes. Ce qui est intéressant, c’est que vous aurez l’occasion d’améliorer 4 de ces 5 cartes actions pour améliorer davantage vos tours de jeu. Une belle addition pour nous forcer à faire des choix tout au long du jeu.

Vous devrez aussi organiser physiquement l’emplacement des enclos, vivariums, volières, kiosques et aires de repos. Il y a donc à gérer la construction des différentes tuiles des bâtiments, leurs emplacements et quels animaux vous y placerez. Ce n’est pas l’aspect le plus difficile du jeu mais, ce n’est certainement pas à négliger si vous voulez que le tout vous soit profitable. Autant en points qu’en optimisation de vos actions (il y a tout de même beaucoup de bonus à récupérer dans la construction de votre zoo).

Rejouabilité

Avec ses 128 cartes animales, 64 cartes sponsors, 20 cartes projets de conservation, le paquet de cartes de base d’Ark Nova est impressionnant. Ajoutez à ça 12 cartes projets de conservation de base et 11 cartes d’objectifs de fin de partie et déjà vous êtes gagnant.

Le jeu arrive avec des plateaux de base, des plateaux plus complexes et même 8 plateaux de jeu tout à fait asymétriques. Vous aurez donc beaucoup de variétés d’une partie à l’autre.

Peu importe comment vous analysez le tout, la rejouabilité ne sera pas un problème, soyez rassuré !

Originalité

L’originalité, ici, est plutôt dans le thème. Les zoos, la conservation et la remise en liberté d’espèces animales ne sont pas quelque chose qu’on rencontre souvent comme thème dans les jeux de société.

Sans manquer d’originalité dans son développement, Ark Nova reprend des mécaniques de jeu connues mais très efficaces. La gestion de la puissance des cartes actions nous arrive d’un jeu de civilisation. La gestion/collection de symboles sur les cartes n’est pas sans rappeler une certaine exploration martienne ! Les objectifs de fin de partie et l’opportunité d’en avoir des communs et des personnels, c’est aussi du déjà-vu. Gérer la pose de tuiles pour profiter du placement le plus avantageux ne sera pas non plus une surprise pour quiconque.

Malgré tout cela on peut dire que l’assemblage de toutes ces mécaniques de jeu est assez bien réussi et assez original en soit. On n’a jamais l’impression que le jeu est la copie d’un autre même si on reconnaît la parenté de certains aspects avec d’autres jeux populaires.

Qualité de production

La boîte est assez volumineuse et contient un grand nombre de pièces différentes. Heureusement, deux cabarets avec couvercles sont fournis avec le jeu pour en améliorer le rangement. C’est, dans ce cas-ci, un incontournable ! Sinon quelle gestion nous aurions dû faire !

Au niveau des composantes, on ne refait pas le style, beaucoup de cubes et de marqueurs de votre couleur, beaucoup de cartes et beaucoup de tuiles. Ces dernières sont d’une bonne épaisseur tout comme les plateaux centraux. Les plateaux individuels sont minces, mais on peut comprendre que s’ils avaient été plus épais, on ose imaginer la grosseur de la boîte, ils n’auraient pas pu entrer dans celle-ci.

Je suis toujours un peu difficile sur la qualité des cartes. Même si elles sont quand même rigides, elles sont minces et sans le fini lin qui a tendance à être plus robuste que le fini lisse !

L’autre point qui me chagrine, c’est la monnaie ; dans le cas de ce jeu, les crédits. Des jetons de carrés noirs avec un chiffre dessus. Ce n’est pas juste décevant, c’est tout simplement laid… Ridiculement laid. Contrairement au reste du jeu qui est plutôt joli côté conception graphique. Il est illustré par des photos, plutôt que des dessins, qui sont magnifiques. Ici, les photos sont vraiment le meilleur choix pour nous faire découvrir la beauté de ces animaux.

En guise de conclusion

Ark Nova est un gros coup de cœur pour moi. Malgré le fait que le jeu soit assez long (prévoir une heure par joueur pour les premières parties, ensuite un bon 45 minutes par joueur), il est tout simplement génial. Si les règles sont nombreuses et l’iconographie un peu lourde, après quelques tours de jeu, on se sent déjà plus à l’aise et on commence à avoir une bonne idée de ce que nous devons faire.

Le jeu arrive avec un mode solo qui semble assez simple à comprendre (une seule page de texte et un petit carton pour gérer le tout). Je ne l’ai pas encore testé, mais un ami me confirme qu’il n’est pas facile à battre. Une vraie course selon Marc-Antoine.

Pour répondre à ma question de départ, et ce, malgré certains défauts du jeu, je pense qu’Ark Nova est un excellent jeu qui justifie le hype. Il n’est pas pour tout le monde considérant son niveau de difficulté mais, en bout de ligne, c’est une très bonne expérience de jeu.

J’aime

  • La thématique des animaux qui donne toute la saveur du jeu.
  • La construction du zoo, physiquement sur votre plateau, avec les tuiles.
  • La gestion des cartes actions qui prennent en puissance en retardant leur utilisation au maximum.

J’aime moins

  • La monnaie du jeu qui est un désastre de conception graphique.
  • Les cartes un peu minces.
  • La longueur des premières parties, souvent plus de 3 heures.

La copie du jeu a été achetée par le rédacteur.

Ark Nova

Graphisme
Matériel
Thématique
Mécanique
Plaisir

Un gros jeu à essayer !

Malgré quelques défauts, un excellent jeu de gestion.

À propos de Martin Lauzon

Amateur de jeux de société, de comic books américains, de BD québécoises et européennes, YouTuber amateur, artiste visuel et musicien. J'ai trop de passe-temps alors j'ai décidé d'ajouter Geekbecois à la liste.

Aussi à voir...

Codenames Disney, une édition spécialement conçue pour les familles

Lorsqu’un classique ludique au succès planétaire qu’est Codenames s’allie à la magie de Disney, cela …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.