Age of Empires IV – Sur un air de déjà-vu

Pour ceux qui ne seraient pas familiers avec la franchise, Age of Empires est une série de jeux de stratégie en temps réel qui fait usage de l’Histoire comme trame de fond. Les trois premiers titres se déroulaient à l’époque de l’Antiquité, du Moyen-Âge et de l’âge des découvreurs respectivement et ils ont su charmer un vaste auditoire à leur sortie. Il faut dire que ce style de jeu de stratégie était extrêmement populaire, avec des titres comme Warcraft et Starcraft qui le dominaient. Age of Empires IV arrive un peu à l’improviste, alors que le genre s’est essoufflé depuis longtemps. La dernière sortie majeure a été Starcraft 2, et cela remonte déjà à plus de 10 ans. Ce nouvel opus devra disposer de sérieux avantages pour s’imposer. Malgré une présentation impeccable et une jouabilité éprouvée, Age of Empires IV demeure un jeu de stratégie très conservateur.

  • Studios de développement : Relic Entertainment et World’s Edge
  • Éditeur : Xbox Game Studios
  • Plateforme disponible : PC
  • Classement ESRB : T
  • Prix : 79,99$ (édition standard – inclus avec la Game Pass pour PC et Ultime), 99,99$ (édition numérique de luxe)
  • Site officiel
  • Page Steam

Age of Empires IV offre plusieurs options de jeu. Le principal est celui des campagnes, où le joueur revit certains moments marquants de l’époque médiévale. Ceux-ci inclus la conquête de l’Angleterre par Guillaume de Normandie, la tentative de sauver le royaume de France avec Jeanne d’Arc et le déferlement des hordes mongoles sous Genghis Khan. Chacune des campagnes se compose de plusieurs scénarios qui suivent le cours de l’Histoire. Le joueur contrôle à tour de rôle les différents personnages de l’époque, le plus souvent en suivant la généalogie des souverains. La civilisation dont le joueur dispose aura un impact sur les différentes unités militaires, ainsi que sur l’aspect esthétique des bâtiments. La plupart des scénarios vous demandent de construire une base, former de nouveaux bataillons et éliminer l’armée ennemie. Certains cependant vous met au contrôle d’un certain nombre de soldats et ces derniers seront les seuls à votre disposition.

La campagne offre beaucoup de variété au niveau des forces en présences et de leur look
Chacune des huit civilisations disposent de ses unités propres, ainsi que de son style au niveau des habitations.

Une présentation digne d’un documentaire historique

La plupart des scénarios sont précédés par une cinématique qui explique la situation militaire et historique de la bataille que vous êtes sur le point de mener. Ces vidéos sont tout simplement magnifiques. Tournés avec des drones au même endroit où l’action s’est déroulée, on peut y voir l’aspect moderne de ces anciens champs de bataille. Les développeurs ont, par la suite, introduit des personnages animés qui représentent les différentes armées et leurs manœuvres. On a aussi droit à des scènes où des acteurs endossent l’équipement militaire de l’époque pour nous donner un aperçu de la férocité des combats. Le tout est accompagné d’une narratrice qui relate les événements. Ces cinématiques sont toutes plus intéressantes les unes que les autres et seront du bonbon pour les amateurs d’Histoire.

La présentation du jeu est à souligner, en particulier les cinématiques qui sont exceptionnelles
Les cinématiques qui précèdent certains des scénarios des campagnes sont très bien faits et rappellent certains des meilleurs documentaires.

Lorsque le joueur prend le contrôle, le jeu utilise une vue isométrique en plongée où il peut voir ses unités et sa base. Le joueur peut alors donner des instructions à ses unités. Les paysans peuvent être envoyés aux champs, abattre des arbres, miner de l’or ou construire d’autres immeubles. Chacune des unités requiert une place pour vivre, donc il sera nécessaire de construire des maisons. Une fois l’économie locale bien en place, le joueur pourra alors tourner son attention sur le combat. Il devra construire des installations militaires comme des baraquements, des champs de tir et des écuries. Chacun de ces immeubles fournit de l’infanterie, des archers et des cavaliers respectivement. Une fois un certain nombre d’habitations construites, le joueur pourra alors construire une merveille qui lui donnera un bonus particulier et le fera passer à l’âge suivant. Ce faisant, il aura la possibilité de construire des installations plus avancées et améliorer l’équipement de ses unités.

Des combats acharnés, des scénarios variés, une interface très familière

Le combat dans Age of Empires IV est basé sur le principe de “roche-papier-ciseau”. Chacun des types d’unités a soit un avantage ou un inconvénient contre un autre type. Par exemple, l’infanterie est particulièrement efficace contre les cavaliers avec leurs longues lances. Ces derniers, quant à eux, font des ravages dans les rangs des archers, qui eux ne font qu’une bouchée de l’infanterie. Il est donc crucial de bien gérer son armée en assignant des raccourcis sur le clavier pour rapidement prendre le contrôle de l’une ou l’autre. La position sur le champ de bataille a également un impact sur l’efficacité de vos troupes. Les archers sont particulièrement meurtriers s’ils sont placés au-dessus de leurs ennemis, comme sur une colline. Certains scénarios vous demanderont d’assiéger une place forte équipée d’épaisses murailles. Vous aurez alors besoin d’armes de sièges comme des béliers ou des tours mobiles.

Pas tous les combats se déroulent en rase campagne. Certains vous amèneront au pied d'imposantes murailles
Certains scénarios vous demanderont d’assiéger des places fortes, ce qui mettra vos aptitudes de stratège à rude épreuve.

Si vous avez déjà joué à un des types précédents de la franchise, cette façon de jouer vous semblera très familière. En effet, les développeurs n’ont pas tellement dévié de la formule. On y retrouve les boutons à peu près au même endroit et les menus sont presque identiques. Bien que cela aidera les vétérans à prendre en main le jeu, le manque d’innovations se fait grandement sentir. On aurait espéré du nouveau après plus de 15 ans d’attente. De même, le côté graphisme du jeu laisse un peu à désirer. Si les cinématiques sont magnifiques, les graphismes du jeu sont à peine plus beaux que ceux de Age of Empires III. C’est particulièrement flagrant lorsque l’on effectue un zoom maximal. Les unités ont des détails très sommaires et plusieurs sont de véritables clones de leurs compagnons. Ce type de présentation est à prévoir dans un jeu de stratégie, mais quand même, on se serait attendu à plus de travail de ce côté.

Une dimension sonore qui vous plonge au milieu de l’action

Par contre, l’aspect sonore du jeu est particulièrement soigné. En plus de la voix de la narratrice qui nous accompagne tout au long des scénarios, le fracas des armes, le cri des mourants et le grondement d’une muraille qui s’effondre sont tous représentés avec brio. La musique est également à souligner, avec des thèmes héroïques lorsque la bataille tourne en votre faveur et prend un tournant lugubre si le vent tourne. Chacun des effets sonores du jeu a été élaboré avec soin et c’est un vrai plaisir pour les oreilles.

Revivez certains des sièges les plus sanglants de l'époque médiévale!
Malgré que les unités manquent de détails au niveau des graphismes, certaines scènes sont impressionnantes, alors que des centaines de soldat sont présents à l’écran.

En plus des campagnes, Age of Empires IV offre des options de parties rapides, où l’on peut se mesurer à un autre joueur via internet ou à l’intelligence artificielle. Les développeurs ne se sont pas contentés uniquement du classique combat de base contre base, mais ont introduit différentes variantes. Certains vous placeront dans une position défensive, alors qu’au contraire, d’autres vous demanderont d’assiéger une forteresse ennemie. Le mode l’Art de la Guerre est une suite de tutoriels très bien développés pour permettre aux nouveaux joueurs de maîtriser le jeu. Enfin, il a été annoncé que des outils de modifications seront disponibles en 2022 qui permettront aux joueurs de construire leurs propres scénarios.

En conclusion, Age of Empires IV est un très bon jeu de stratégie en temps réel qui rappelle l’âge d’or de ce genre. Malgré le peu de nouvelles innovations et des graphismes qui n’impressionnent pas tellement, la présentation générale, la dimension sonore et le vaste choix de modes de jeu viennent faire peser la balance du côté positif.

J’aime

  • Les cinématiques grandioses
  • L’aspect sonore soigné
  • Le vaste choix de modes de jeu et de campagnes

J’aime moins

  • Le peu d’innovations au niveau de la jouabilité
  • Les graphismes décevants

Nous avons utilisé notre abonnement Game Pass pour le test de ce jeu.

Age of Empires

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Beaucoup de variétés, peu d'innovations

Age of Empires IV offre une expérience de jeu variée avec une présentation impeccable, mais peu de véritables innovations pour le genre.

À propos de Frédéric St-Georges

Je suis un geek assumé et fier de l'être, qui joue régulièrement aux jeux vidéo depuis l'âge de cinq ans, maniaque de séries télé comme Babylon 5, Star Trek Voyager et Game of Thrones. Geekbecois représente pour moi une belle opportunité de partager avec vous mes passions, vous informer et même parfois vous divertir avec un jeu de mots à la qualité douteuse!

Aussi à voir...

Windjammers 2

Windjammers 2 : enfin une suite au jeu de sport culte !

Windjammers est un jeu de sport assez unique qui a été introduit aux arcades en …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.