Willow – Un retour réussi dans le monde de la magie et du fantastique

À l’été 1988, ma famille et moi nous trouvions en Floride pour les vacances d’été. Je me souviens d’une visite au supermarché local où j’ai vu une affiche annonçant un nouveau film produit par le créateur de Star Wars, George Lucas. Les images indiquaient qu’il s’agirait d’une histoire se déroulant dans un univers médiéval fantastique, où le héros principal est une personne de petite taille. Malgré mon intérêt, je n’ai pas vu le film au cinéma, mais sur cassette VHS l’année suivante. Il s’en est suivi de très nombreux visionnements, surtout lorsque mon père a enregistré le film une fois ce dernier disponible sur Super Écran. J’ai passé de nombreuses heures devant l’écran, revivant les aventures de Willow Ufgood, un apprenti sorcier qui vit dans son petit village de Nelwin, une race d’humains de petite taille. Près de 35 ans après la sortie originale du film, nous avons enfin droit à une suite sous la forme d’une série télé offerte sur Disney+. L’attente aura valu la peine car cette nouvelle incursion dans le monde de Willow est fantastique !

Le sorcier Willow est à nouveau interprété par le comédien Warwick Davis
Le comédien Warwick Davis reprend du service dans le rôle de Willow Ufgood, le héros du premier film.
  • Créateur : Jonathan Kasdan
  • Distribution : Warwick Davis, Erin Kellyman, Ellie Bamber, Tony Revolori, Ruby Cruz et Joanne Whalley
  • Nombre d’épisodes : 8
  • Service de distribution : Disney+
  • Site officiel

L’intrigue de la série se déroule environ vingt ans après les événements du film. Willow et ses compagnons sont parvenus à vaincre la terrifiante sorcière Bavmorda et sauver la future impératrice Elora Danan, héritière du trône du royaume de Tir Asleen. Malgré cette victoire, une menace plane toujours sur elle et pour assurer son avenir, son identité reste cachée. Elle-même n’est pas au courant de son nom véritable et seule une poignée d’individus connaissent la vérité. En attendant son retour, la reine Sorsha (Joanne Whalley), fille de Bavmorda qui s’est retournée contre sa mère, assure la régence du royaume. Son mari, Madmartigan, a quitté ses responsabilités familiales et sociales il y a plusieurs années et personne ne sait où il se trouve. Le couple a eu deux enfants, les jumeaux Kit et Airk. La première est une princesse qui refuse d’endosser son rôle officiel et préfère de loin manier l’épée que la broderie. Son frère Airk passe beaucoup plus de temps à séduire les jeunes femmes de la cour qu’à son apprentissage de futur monarque.

L'intrigue de la série suit Kit, la fille de Sorsha et Madmartigan, qui, avec ses compagnons, est sur les traces de son frère capturé
Kit, la fille de Sorsha et Madmartigan, pourra compter sur un groupe de courageux compagnons pour retrouver son frère Airk.

Une trame narrative qui reprend à merveille les thèmes et l’ambiance du film original

Dans le premier épisode, on apprend que Kit est sur le point d’épouser Greydon, l’héritier du royaume voisin de Galadorn, un allié de Tir Asleen. Cette union purement politique ne plaît pas du tout à la jeune princesse. Avant que les noces ne puissent être célébrées, le château est soudainement attaqué par une horde de guerriers et de créatures démoniaques. Malgré le courage des gardes, les envahisseurs parviennent à kidnapper Airk. La reine Sorcha ne voit pas d’autre choix que d’envoyer Kit, Greydon et une troupe de défenseurs retrouver le légendaire Willow Ufgood qui pourra les guider jusqu’aux confins du monde pour retrouver le jeune prince. Entretemps, le groupe en saura davantage sur ce qui est arrivé à Madmartigan et Elora Danan.

Le jeune prince a été emporté au delà des frontières du royaume, une contrée sombre et sauvage
Nos valeureux aventuriers devront voyager au delà des frontières du royaume, dans une contrée sauvage et dangereuse.

Visuellement, la série est tout simplement époustouflante, avec des panoramas magnifiques et des décors somptueux. Les costumes sont également à souligner. Ils sont élaborés sans toutefois tomber dans le superflu. Les effets spéciaux sont impressionnants, l’équipe de production a su faire un usage équilibré entre les effets physiques tournés devant caméra et les images de synthèse par ordinateur. Une faiblesse cependant est du côté de la luminosité. Ceux qui ont regardé la saison finale de Game of Thrones se souviendront de la bataille de Winterfell que les créateurs ont choisi de tourner dans l’obscurité la plus totale. Sans atteindre le même niveau de noirceur, certaines scènes dans Willow sont difficiles à regarder tant la luminosité est faible. Il est dommage que les développeurs de la série aient décidé de s’inspirer de la saga de feu et de glace.

Une distribution exemplaire, autant du côté des vétérans que des nouveaux venus

La distribution a fait de l’excellent travail pour chacun des personnages de la série. Il était plaisant de voir Warwick Davis et Joanne Whalley reprendre leur rôle de Willow Ufgood et Sorca, respectivement. Malgré les années, ils ont su reprendre du service sans aucun problème. Les nouveaux venus sont tous excellents dans leurs rôles. Une mention particulière pour les comédiens Ruby Cruz, Tony Revolori et Ellie Bamber qui parviennent à rendre des personnages qui sont habituellement des stéréotypes (la demoiselle en détresse, la princesse qui refuse son destin) en êtres humains bien développés. Warwick Davis interprète à merveille un Willow vieillissant qui est tiraillé entre ses responsabilités en tant que grand sage de son village et partir à la rescousse du jeune Airk. On le voit souvent douter de ses capacités, surtout lorsqu’il doit enseigner l’art de la magie à un des membres de la compagnie.

Sorsha est régente du royaume de Tir Asleen en attendant le retour de l'impératrice Elora Danan
La comédienne Joanne Whalley est également de retour dans le rôle de Sorsha, maintenant reine et régente du royaume de Tir Asleen. Elle supervise la contrée en attendant le retour de Elora Danan.

La trame sonore du film est devenue presque légendaire. Les compositions du regretté James Horner refont quelques apparitions dans la série télé, comme le thème de Willow qui s’élève lorsque l’on revoit le personnage pour la première fois. La musique originale de la série parvient à atteindre sensiblement les mêmes niveaux, avec des thèmes appropriés à l’action à l’écran. Par contre, j’ignore qui a eu l’idée d’insérer des chansons rock et pop pour chacun des génériques des épisodes. Cela tranche tellement avec l’ambiance de la série que ça m’a fait décrocher à plusieurs reprises. Les créateurs auraient mieux fait de reprendre des pièces de la trame sonore originale.

Ruby Cruz interprète avec brio le personnage de Kit, fille de Sorsha et Madmartigan
La comédienne Ruby Cruz avait de grands souliers à chausser, son personnage étant la fille de Sorsha et Madmartigan, deux personnages très appréciés du film original.

Mis à part le choix douteux des pièces musicales pour les génériques et les quelques scènes qui sont beaucoup trop sombres, mes premières impressions de la série sont très positives. Étant un grand amateur du film original, j’avais une solide dose d’appréhension à l’idée d’une série télé basée sur ce dernier. Le résultat aurait facilement pu être désastreux, surtout que le film est sorti il y a si longtemps. Mes craintes se sont très rapidement avérées non fondées. Par contre, il est fortement recommandé de regarder le film original peu avant de se lancer dans la série. On a droit à un court récapitulatif, mais celui-ci est loin d’être idéal. Cela ne devrait pas être une corvée, car le film est un pur plaisir à regarder et a très bien vieilli.

J’aime

  • Les images somptueuses ;
  • La qualité du jeu d’acteurs ;
  • Le respect et la continuité du film original ;

J’aime moins

  • Le choix très discutable des chansons pour les génériques ;
  • Certaines scènes sont beaucoup trop sombres ;

L’accès aux épisodes de Willow nous a été fourni par Lucasfilm/Disney.

Willow (série télé)

Scénario
Jeux des acteurs
Bande sonore
Effets spéciaux

Fabuleux et excitant

Mis à part des choix discutables pour la trame sonore, la série télé Willow reprend à merveille les thèmes du film original et développe une histoire intéressante avec des personnages bien développés.

À propos de Frédéric St-Georges

Je suis un geek assumé et fier de l'être, qui joue régulièrement aux jeux vidéo depuis l'âge de cinq ans, maniaque de séries télé comme Babylon 5, Star Trek Voyager et Game of Thrones. Geekbecois représente pour moi une belle opportunité de partager avec vous mes passions, vous informer et même parfois vous divertir avec un jeu de mots à la qualité douteuse!

Aussi à voir...

Is It Wrong to Try to Pick Up Girls in a Dungeon? IV Part 2

Animes japonais : programme de l’hiver 2023

Tristement, j’ai l’impression que les animes de l’hiver 2023 ne seront pas aussi exceptionnels que …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.