Werewolf : The Apocalypse – Earthblood – De l’action à revendre !

Disponible depuis le 4 février dernier, Werewolf : The Apocalypse – Earthblood reste inconnu pour la plupart des gens. Pourtant, c’est un jeu d’action, de combat et d’aventure qui est tout à fait formidable. C’est un jeu qui se joue en solo. Il vous permet d’explorer votre environnement. De plus, c’est un jeu à choix multiples, vous pouvez prendre des décisions quand vous parlez à des personnages. Le jeu vous propose deux sortes de fins, celles-ci dépendront de votre choix. Ce jeu vous donne envie de le terminer pour connaître plus le but du personnage et de vous venger de ceux qui vous ont fait du mal.

  • Studio de développement : Cyanide Studio, Unreal Studio
  • Éditeur : Nacon
  • Plateformes disponibles : PC, Xbox One, Xbox Series, PlayStation 4 et PlayStation 5
  • Plateforme de test : PC
  • Classement : M
  • Prix : 51,49$
  • Site officiel du jeu
  • Page Epic Games du jeu

Résumé

Dans le jeu Werewolf : The Apocalypse – Earthblood, vous incarnez Cahal, un Garou qui a choisi de s’exiler après avoir perdu le contrôle de sa rage destructrice. Dans sa quête de rédemption et de sang, Cahal joue un rôle crucial dans la grande guerre qui oppose les Garous et Endron. Les Garous sont des créatures nées du loup, de l’homme et de l’esprit. Votre but premier est d’aider Gaïa, la nature incarnée pour combattre le Wyrm. Le Wyrm est un esprit destructeur qui ravage la planète. Par exemple, la déforestation, l’exploitation de pétrole et tout ce qui englobe la destruction de la nature. La meute à laquelle Cahal appartient a pour mission de détruire Endron, une puissante compagnie pétrolière qui travaille sur du biocarburant. Plus vous poursuivez votre quête, plus vous en apprenez sur cette entreprise, celle-ci travaille pour le Wyrm.

Chose utile à savoir

Le jeu nous offre un arbre à compétences qui est divisé en deux sections et la seconde section contient des sous-catégories. La première section est celle des capacités tactiques, elles vous permettent d’améliorer des compétences en discrétion, en tir et en précision. La deuxième est celle du combat, les améliorations sont pour la forme de loup-garou. Elles vous permettent de perfectionner la jauge de vie, les résistances à l’argent, la jauge de rage et les attaques. Werewolf : The Apocalypse – Earthblood vous offre la possibilité de personnaliser la fourrure de votre loup et la veste de Cahal. Les fourrures viennent avec le contenu additionnel. Les dialogues sont seulement en anglais, mais les sous-titres sont disponibles dans plusieurs langues. Vous pouvez voir ou aller revoir les didacticiels au même endroit que vos compétences.

Il est possible de vous battre avec Cahal en tant qu’humain avec une arbalète. Sinon il y a deux styles de combat avec le Crinos, votre forme en loup-garou, le léger et le lourd. Le style de combat léger vous permet de vous déplacer plus rapidement et d’attaquer plus vite, vous gagnerez par le fait même plus de rage rapidement. Le combat lourd vous offre des attaques puissantes, mais plus lentes. Peu importe le style de combat, vous pouvez toujours esquiver les attaques des ennemis.

Les esprits

Dans l’histoire de Werewolf : The Apocalypse – Earthblood, vous verrez des esprits de la nature, des serviteurs de Gaïa. Il y a des esprits majeurs tels que le Yfen, le Pachu’a et mineurs comme des esprits d’animaux. Par exemple, l’esprit de l’ours, du renard, du cerf, du raton-laveur, etc. Il est possible aussi de voir l’esprit d’une personne qui est décédée au cours du jeu pour libérer son âme et qu’elle retourne vers Yfen. Il est possible d’avoir un esprit comme compagnon, cependant il est disponible seulement grâce à l’achat du contenu Champion of Gaia. Cahal est un fidèle serviteur de Gaïa, il peut se changer en Lupus ou en Crinos (Loup-Garou), une créature féroce colossale. L’origine du mot lupus est en latin, celui-ci veut dire loup. Quand vous êtes en loup, vous pouvez vous faufiler aisément un peu partout.

Les ennemis

Au cours de l’aventure, vous rencontrerez des alliés et vous leur accorderez votre confiance, mais aussi des ennemis.  La meute des Black Spiral Dancer que vous découvrirez au cours de l’histoire. Il y aura des gardes, des soldats, et des créatures qui essaieront de ralentir votre progression. Vous découvrirez en lisant des documents ce qui a causé la transformation des soldats en créature. On peut saboter des portes pour éviter que des troupes ennemies arrivent en plus grand nombre en cas d’alerte. Par le fait même, on peut trafiquer quelques systèmes pour poursuivre notre aventure. Parfois, vous ne saurez plus comment vous sortir d’une situation, mais vous vous en sortirez à merveille. Il faut voir toutes les possibilités durant un combat pour s’en sortir vivant. Vous pouvez vous faufiler derrière les ennemis en forme de Lupus sans être remarqués grâce à vos compétences.

Conclusion

Selon moi, ce jeu est formidable ! Je le recommande fortement, j’ai envie de le recommencer encore et encore, car, il y a souvent de l’action et des combats, on peut même explorer et découvrir de nouveaux lieux et trouver des esprits de la nature un peu partout. De plus, l’histoire nous donne des émotions de rage, de tristesse et de compassion. Les graphiques sont super réalistes, la démarche du personnage en homme même en forme de loup et de loup-garou est minutieuse. La musique heavy métal durant les combats est bonne et elle défoule. On peut choisir quoi répondre quand on a des interactions avec les gens. Honnêtement, j’aime le fait qu’on a le droit de choisir l’issue finale.

On s’immerge facilement dans le jeu. On peut faire des mini quêtes secondaires. Celles-ci ne sont pas obligatoires pour finir le jeu, mais elles sont assez agréables à faire. On s’attache très rapidement au personnage principal, car son histoire est dramatique. Le personnage principal, Cahal a dû s’exiler pendant cinq ans pour retrouver son calme et réapprendre à contrôler sa rage destructrice. Le jeu s’offre en deux éditions : Werewolf : The Apocalypse – Earthblood et Werewolf : The Apocalypse Earthblood Champion of Gaia. Celui de Champion of Gaia contient trois tenues pour Cahal, quatre fourrures exclusives pour le loup et le loup-garou. De plus, un esprit de la nature vous aidera durant les combats en tant que compagnon et vous obtiendrez un coup de grâce unique. Par ailleurs, il est aussi possible d’acheter à n’importe quel moment les contenus additionnels.

J’aime

  • Le réalisme des graphiques
  • La musique
  • Plusieurs langues disponibles pour les textes
  • Possibilité de pouvoir jouer avec un clavier ou une manette
  • Jeu à choix

J’aime moins

  • L’esquive est un peu compliquée sur un clavier
  • La vision Penumbra ne dure pas longtemps

La copie de Werewolf : The Apocalypse – Earthblood a été fournie par Nacon.

Werewolf : The Apocalypse - Earthblood

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Formidable !

Je recommande fortement ce jeu, car il a une très bonne histoire, de beaux graphiques et c'est un jeu où vous pouvez faire vos propre choix dans les conversations.

À propos de Mélanie Gilbert

Je m'appelle Mélanie, j'ai 27 ans et je suis apprentie-mécanicienne. J'ai commencé à être geek grâce à ces jeux : Zelda, Conker's Bad Fur Day et Banjo-Kazooie. Je suis une fille dynamique qui aime toutes les catégories de jeux vidéo et qui adore en parler. J'aime aussi les livres, la nature et les animaux.

Aussi à voir...

Écran principale de Dude, Where Is My Beer?

Dude, Where Is My Beer ? : à la recherche d’une pilsner

Je dois admettre ne pas être un fin connaisseur des jeux de type « pointer et …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.