Villages Valeria couvercle boite

Villages de Valeria, reconstruire un royaume de cartes

Valeria, c’est un monde. Un monde inventé par le designer Isaias Vallejo pour y créer des jeux de société dans un univers fantastique peuplé de tous les monstres classiques de la littérature d’hier et d’aujourd’hui. Aujourd’hui, je vous présente le jeu Villages de Valeria (qui est un peu la suite de Valeria : Le Royaume), un jeu dans un monde fantastique. Passé par la plateforme Kickstarter en 2016, le jeu régulier est sorti, lui, sur nos tablettes en 2017. Il s’agit d’une petite boîte contenant essentiellement des cartes, quelques pièces de bois qui font office de monnaie et un jeton premier joueur. Attention, il ne faut pas se fier à la grosseur de la boîte ou son contenu pour juger de ce jeu.

  • Auteurs : Rick Kolzgrafe et Isaias Vallejo
  • Illustrateur : Mihajlo Dimitrievski
  • Éditeurs : Daily Magic Games, Games Factory, Games Factory Publishing
  • Nombre de joueurs : 1-5 joueurs (mode solo avec l’extension)
  • Âge : 14 ans et plus
  • Durée : 30-60 minutes
  • Année : 2017
  • Page officielle du jeu
  • Page BoardGameGeek 

Villages Valeria couvercle boite

Thématique

Le Royaume de Valeria est en pleine reconstruction suite à la guerre que le royaume a gagné contre les forces du mal et leurs monstres. Le royaume dévasté doit être reconstruit. En tant que Ducs et Duchesses du royaume, il vous appartient de rebâtir les villages entourant votre place forte. Le royaume de Valeria est un  monde fantastique peuplé de toutes sortes de créatures. Dans Villages de Valeria, ce n’est pas très présent puisque l’essentiel de votre temps sera consacré à la construction de bâtiments et l’amélioration de votre domaine. Si la thématique est un peu moins présente que dans les autres jeux de la série, les illustrations de l’artiste Mihajlo Dimitrievski nous placent quand même dans un monde magnifique avec un coup de crayon très typique et très expressif.

Mécanismes de jeu

Les différents mécanismes sont connus et assez simples à suivre. Vous aurez d’abord à gérer votre main de cartes puisque les cartes ont plusieurs usages. Pour jouer une carte, vous devrez en défausser une autre. Après il vous faudra choisir si vous allez construire le bâtiment sur la carte ou bien vous servir des ressources qu’il y a dessus pour agrandir votre domaine et le rendre plus prospère. Des choix difficiles en perspective.

Mais là n’est pas l’essentiel du jeu. Dans Villages de Valeria, cinq actions s’offrent à vous : récolter, développer, construire, recruter et taxer. Sans entrer dans tous les détails de ces actions, il faut savoir que si vous choisissez une action, les autres joueurs auront la possibilité de faire une action similaire même si elle est un peu moins avantageuse. Il n’y a donc pas beaucoup de perte de temps dans ce jeu. Vous devrez sélectionner avec soin vos actions, vos choix peuvent donner certaines opportunités à vos adversaires, s’ils ont les moyens de suivre l’action.

Les nouveaux bâtiments, les personnages qui vous aideront et l’agrandissement de votre domaine deviendront le coeur de votre jeu. Un petit engin que vous devrez construire afin de le rendre le plus efficace possible. Vous devrez générer des ressources afin d’avoir une croissance constante et ainsi assurer votre prospérité.

Les bonus

Dans tous les jeux où vous pouvez suivre les actions des autres il y a moins de temps mort. Vous aurez donc toujours quelque chose à faire ou au moins une décision à prendre.

Rejouabilité

Le nombre et l’ordre des cartes allant toujours être différent, vous avez, évidemment, une bonne rejouabilité avec Village de Valeria. Mais encore mieux que ça, il existe quelques petites extensions très intéressantes à explorer. Personnellement, j’ai inclus les extensions Architectes et Monuments dans le jeu de base. Ça ajoute plus de choix dans les actions avec un peu plus de cartes. Heureusement, le tout entre encore dans la petite boîte si vous ne protégez pas vos cartes.

Production

Il n’y a pas beaucoup de matériel dans cette petite boîte. Les cartes sont de bonne qualité avec un fini lin, les petites pièces de monnaie et le jeton premier joueur sont en bois et c’est tout. Mais le tout est de très bonne qualité, ne vous en faites pas. Je ne me lasse pas de répéter que le côté artistique de Mihajlo Dimitrievski est un plus dans tous les jeux et ajoute toujours à la qualité de la production d’un jeu.

Villages Valeria tout
Image de la campagne kickstarter de l’époque.

En guise de conclusion

Villages de Valeria est un excellent jeu de cartes. Vous devrez gérer votre main de cartes de façon efficace, créer un petit « engin » de production sur votre domaine, construire vos bâtiments et recruter d’étranges personnages qui vous aideront à accomplir votre tâche. Si vous aimez les jeux de cartes à usage multiple vous devriez apprécier Villages de Valeria. Il faut juste savoir que c’est un jeu plus simple et plus court que la moyenne. Il est parfait pour jouer entre deux plus gros jeux ou pour les gens qui n’ont pas toujours toute une soirée à consacrer aux jeux de société. À vous de voir !

À propos de Martin Lauzon

Amateur de jeux de société, de comic books américains, de BD québécoises et européennes, YouTuber amateur, artiste visuel et musicien. J'ai trop de passe-temps alors j'ai décidé d'ajouter Geekbecois à la liste.

Aussi à voir...

Hanabi Grands Feux

Hanabi : Grands Feux – Revisiter un grand classique

Je ne peux pas dire que mes premiers moments avec Hanabi ont été de tout …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.