Two Point Hospital : Pebberley Island – De la médecine sauvage

Two Point Hospital : Pebberley Island est le deuxième contenu téléchargeable du jeu sorti le 30 août dernier. Succédant Theme Hospital, ce jeu de simulation a su ranimer la flamme des joueurs nostalgiques. Si dans l’extension Bigfoot, il nous était possible de gérer des hôpitaux en montagne, cette fois-ci, c’est sur l’île tropicale Pebberley que vous devrez guérir vos malades. De plus, semblerait-il qu’une fontaine conférant l’immortalité y résiderait… Du moins, c’est ce que dit l’explorateur Wiggy Silverbottom, l’homme qui vous invite à le rejoindre afin de trouver cette dite fontaine.

Two Point Hospital : Pebberley Island

Two Point Hospital Pebberley

Est-ce qu’il vaut la peine, ce contenu téléchargeable ?

Oui ! Comme pour l’extension Bigfoot, nous avons droit à de nouveaux objets, hôpitaux, maladies et salles de traitement. Certains éléments ne sont disponibles qu’à partir d’un certain point dans le jeu.

Une fois de plus, nous devrons créer des hôpitaux dans des conditions particulières. Honnêtement, j’ai eu beaucoup plus de difficulté à gérer mes hôpitaux que lors de mes premières sessions de jeu. Il m’est arrivé de devoir repartir de zéro, car j’avais mal débuté mon hôpital… Prenons l’exemple sur le premier niveau. Nous nous retrouvons dans une bâtisse en ruine. Il y a un nombre incalculable de déchets à ramasser avant de pouvoir débuter. C’est un véritable bordel ! Autrement dit, il faut engager des agents de maintenance afin de nettoyer tout cela. Le hic, c’est que nos agents de maintenance n’ont aucune formation ! Il faudra donc leur fournir l’apprentissage nécessaire afin de pouvoir réparer et améliorer les machines, mais aussi, afin de pouvoir chasser les vilains fantômes de nos défunts patients.

Ensuite, il faut penser à mettre des systèmes de climatisation, car sur une île tropicale, il fait chaud ! Pour ne rien améliorer à notre sort, des catastrophes naturelles auront lieu fréquemment, entraînant la folie et les bris dans nos hôpitaux. Bref, vous comprenez qu’il sera difficile de bien gérer ce gros foutoir. Le deuxième niveau, quant à lui, apporte une petite nouveauté intéressante. Afin d’agrandir notre hôpital, il faudra réussir certains défis. La difficulté du dernier niveau est sans conteste la superficie. Il faudra sans cesse effacer des salles pour en créer de nouvelles afin de combler les besoins de nos chers patients.

Two Point Hospital Pebberley Island

En conclusion…

Au niveau de la jouabilité, rien ne change. J’aurais aimé avoir plus d’objets afin de créer de belles salles. Néanmoins, pour le prix, nous avons une bonne durée de vie. Et pour ceux qui désirent obtenir les trois étoiles de tous leurs hôpitaux, cette nouvelle extension apporte un véritable défi ! L’humour est toujours au rendez-vous et on passe de bonnes sessions de jeu devant Two Point Hospital. Si vous aimez le jeu, vous aimerez forcément les extensions. Toutefois, espérons que si un nouveau contenu téléchargeable voit le jour, nous aurons droit à plus d’éléments de personnalisation !

J’aime

  • L’ajout de trois nouveaux hôpitaux
  • La bonne durée de vie par rapport au prix
  • Les nouvelles maladies toujours aussi loufoques
  • Le fait qu’il y ait un peu plus de difficulté afin de bien gérer l’hôpital

J’aime moins

  • Le nombre de nouveaux éléments de personnalisation

La clé pour le contenu téléchargeable de Two Point Hospital : Pebberley Island a été offerte par l’éditeur.

Two Point Hospital : Pebberley Island

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Très bon !

Ça ajoute un petit plus pour ceux qui aiment le jeu de base. Le rapport qualité/prix est vraiment correct vu la durée de vie qu'apporte ce contenu téléchargeable.

User Rating : Be the first one !

À propos de Jessica Côté Acteau

Mon côté geek est né très tôt. C'est avec Ash, le dresseur de Pokémon et Sakura, la chasseuse de cartes que j'ai grandi. J'étais déjà une grande amatrice de l'animation japonaise et ça m'a suivi de l'enfance à l'âge adulte. Ma passion pour les jeux vidéo a, quant à elle, débuté au même moment. Armée de mon Game Boy Color, j'étais déjà une grande dresseuse de Pokémon, à l'époque ! C'est néanmoins la série The Legend of Zelda qui m'a fait tomber en amour avec le gaming. Depuis, qu'il s'agisse de jeux ou de japanimation, j'en mange tous les jours.

Aussi à voir...

Crossroads Inn : gérer l’auberge de vos rêves

Il y a longtemps que je désirais voir un jeu de gestion ayant pour thématique …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.