Rétrospective sur la franchise cinématographique The Terminator

La franchise de films The Terminator a vécu son lot de hauts et de bas depuis la sortie du premier titre il y a déjà 35 ans. Elle aura droit à un nouveau titre en novembre prochain, The Terminator Dark Fate (Terminator Sombre Destin en version française) où le réalisateur des deux premiers films, James Cameron, retournera en tant que producteur. Alors que plusieurs attendent ce film avec impatience, plusieurs demeurent prudents. Ce sera la troisième fois qu’un réalisateur tentera de redémarrer la franchise après deux tentatives qui se sont soldées par des échecs autant commerciaux que critiques, ce qui rend plusieurs amateurs un peu nerveux. Cependant, ce sera la première fois depuis Terminator 2 que l’équipe originale de James Cameron, Arnold Schwarzenegger et Linda Hamilton seront de retour, ce qui donne de l’espoir que cette fois-ci pourrait être la bonne.

Avant la sortie de ce nouveau film, nous vous avons préparé une visite des titres antérieurs, question de vous rafraîchir la mémoire et introduire une nouvelle génération à cette franchise cinématographique.

The Terminator (1984)

Le premier film de la franchise a été conçu suite à un cauchemar d’un jeune réalisateur canadien, James Cameron. Dans ce rêve, il imaginait un robot à l’allure sinistre émergeant des flammes. Cette image allait se solidifier sous les traits d’un acteur originaire d’Autriche surtout connu à l’époque pour ses exploits de Monsieur Muscles, un certain Arnold Schwarzenegger. Dans le film, il incarne un cyborg, un robot avec une apparence humaine, avec pour mission d’éliminer la mère du futur chef de la résistance humaine avant la naissance de celui-ci. Dans le futur, ce qui reste de l’humanité est en guerre contre une intelligence artificielle toute puissante, Skynet. Afin de la protéger, la résistance envoie dans le passé un de ses meilleurs soldats, Kyle Reese. Mais comment un simple humain pourra-t-il combattre une machine à tuer qui ne connaît ni la douleur ni la peur ?

The Terminator a été produit avec un budget modeste de 15 millions de dollars à l’époque, mais même avec ses modestes moyens, le réalisateur James Cameron a réussi à produire un film de grande qualité. Le film mélange l’action, la science-fiction et l’horreur de façon fort efficace et le rythme du film ne faiblit pas. On assiste à un véritable jeu du chat et de la souris alors que les deux voyageurs du temps tentent d’atteindre Sarah Connor en premier. Le film a fait de ses acteurs principaux des vedettes instantanées, en particulier Arnold qui y a trouvé le personnage qui allait définir sa carrière. Il a également connu un très bon succès au box-office, engrangeant des recettes de près de 80 millions de dollars en Amérique du Nord.

Terminator 2 : Judgement Day (1991)

Après le succès du premier film, les studios ont démontré un vif intérêt pour une suite. Cependant, il aura fallu attendre sept ans avant que James Cameron accepte de prendre les commandes d’un nouveau film. Terminator 2 : Judgement Day se déroule environ dix ans après les événements du premier film. John Connor, le fils de Sarah, est maintenant la cible de deux nouveaux voyageurs du temps qui ont pour mission de l’éliminer et de le protéger respectivement. Cependant, le protecteur est cette fois-ci un Terminator (incarné à nouveau par Arnold Schwarzenegger) qui a été reprogrammé par la résistance. Son adversaire est un nouveau prototype, le T-1000 (incarné par Robert Patrick), un robot composé de métal liquide qui peut prendre l’apparence de n’importe quel humain qu’il touche. Sarah Connor (Linda Hamilton) devra faire confiance à son ennemi d’autrefois si elle souhaite maintenir son fils en vie et possiblement éviter la catastrophe future pour l’humanité.

La production de Terminator 2 était à l’époque la plus dispendieuse de tous les temps, avec un budget dépassant les 100 millions de dollars. Une grande partie de ce budget a été alloué aux effets spéciaux révolutionnaires du T-1000 qui utilisaient les images de synthèse numériques. Ces effets ont très bien passé l’épreuve du temps et le film est toujours aussi saisissant visuellement. Le changement de camp du sinistre Terminator a aussi pris les spectateurs par surprise et Arnold a prouvé qu’il pouvait aussi bien incarner un héros qu’un vilain. Le film a été un grand succès critique et commercial, pulvérisant plusieurs records de recettes et est vu comme étant une des meilleures suites de l’histoire du cinéma.

Terminator 3 : Rise of the Machines (2003)

La fin de Terminator 2 donnait l’impression que le futur n’est pas coulé dans le béton et qu’il est possible de changer son destin. Cette hypothèse a toutefois été oblitérée par le film suivant, Terminator 3 : Rise of the Machines. Le film est le premier de la franchise où le créateur original, James Cameron, n’a pas été impliqué. Il se déroule en 2004, une dizaine d’années après Terminator 2. John Connor vit en marge de la société, toujours hanté par les événements précédents. Il croit que la guerre contre les machines a été évitée, mais ses espoirs sont volatilisés lorsqu’un nouveau Terminator (toujours sous les traits d’Arnold Schwarzenegger) surgit dans sa vie, lui indiquant qu’il est à nouveau la cible d’un assassin robotique. Cette fois, il s’agit du T-X, le premier Terminator qui arbore les traits d’une femme (Kristinna Loken). Il s’agit d’un nouveau prototype qui dispose des habiletés du T-1000 avec en plus une série d’armes futuristes intégrées. John Connor apprend alors que la guerre contre les machines est inévitable et qu’il devra en fin de compte devenir le chef de la résistance, qu’il le veuille ou non.

Lorsque Terminator 3 a été annoncé, les amateurs étaient ravis, mais inquiets lorsqu’ils ont su que James Cameron ne travaillerait pas sur cette suite. Arnold Schwarzenegger a longuement hésité avant de donner son accord pour reprendre le rôle, mais un cachet faramineux et une certaine dose de contrôle sur le film l’ont convaincu. Malgré des recettes importantes, le film n’a toutefois pas su charmer la critique qui a blâmé un scénario banal qui reprenait la majorité de l’intrigue du film précédent. Seuls les effets spéciaux spectaculaires, dont une folle poursuite impliquant une grue, ont été applaudis. Les recettes ont toutefois convaincu le studio que la franchise avait encore de l’attrait, suffisamment pour produire une suite.

Terminator : The Sarah Connor Chronicles (2007)

The Sarah Connor Chronicles est une série télé qui aura duré deux saisons. Elle suit les événements de Terminator 2 directement, en ignorant ceux du troisième film. Sarah Connor, interprétée par Lena Headey, vit continuellement dans la paranoïa que le sombre futur de l’humanité arrivera toujours, malgré sa victoire sur Skynet dans le film précédent. Son fils John (Thomas Dekker) souhaite seulement vivre une vie d’adolescent normal, mais sa mère les traîne continuellement sur la route d’un endroit à l’autre. Ses craintes se verront toutefois fondées lorsqu’un robot du futur (Summer Glau) fera irruption dans leur vie, leur annonçant que le combat n’est pas terminé.

La série télé a connu un très bon accueil de la part des amateurs qui ont aimé voir une suite directe au film qu’ils considèrent presque tous comme le meilleur de la franchise. Elle réintroduisait des personnages connus et appréciés du public, tout en accueillant des nouveaux, comme Derek Reese, le frère aîné de Kyle. Malheureusement, des cotes d’écoute déclinantes ont convaincu le studio Fox d’annuler la série après seulement deux saisons. La fin ouverte de la deuxième saison ne sera donc jamais résolue.

Terminator Salvation (2009)

Terminator Salvation se déroule une quinzaine d’années après les événements de Terminator 3. L’humanité, décimée par l’attaque nucléaire de Skynet, se bat désespérément pour sa survie avec John Connor (Christian Bale) à sa tête. La résistance humaine recherche à tout prix un avantage sur les machines et croit l’avoir trouvé lorsqu’elle découvre ce qu’elle croit être un signal lui permettant de prendre le contrôle sur Skynet. Connor de son côté fait la rencontre d’un homme étrange (Sam Worthington) qui n’a aucun souvenir de la guerre et semble se réveiller après un sommeil de vingt ans. Ensemble, ils feront la découverte d’un projet sinistre de Skynet qui implique des prisonniers humains et une nouvelle gamme de robots qui arborent les traits d’humain. L’un de ces prisonniers est Kyle Reese et sa survie est essentielle à celle de la résistance humaine.

Salvation a été annoncé à sa sortie comme le premier titre d’une nouvelle trilogie où l’action se déroulera dans le futur et expliquera la guerre entre l’humanité et Skynet. Malheureusement, des recettes décevantes au box-office ont freiné brusquement l’enthousiasme du studio qui a mis le projet sur la glace avant de finalement l’annuler. Terminator Salvation a connu un meilleur accueil que Terminator 3 de la part des amateurs qui ont aimé voir un film se déroulant dans le futur.

Terminator Genisys (2015)

L’échec commercial de Salvation a mis la franchise en veilleuse pendant quelques années avant qu’une nouvelle équipe tentera de la redémarrer. Terminator Genisys ignore donc les événements de Terminator 3 et Salvation et revisite ceux du premier titre. Cependant, lorsque Kyle Reese (Jai Courtney) arrive en 1984 pour défendre Sarah Connor (Emilia Clarke), il découvre une jeune femme forte et prête au combat. Ce qu’il ignorait est qu’un Terminator (Arnold Schwarzenegger) avait été envoyé dans le passé alors que Sarah était une enfant et l’avait préparé aux événements futurs. Poursuivi par plusieurs assassins du futur, le groupe fera un saut en 2017 où Skynet a pris les traits de Genisys, un nouveau système d’exploitation adulé par le public. Les héros devront donc trouver le moyen d’anéantir le système avant qu’il ne prenne contrôle de tous les appareils électroniques et causer une catastrophe pour l’humanité.

Terminator Genisys a aussi été annoncé comme le premier titre d’une nouvelle trilogie et encore une fois, des résultats au box-office en dessous des prévisions ont mis un terme à ce projet. Contrairement à Salvation qui avait connu de bonnes critiques, Genisys a été descendu par la critique et le public. Le scénario confus et les changements apportés à la ligne de temps originale n’ont pas été bien accueillis. Cependant, le retour d’Arnold après son absence dans Salvation a été bien reçu.

Terminator Dark Fate (2019)

Dark Fate est la troisième tentative de redémarrer la franchise après les deux échecs précédents. Afin de faire table rase, les producteurs ont choisi de faire une suite directe à Terminator 2 en ignorant les titres suivants qui font partie selon eux d’une réalité alternative. Linda Hamilton reprendra le rôle de Sarah Connor pour la première fois depuis Salvation, où elle n’apparaissait que sous forme vocale dans une scène où John Connor écoute de vieux enregistrements de sa mère. Arnold fait aussi partie de la distribution dans le rôle d’un Terminator âgé qui vit en retrait de l’humanité avant de reprendre du service. La cible dans ce film est une jeune femme, Dani Ramos, dont le rôle n’a pas encore été expliqué. Sa protectrice est Grace, une humaine du futur qui a été modifié avec des implants cybernétiques, ce qui lui donne des capacités surhumaines. Le vilain envoyé dans le passé par Skynet est le Rev-9, un nouveau prototype disposant des capacités du T-1000 avec en plus la possibilité de se séparer en deux entités.

Les amateurs de la franchise sont pour l’instant prudents face à ce nouveau film et les appréciations de la bande-annonce sur YouTube sont mitigées. Nous devrions avoir une critique complète du film suite à sa sortie le 1er novembre prochain.

Page Facebook officielle du film

À propos de Frédéric St-Georges

Je suis un geek assumé et fier de l'être, qui joue régulièrement aux jeux vidéo depuis l'âge de cinq ans, maniaque de séries télé comme Babylon 5, Star Trek Voyager et Game of Thrones. Geekbecois représente pour moi une belle opportunité de partager avec vous mes passions, vous informer et même parfois vous divertir avec un jeu de mots à la qualité douteuse!

Aussi à voir...

Terminator MK11

Le Terminator T-800 rejoint la liste de combattants de Mortal Kombat 11

Warner Bros. Interactive Entertainment et NetherRealm Studios ont dévoilé une bande-annonce pour la sortie du …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.