The Last of Us – Part I : plus d’accessibilité pour ce chef-d’oeuvre

Avec la série de HBO dont la première saison s’est terminée, il y a peu, j’avais horriblement hâte de retrouver Joel et Ellie. À l’époque, j’avais joué au jeu, dans sa version d’origine, sur PlayStation 3. Malheureusement, ayant ensuite migré sur PC, je n’ai pas pu découvrir la nouvelle version de ce chef d’œuvre. J’étais très heureuse d’apprendre que le 28 mars 2023, The Last of Us – Part I s’offrirait un portage sur PC. J’allais donc pouvoir redécouvrir ce titre que j’avais tant apprécié dans une version améliorée. Bref, voici donc mon verdict le concernant !

The Last of Us - Part I

L’univers

Pour ceux qui ne connaîtraient pas l’univers du jeu, nous nous trouvons dans un monde post-apocalyptique où le virus cordyceps a décimé une bonne partie de l’humanité. Fait intéressant. Ce champignon existe réellement dans la vraie vie. Celui-ci attaque le corps afin d’en prendre possession dans le but d’attaquer les autres survivants et de les infecter à leur tour. Afin de tenter de survivre, l’humanité a établi des zones de quarantaine. En dehors de ces zones, infestés et humains traquent les voyageurs imprudents sans aucune pitié. Le monde est devenu dangereux.

Dans cet univers, nous suivons la folle aventure de Joel et d’Ellie, un duo improbable qui se retrouve lié par la force des choses. Ils devront atteindre une destination. Sans réellement s’apprécier l’un et l’autre, du moins, au début de leur périple, ils devront partager la route vers cette destination et ce but qui les unit désormais. On tombe facilement sous le charme de Joel et d’Ellie. Nos deux protagonistes possèdent tous deux un fort caractère. Ellie est insouciante et en soif d’aventure alors que Joel est grognon. Tous les deux possèdent un passé sombre qui les a endurcis. Ensemble, ils apprendront à rompre leur carapace l’un avec l’autre.

Bien que le récit pourrait sembler cliché, la narration est sublime et l’évolution de nos deux protagonistes fait en sorte qu’on ne peut pas décrocher du jeu avant d’atteindre le générique de fin. Ainsi, vous vivrez une ribambelle d’émotions durant votre aventure au côté de ce duo. Vous passerez par la tristesse, le rire, mais aussi la peur et la colère. Vous vivrez ces émotions aux côtés du duo de protagonistes.

The Last of Us - Part I

Le prix est-il justifié ?

Les joueurs qui veulent savoir qu’elle est la différence entre cette version et celle d’origine seront peut-être déçus de constater qu’il n’y en a pas. Le récit comme la jouabilité demeurent inchangés. Nous n’améliorons l’expérience que visuellement, en réalité. On ne se le cachera pas : le jeu d’origine avait besoin d’un petit relooking. The Last of Us – Part I corrige donc l’esthétique du jeu qui en avait bien de besoin. En regardant des vidéos du jeu original, je me suis rendu compte que les textures étaient très floues, plus que dans mes souvenirs. En 2013, il s’agissait assurément d’un jeu agréable à regarder, mais s’il veut suivre son époque, The Last of Us – Part I avait véritablement besoin de ce petit coup de pouce.

Toutefois, le prix est-il à la hauteur de ces changements ? Je ne peux m’empêcher de penser que non. Après tout, nous n’obtenons aucun ajout réel, il ne s’agit que d’une mise à jour visuelle ainsi que d’un portage. Au final, pour un jeu qui date de 2013, je pense que le prix aurait pu être légèrement plus bas. Le HUD a d’ailleurs été repensé. Les éléments visuels figurant à l’écran sont plus discrets, moins encombrants.

The Last of Us - Part I

Quelques améliorations, mais…

En prenant part à l’expérience qu’est The Last of Us – Part I, j’ai d’abord remarqué que les adversaires semblaient plus intelligents, plus agressifs. En dehors de cela, l’expérience demeure identique. N’espérez donc pas que la durée de vie soit augmentée. Ce n’est pas le cas. Malgré tout, je ne pense pas que la jouabilité ait besoin d’une mise à niveau. Celle-ci a bien vieilli. Je pense aussi qu’un changement au niveau du récit n’était pas nécessaire étant donné que l’histoire demeure solide.

Le jeu est linéaire. Vous pourrez toutefois prolonger la durée de vie en obtenant les « objets de collection » durant l’histoire ou en retentant l’expérience dans un autre niveau de difficulté. Bien que rien n’ait été ajouté au jeu, je me dois de mentionner ce qui a été enlevé. En effet, le mode multijoueur en ligne a été retiré du titre. De toute façon, une nouvelle version de cette expérience est sensée voir le jour au courant de l’année actuelle.

The Last of Us - Part I

En conclusion…

Je pourrais conclure cet article en répondant à cette question : est-ce que cela vaut la peine d’acheter de nouveau le jeu sur PC si vous le possédez déjà sur PlayStation 5 ? La réponse est assurément non. L’expérience demeure inchangée. Ce portage n’est intéressant que pour les joueurs qui n’ont pas de console. Ceux-ci pourront, pour la première fois, découvrir l’œuvre qu’est The Last of Us – Part I. Aussi, si vous n’avez joué qu’à la version originale, il pourrait être intéressant pour vous de revivre l’expérience avec des graphismes ébouriffants. On oublie rapidement le coup de vieux qu’a pris la jouabilité tant le récit est captivant. J’ai adoré retrouver Joel et Ellie lors de leur palpitant périple. Toutefois, on pourrait regretter le manque de nouveauté.

Selon moi, le plus gros point négatif demeure le prix. Pour un jeu qui date de 2013, je pense qu’il aurait été sympathique de le réduire un peu. Par contre, pour les gens qui n’ont jamais expérimenté l’aventure d’Ellie et de Joel, le prix en vaut largement la peine. Toutefois, pour une personne qui, comme moi, a testé la version PlayStation 3, le prix est un peu élevé pour se réapproprier un jeu qu’on possédait déjà. Je ne peux pas nier le fait que l’expérience est d’autant plus plaisante en raison des améliorations graphiques et de l’épuration du HUD. J’ai été ravie de pouvoir redécouvrir The Last of Us – Part I dans une version qui a été remise au goût du jour. Par contre, vous pourriez peut-être attendre une baisse de prix avant de vous le procurer.

Finalement, peu importe le prix, vous serez assurément satisfait de votre expérience puisqu’il s’agit de l’un des meilleurs jeux des dernières années. Personnellement, il figure aisément dans mon palmarès. Après tout, ce jeu s’étend sur trois générations de consoles. Cela en dit énormément concernant son succès.

J’aime

  • Les personnages
  • Le HUD qui a été épuré
  • Les améliorations graphiques
  • L’IA plus intelligente et agressive
  • Le fait que le jeu soit enfin disponible sur PC
  • Le récit, bien qu’inchangé, est toujours aussi poignant

J’aime moins

  • Le prix
  • L’absence de nouveau contenu
  • L’absence du mode multijoueur

La copie de The Last of Us Part 1 a été fournie par PlayStation PC LLC.

The Last of Us - Part I

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Toujours aussi bon !

On ne peut qu'applaudir les améliorations graphiques apportées au jeu. Bien que celui-ci demeure inchangé, il est toujours aussi sensationnel. On pourrait regretter l'absence de nouveau contenu ainsi que le retrait du mode multijoueur. Ajoutons à cela le prix excessivement élevé pour un titre paru originellement en 2013. Malgré tout, The Last of Us - Part I est toujours un chef d'œuvre.

À propos de Jessica Côté Acteau

Mon côté geek est né très tôt. C'est avec Ash, le dresseur de Pokémon et Sakura, la chasseuse de cartes que j'ai grandi. J'étais déjà une grande amatrice de l'animation japonaise et ça m'a suivi de l'enfance à l'âge adulte. Ma passion pour les jeux vidéo a, quant à elle, débuté au même moment. Armée de mon Game Boy Color, j'étais déjà une grande dresseuse de Pokémon, à l'époque ! C'est néanmoins la série The Legend of Zelda qui m'a fait tomber en amour avec le gaming. Depuis, qu'il s'agisse de jeux ou de japanimation, j'en mange tous les jours.

Aussi à voir...

Granblue Fantasy Relink

Granblue Fantasy : Relink – S’envoler vers d’autres cieux

Un autre mois, un autre jeu de Granblue Fantasy ! Cette fois, on vous présente l’univers …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.