Concours

[Critique] Fallout 4 : Retour vers le futur post-apocalyptique

Le premier titre de la série Fallout que Bethesda a sorti à la suite de son acquisition de la franchise, Fallout 3, demeure un des meilleurs jeux de rôle que l’industrie a produit. C’est donc avec beaucoup d’anticipation que la communauté de joueurs attendait la sortie du prochain titre et la possibilité de retourner dans les Wastelands. Est-ce que Fallout 4 parvient à combler les attentes ? Oui et non.

Fallout 4_image 1

Contrairement aux autres titres qui commencent tous quelques années après le terrible holocauste nucléaire qui a anéanti une grande partie de l’humanité, Fallout 4 commence juste avant. Le joueur a le choix d’incarner un ancien soldat de l’armée américaine ou son épouse et dispose d’une myriade d’options pour personnaliser l’aspect physique de son alter ego, allant de la grosseur de son nez à son tour de taille. Une fois le personnage créé, la première séquence vous oblige à foncer vers l’abri antinucléaire, appelé voute, alors que les premières bombes tombent sur la ville voisine de Boston. Par contre, une fois à l’intérieur, le personnage est placé en suspension cryogénique et y passe les 200 prochaines années. Après avoir été témoin du meurtre sans pitié de son ou sa partenaire de vie et du kidnapping de son enfant, le joueur est lâché dans l’immense environnement post-apocalyptique, peuplé de ruines et de restes humains, et doit retrouver son fils.

Fallout 4_image 2

Il est clair que les concepteurs de Fallout 4 ont voulu garder plusieurs aspects des deux titres précédents, Fallout 3 et New Vegas, intacts. On y retrouve des environnements gigantesques, à la beauté tragique et peuplée de créatures étranges, de pillards sanguinaires et de simples rescapés qui tentent de survivre tant bien que mal. Graphiquement, le jeu va aux extrêmes. Les décors sont magnifiques et, contrairement à Fallout 3, très colorés. Ça nous change des teintes de gris et de bruns des environs de la capitale nationale. Par contre, les personnages sont piètrement animés et ressemblent plus à des mannequins qu’à des êtres vivants. La synchronisation des lèvres avec les paroles prononcées est également déficiente. Sur le même sujet, Fallout 4 est le premier titre de la série où le personnage principal dispose d’une voix (masculine ou féminine) et les acteurs engagés offrent une solide performance. Du côté de la jouabilité, le jeu offre la possibilité de jouer à la première ou à la troisième personne. Pour ma part, je n’ai utilisé que la vue à la première personne, avec laquelle j’étais beaucoup plus à l’aise pour combattre les ennemis. Les concepteurs ont grandement amélioré l’aspect du combat et il est désormais possible de jouer le jeu comme un de tir à la première personne (FPS). Il est toujours possible d’utiliser le système VATS afin de sélectionner les différentes parties du corps, mais le système a été modifié comparativement à Fallout 3 et New Vegas. Utiliser VATS ne stoppe plus les ennemis complètement, mais les ralentit. Il ne faut donc pas perdre de temps à choisir ses cibles et il est possible pour un ennemi rapide, comme les goules sauvages, de vous infliger plusieurs blessures avant que vous ayez eu le temps de l’abattre.

Fallout 4_image 3

Le monde de Fallout 4 est tout aussi immense que celui des titres précédents, avec de nombreux points d’intérêt comme des villes en ruine, des stations-service abandonnées et des repaires de brigands et de super-mutants. Il est possible de se déplacer où l’on veut, malgré que certains endroits sont peuplés d’ennemis très puissants et les joueurs de bas niveau ne pourraient y survivre longtemps. Le jeu indique justement si un ennemi est trop fort en indiquant un crâne rouge au-dessus de sa description. Le joueur dispose toujours de son fidèle ordinateur portatif, le Pip-Boy, qui fait office de carte, système d’inventaire et poste de radio. De plus, il est maintenant possible de trouver des jeux à y insérer, comme des clones de Donkey Kong et Missile Command. En tout temps, le joueur peut avoir un compagnon qui l’assistera dans les combats et dans certaines situations. Il faut cependant être prudent lors des interactions, car certains des personnages n’apprécieront pas si vous êtes vulgaire, cruel ou si vous causez des vols. Vous pourrez également vous allier à plusieurs factions, comme la Fraternité de l’Acier et compléter des missions et quêtes pour eux. Enfin, les amateurs de Minecraft et des Sims auront la possibilité de construire des habitations et meubles pour les enclos de rescapés, en plus d’apporter de nombreuses améliorations à leurs armes, armures et combinaisons motorisées (Power armors).

Fallout 4_image 4

Fallout 4 est un très bon jeu de rôle, avec ses nombreux quêtes, personnages et environnements. L’équipe de production a apporté de bonnes améliorations au niveau de la jouabilité. Toutefois, l’engin graphique (le même que celui pour Skyrim) commence à montrer de sérieux signes d’âge. De plus, tout comme la majorité des jeux « open world », Fallout 4 est malheureusement peuplé de très nombreux bogues, comme des personnages qui passent au travers des murs ou qui oublient de dire leurs répliques, ce qui peut « briser » certaines quêtes. Par contre, ces problèmes sont surtout d’ordre technique et pourraient être résolus avec un correctif. Je recommande le jeu surtout aux fans de la série, mais également à ceux qui aiment les jeux de rôle qui ne vous tiennent pas par la main et offrent un vaste terrain de jeu.

Comment avez-vous trouvé le dernier titre de la série Fallout ?

Lien : Site web de Fallout 4

Fallout 4

Graphiques
Audio et jeux d'acteur
Jouabilité8
Contenu et rejouabilité

Très bien

Malgré un engin graphique vieillissant et une multitude de bogues, Fallout 4 demeure un très bon jeu de rôle, avec suffisamment de contenu pour vous tenir occupé pendant plusieurs mois.

User Rating : Be the first one !

À propos de Frédéric St-Georges

Je suis un geek assumé et fier de l’être, mi-trentaine qui joue régulièrement aux jeux vidéo depuis l’âge de cinq ans, maniaque de séries télé comme Babylon 5, Star Trek Voyager et Game of Thrones. Geekbecois représente pour moi une belle opportunité de partager avec vous mes passions, vous informer et même parfois vous divertir avec un jeu de mots à la qualité douteuse!

Aussi à voir...

Sherlock Holmes Détective Conseil – À vos loupes, inspecteurs !

Allez hop, partez à l’aventure avec votre loupe, votre casquette « deerstalker » et libérez le fin …

Qu'en pensez-vous ?