Tempest 4000 : retour dans le monde fascinant des arcades des années 80

À la fin des années 70 et au début des années 80, une compagnie dominait complètement le monde du jeu vidéo : Atari. Sa console, l’Atari VCS, plus communément appelée l’Atari 2600, était la plus vendue dans le monde et plusieurs de ses bornes d’arcade étaient parmi les plus populaires. Un de ces jeux était Tempest, un jeu de tir rapide utilisant des graphiques de type vecteurs. Vint par la suite Tempest 2000, une version améliorée du jeu qui est sorti sur la dernière console produite par Atari, la Jaguar. Maintenant, pour séduire un nouvel auditoire et apporter une touche de nostalgie aux vétérans, nous avons Tempest 4000. Malgré d’évidentes améliorations au niveau des graphiques, cette dernière version conserve tout le charme de l’original.

  • Studio de développement : Llamasoft
  • Éditeur : Atari, SA
  • Cote ESRB : E
  • Prix : 39,99$
  • Plateforme d’essai : Xbox One (également disponible sur PS4 et PC)

Un voyage temporel dans les arcades des années 80

Tempest 4000 est un jeu de tir en trois dimensions où vous incarnez « Claw » (Griffe), un vaisseau spatial qui évolue à l’intérieur de prismes géométriques. Chacun des niveaux se déroule à l’intérieur d’une de ces formes où le joueur doit déplacer son véhicule sur une surface plane alors que des ennemis et des obstacles foncent vers lui. Les contrôles sont très simples : le contrôleur de gauche déplace Claw de gauche à droite, le bouton A permet de tirer et le bouton B lance une bonne dose d’énergie qui détruit tous les ennemis à l’écran, mais qui ne peut être utilisée qu’une seule fois par niveau. Détruire des ennemis apporte des points, mais peut aussi débloquer des pouvoirs spéciaux, comme un laser plus puissant.

Tempest 4000
La nouvelle version de Tempest a beau être en 4K, son style graphique est résolument ancré dans les années 80.

Le but du jeu pourra sembler très simpliste aux joueurs plus jeunes. Ici, il n’y a pas de princesses en détresse ou d’univers à sauver, il suffit simplement de survivre à 100 niveaux et d’obtenir le plus haut score. Le jeu offre trois modes. Le mode Pure est le plus difficile, car il vous offre trois vies seulement et une fois celles-ci épuisées, le jeu recommence au début. Le mode Survival vous fournit un plus grand nombre de vies, mais là aussi vous devrez recommencer du début après l’affichage du message « Game Over« . Le mode Classic est recommandé pour les nouveaux joueurs et ceux qui veulent une expérience plus douce car il vous permet de reprendre la partie au dernier niveau atteint si jamais vous épuisez toutes vos vies.

Tempest 4000
Manipulez habilement votre « Claw » et venez à bout d’une horde d’ennemis venant tout droit d’un univers parallèle.

Au niveau visuel, le jeu offre un affichage en 4K sur les consoles PS4 Pro et Xbox One X, mais le mode standard 1080p fait très bien l’affaire. Les graphiques représentant le vaisseau du joueur et les ennemis sont délicieusement rétro, alors que le fond d’écran est un festin d’effets de lumière et de couleurs. La trame sonore s’inspire de la musique techno qui résonnait dans les clubs au début des années 90 et mettra vos sens en alerte, malgré qu’elle peut finir par tomber sur les nerfs après une longue période de jeu.

Tempest 4000 offre un superbe voyage dans le temps vers une époque plus simple où tout ce que vous aviez besoin pour passer une bonne soirée était une poignée de pièces de 25 sous. Parlant d’argent, si je peux mettre un bémol à cette nouvelle version, il s’agirait de son prix. 40$ pour un jeu aussi simple me paraît un peu élevé. Malgré cela, les vétérans des arcades apprécieront sûrement et les plus jeunes pourront découvrir un monde fascinant sans graphiques en ultra haute définition.

Site officiel du jeu

La copie du jeu utilisée pour cette critique nous a été offerte par Atari.

Tempest 4000

Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Amusant mais cher

Inspiré des classiques des arcades, Tempest 4000 offre aux joueurs un bain de nostalgie, pour un prix un peu élevé.

User Rating : Be the first one !

À propos de Frédéric St-Georges

Je suis un geek assumé et fier de l'être, qui joue régulièrement aux jeux vidéo depuis l'âge de cinq ans, maniaque de séries télé comme Babylon 5, Star Trek Voyager et Game of Thrones. Geekbecois représente pour moi une belle opportunité de partager avec vous mes passions, vous informer et même parfois vous divertir avec un jeu de mots à la qualité douteuse!

Aussi à voir...

Jeu de société Ticket to Ride: New York

Ticket to Ride : New York – Une petite dose express des Aventuriers du rail

Note : En débutant avec cette critique de Ticket to Ride : New York, j’essaierai de vous …

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *