Star Wars : Shatterpoint – Menez vos troupes dans des parties furieusement amusantes !

La franchise Star Wars est reconnue pour plusieurs éléments et l’un des plus populaires est bien entendu les séquences de batailles. Les amateurs de stratégie avaient déjà quelques options pour revivre ces confrontations à grande échelle avec des jeux comme Star Wars Legion et X-Wing. Par contre, un aspect des combats qui n’avait alors jamais été exploré en version jeu de société est les escarmouches. Ces batailles sont plus personnelles, avec des escadrons composés d’une poignée de personnages, ce qui donne des combats plus rapides et furieux. C’est maintenant chose faite avec l’excellent Star Wars : Shatterpoint, un jeu de miniatures qui saura plaire aux amateurs de stratégie.

Les figurines ont un niveau de détail très élevé et son immédiatement reconnaissables
Le niveau de détails des figurines est exceptionnel, tout comme la qualité du matériel.
  • Studio de production : Atomic Mass Games
  • Éditeur : Asmodee
  • Nombre de joueurs : 2
  • Âge recommandé : 14 ans et plus
  • Durée d’une partie : 1h30 à 2 heures
  • Prix : 207,62$ chez Amazon Canada
  • Site officiel
  • Page BoardGameGeek

Le jeu de base vient dans une lourde boîte aux images très colorées qui nous indiquent immédiatement que la période choisie est celle de la série télé The Clone Wars. À l’intérieur se trouve plusieurs sacs de plastique contenant les pièces du jeu à assembler. Ceci n’est pas un jeu que l’on peut simplement acheter et commencer à jouer immédiatement. Prévoyez une bonne dizaine d’heures d’assemblage et vous devrez accéder aux instructions en ligne sur le site officiel, aucune documentation imprimée n’est incluse. Je recommande une loupe sur pied avec lumière et des tubes de colle de la marque Citadel, qui viennent avec une seringue intégrée. Cela rendra l’assemblage beaucoup plus aisé.

L'assemblage prend plusieurs heures, mais le résultat final vaut l'investissement
Prévoyez un bon weekend d’assemblage des unités et des décors avant de mener votre première partie.

Un temps d’assemblage un peu long, mais qui en vaut le coût

Une fois les figurines et les éléments du décor assemblés, vous pourrez alors trouver un adversaire et vous préparez à votre première partie. Le jeu de base vient avec deux factions. D’un côté se trouve la République Galactique, et de l’autre la Confédération des Systèmes Indépendants, les deux antagonistes des Guerres Cloniques. Chaque faction est composée de huit unités, qui sont divisées en unités principales, secondaires et de soutien. Pour la République, les unités principales sont Anakin Skywalker et son apprentie Ahsoka Tano. Darth Maul et Asajj Ventress sont les leaders du côté de la Confédération. Les unités secondaires sont également composées de personnages uniques, alors que celles de soutien sont des soldats génériques.

Les objectifs dans une partie vont varier d'une phase à l'autre, rendant l'expérience imprévisible
Le but premier dans Shatterpoint est de contrôler le plus d’objectifs possibles sur le champ de bataille.

Au début de la partie, les joueurs pigent une carte mission qui leur donnera des instructions spécifiques dans le déroulement de la partie. Chaque partie est composée de trois luttes et le premier joueur à en remporter deux est déclaré le vainqueur. La partie se déroule sur une surface de 90 cm par 90 cm, que les joueurs devront mesurer, aucune planche de jeu ne vient dans la boîte. Ils placeront ensuite neuf jetons Objectifs à distance égale, avant de déployer les éléments du décor qu’ils positionneront à leur guise.

Les joueurs divisent leurs troupes en deux escadrons. Chaque unité principale dispose d’un certain nombre de points qui lui permettra de se procurer des unités secondaires et de soutien. Le jeu de base venant avec le minimum d’unités, cette séquence d’achat de troupes ne sera pas nécessaire. Elle le sera lorsque les joueurs se procureront une des extensions. Une fois les groupes formés, les joueurs les déploient de leur côté du champ de bataille, à proximité du bord. La partie peut alors débuter.

Le système d’activation des unités ajoute un élément d’imprévu délicieux

En premier, les joueurs dévoilent la carte de la première lutte. Celle-ci leur indiquera quels objectifs seront actifs. Les joueurs retournent alors les jetons du côté actif. Le but premier dans Shatterpoint est de contrôler un maximum d’objectifs, ce qui leur permettra de faire pencher la balance de leur côté. Le jeu n’utilise pas un système de pointage pour désigner le gagnant, mais une barre dans laquelle se trouvent 17 emplacements où placer des cubes. Au début de la partie, le cube transparent se trouve au milieu de la barre. Chaque objectif sous son contrôle déplace le cube de son côté d’une encoche. Le but ultime est de le déplacer complètement de son côté.

Les décors permettent des séquences de combat impressionnantes, comme un duel de Jedi sur une passerelle
Darth Maul semble vouloir défier Anakin Skywalker de venir le rejoindre sur sa passerelle pour un duel cataclysmique.

Afin de savoir l’ordre dans lequel les unités seront activées, chaque joueur dispose d’un paquet de cartes Ordre où chaque unité a sa propre carte. À tour de rôle, les joueurs dévoilent la carte sur le dessus et dévoilent quelle unité sera la prochaine à agir. Cachée dans ce paquet se trouve la carte Shatterpoint, qui agit à titre de joker et permet au joueur d’activer l’unité de son choix, même une qui aurait déjà été activée. Les joueurs ont également la possibilité d’utiliser un de leurs points de Force pour mettre une carte unité de côté afin de l’activer plus tard. Il n’est cependant pas possible de mettre la carte Shatterpoint de côté.

Une unité peut effectuer deux actions par tour. Elle peut se déplacer, attaquer, se soigner ou se préparer. Les déplacements utilisent une réglette qui indique la distance maximale. La réglette peut être pliée au milieu afin de permettre à l’unité de contourner un élément du décor. Si une unité ennemie est à portée, le soldat pourra alors l’attaquer. Les combats seront expliqués plus tard. Une unité ayant subi des dommages pourra utiliser une action pour se soigner, ce qui lui enlèvera un jeton Dégât. Enfin, elle peut se préparer en visant, ce qui lui donnera un avantage lorsqu’elle attaquera plus tard.

Un système de combat original qui ajoute à l’imprévisibilité de la partie

Chaque unité dispose de différentes habiletés et aptitudes de combat, représentées sur deux cartes. Il existe deux types d’attaque dans Shatterpoint : en mêlée ou à distance. Certaines unités, comme les Jedi, n’utilisent pas de pistolets, seulement leur sabre laser. Ils ont donc seulement une valeur pour les attaques au corps-à-corps. Du côté de la vitalité, le jeu utilise deux valeurs : la résistance et la vigueur. Lorsque le nombre de points de dégâts reçus atteint ou dépasse la valeur de résistance, l’unité est alors blessée et reçoit un jeton blessure. Une unité blessée ne peut plus contrôler un objectif. Si elle subit un nombre de blessures équivalent ou supérieur à sa vigueur, elle est alors mise hors combat et retirée du champ de bataille. Elle aura cependant la possibilité d’effectuer une dernière action avant de trépasser.

Contrairement aux autres jeux, un touché dans Shatterpoint ne correspond pas automatiquement à des dégâts
Les combats s’effectuent à l’aide de dés de combat et de défense, dans un système hautement imprévisible et excitant.

Les combats sont disputés à l’aide de deux groupes de dés, ceux d’attaque et ceux de défense. Les dés d’attaque sont au nombre de huit et sont composés de dés à huit faces propriétaires (il n’est pas possible d’utiliser des dés réguliers). Le résultat d’un jet peut être un Touché, un Touché Critique, une Maîtrise ou un Échec. Du côté de la défense, les dés sont à six faces et leur résultat peut être un Bloqué, une Maîtrise ou un Échec. Chaque Bloqué vient annuler un Touché. Les Touchés Critiques ne peuvent être bloqués.

Contrairement à la majorité des jeux de combats, un Touché dans Shatterpoint ne correspond pas automatiquement à un Dégât. Sur la carte de l’unité se trouve un arbre avec plusieurs étapes. Le nombre de Touchés correspond au nombre d’étapes parcourues dans l’arbre. Chaque étape contient un ou plusieurs icônes qui peuvent être des dégâts, des poussés et différents mouvements, comme des sauts. Le joueur calcule alors le nombre pour chacun des icônes, ce qui donne le résultat final. Le joueur attaqué ajoute les jetons Dégât sur la carte de son unité et laisse savoir à son adversaire s’il est parvenu à la blesser.

Des unités uniques qui ont chacunes leurs pouvoirs propres

Les résultats Maîtrise ajoutent de l’imprévu aux batailles. Ils représentent des bonus soit à l’attaque ou à la défense, comme des Touchés ou des Bloqués supplémentaires. Pour certaines unités puissantes, comme les Jedi, ils peuvent représenter des Dégâts en bonus (sans avoir besoin d’un Touché), ou, comme dans le cas de Anakin en défense, la possibilité de transformer un Touché Critique en Touché régulier qui peut être alors bloqué.

Certaines unités peuvent attaquer à grandes distances, comme ce sniper mandalorien
La disposition des unités sur le champ de bataille est importante afin d’obtenir le meilleur angle d’attaque.

En plus de leurs aptitudes d’attaque et de défense, chaque unité dans Shatterpoint dispose de pouvoirs spéciaux qui peuvent être utilisés dans des circonstances précises. Certaines permettent à une unité de recevoir le soutien de d’autres unités du même type (droïdes de combat, clones, etc.) lors d’une attaque ou de pouvoir pousser une attaque réussie en projetant son adversaire plus loin. Les unités principales ont des aptitudes puissantes qui peuvent facilement faire renverser la vapeur, mais celles-ci sont dispendieuses. Chaque unité Jedi fournit un certain nombre de jetons de la Force qui seront utilisées pour activer les fonctions de son utilisateur. Par exemple, Darth Maul a la faculté d’utiliser la Force pour approcher une unité ennemie au corps-à-corps et lui infliger une attaque automatiquement.

Contrôler des objectifs permet de faire pencher la balance de la victoire de son côté
Le déroulement d’une lutte se fait à l’aide de la barre de victoire qui penchera rapidement d’un côté ou de l’autre.

Le but ultime d’une partie de Shatterpoint est de remporter deux luttes sur les trois possibles. Lorsqu’une lutte est remportée par un joueur et que la partie n’est pas encore gagnée, les joueurs dévoilent la prochaine carte lutte qui viendra modifier l’emplacement des objectifs. Les cartes des luttes deux et trois ont deux dispositions des objectifs différentes et le joueur qui a perdu la lutte précédente choisit laquelle des deux sera utilisée. Aussi, chaque joueur lance un dé de défense et se refait au plan des objectifs pour découvrir lequel sera leur objectif prioritaire, identifié par un jeton spécial. Si un joueur parvient à contrôler son objectif prioritaire, il pourra déplacer le cube transparent de deux encoches au lieu d’une seule, lui rendant la victoire plus facile.

Plusieurs extensions ont déjà été annoncées

Le manufacturier du jeu a déjà annoncé une série d’extensions qui viendront ajouter de nouvelles unités qui proviendront de toutes les époques de la franchise. Au moment du lancement du jeu, quatre extensions étaient disponibles. Les deux premières ajoutaient quatre unités chacune, encore une fois provenant des Guerres Cloniques. D’un côté, on retrouve le sinistre Comte Dooku, avec en soutien le chasseur de primes Jango Fett et deux droïdes équipés de bâtons électriques. De l’autre, on a droit au général Obi-Wan Kenobi, au chef des clones Coby et deux autres soldats des troupes cloniques. Les deux autres extensions contiennent de nouveaux éléments de décor à utiliser lors de vos prochaines batailles. Plus tard, nous aurons droit à des extensions contenant des personnages de la trilogie originale et des nombreux projets chapeautés par Disney, comme The Mandalorian ou la troisième trilogie.

Darth Maul et Anakin Skywalker luttent férocement pour un objectif prioritaire
Les factions du jeu de base proviennent des Guerres Cloniques, mais des extensions couvrant d’autres périodes seront lancées bientôt.

Le matériel de Star Wars Shatterpoint est de très grande qualité. Les figurines sont faites d’un plastique rigide, mais suffisamment flexible pour que leurs membres et accessoires ne se brisent pas à la moindre pression appliquée. Les éléments de décor ont aussi bénéficié de la même qualité de fabrication, mais certaines ne s’emboîtent pas parfaitement et peuvent s’écrouler si on entre en collision avec elles. Les cartes et jetons sont tous faits de matériaux solides et on ne les manipule pas à outrance, ce qui ne nécessite pas nécessairement de protecteurs en plastique. Enfin, le manuel est complet et agit à titre de source de référence efficace, mais il est recommandé de visionner un vidéo sur YouTube afin de connaître les règles plus rapidement.

Star Wars : Shatterpoint est un excellent jeu de stratégie à deux joueurs qui offre des parties nerveuses, où la balance de la victoire peut basculer rapidement d’un côté ou de l’autre, rendant l’expérience toujours intéressante. Le prix de départ est certes un peu élevé, et on aurait apprécié un peu plus de variété dans les unités, mais la qualité du matériel et les règles bien équilibrées (entièrement en français) offriront du plaisir et des parties fraîches pendant plusieurs mois.

J’aime

  • La qualité du matériel ;
  • Le côté imprévisible des combats ;
  • Les règles simples ;
  • L’immersion complète dans l’univers de Star Wars ;
  • La fusion entre stratégie, hasard et plaisir.

J’aime moins

  • Le temps d’assemblage long ;
  • Certains éléments du décor tombent facilement ;
  • Le nombre limité de factions dans la boîte de base.

La copie de Star Wars : Shatterpoint a été fournie par Asmodee Canada.

Star Wars : Shatterpoint

Graphisme
Matériel
Thématique
Mécanique
Plaisir

À propos de Frédéric St-Georges

Je suis un geek assumé et fier de l'être, qui joue régulièrement aux jeux vidéo depuis l'âge de cinq ans, maniaque de séries télé comme Babylon 5, Star Trek Voyager et Game of Thrones. Geekbecois représente pour moi une belle opportunité de partager avec vous mes passions, vous informer et même parfois vous divertir avec un jeu de mots à la qualité douteuse!

Aussi à voir...

Barcelona : la nouvelle salade de points

Je me dis toujours, en découvrant un nouveau jeu, celui-là est différent, meilleur que celui-ci …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.