Saggeek 2021

Saggeek 2021 : retour sur ma première convention après la pandémie

En 2020, nous avons dû faire une croix sur la majorité des conventions en raison de la pandémie qui est malheureusement toujours d’actualité aujourd’hui. Heureusement, elles sont de retour et espérons que ce n’est pas que de courte durée. La fin de semaine passée, j’ai pu assister au Saggeek 2021. J’ai pu rencontrer des tonnes de geeks et d’otakus derrière nos masques, mais au moins, en présentiel. On ne se cachera pas que les conventions en ligne étaient plutôt tristes. J’étais donc folle de joie de pouvoir m’y rendre.

Saggeek 2021
Valérie Boucher et sa boutique : Anipassion-J.

Beaucoup d’activités, mais pas assez de temps

La salle marchande débordait d’objets geeks. J’aurais tout acheté ! Sur la photo, nous pouvons voir la table d’Anipassion-J qui a d’ailleurs gagné le prix de la meilleure boutique de l’événement. Les marchands étaient vraiment sympathiques. Je me suis arrêtée à de nombreux kiosques afin d’acheter et de discuter avec eux. Il y avait une belle ambiance. Les gens étaient heureux de se réunir de nouveau, en convention. Malgré le port du masque, les costumades que j’ai croisées étaient vraiment belles.

En dehors de la salle marchande, il y avait de nombreux panels intéressants auxquels j’ai pu assister comme, par exemple, un portant sur la démystification du furry, ou encore, sur les animes japonais des dernières saisons. Le soir, nous pouvions assister à un karaoké qui avait lieu dans la salle de spectacle. Pour les amateurs de jeux vidéo, une salle consacrée à cela avait été mise à leur disposition. On pouvait, entre autres, jouer à Super Smash Bros. Ultimate, lors d’un tournoi. Il y avait aussi un tournoi de Galaga et la possibilité de jouer à Rock Band, ou encore, Just Dance et des jeux un peu plus rétro ou de style arcade.

Trop de choses à voir !

Une salle de jeux de société était aussi mise à la disposition des geeks. On pouvait y jouer calmement tout en ayant l’aide des gens derrière la boutique Soirée de Jeux afin de comprendre les règles des jeux plus aisément. Il y avait d’ailleurs un tournoi de Sheriff de Nothingham auquel j’ai participé. Je me suis rendue en finale, mais c’est mon copain qui a décroché la victoire ! Le lendemain, il était possible de participer à un Trivia d’Harry Potter, mais je n’y ai pas participé.

Un tournoi de toupie Beyblade a eu lieu cette fin de semaine-là. Cela semble être une activité récurrente au Saggeek. Malheureusement, j’avais laissé ma toupie dans le sous-sol de chez ma grand-mère et je n’ai donc pas pu y participer ! Aurais-je osé ? Je ne sais pas ! Mais c’était mignon à regarder. Lorsque j’en ai parlé avec les gens qui s’occupaient de l’activité, je me suis sentie vraiment nostalgique. Ma toupie de Dragoon me manque !

Je n’ai pas eu le temps de m’y rendre, mais il y avait une salle où il était possible de peinturer des figurines miniatures. Il y avait même un tournoi ! Je n’ai pas eu l’occasion de participer et, de toute façon, mon manque de talent aurait probablement offusqué les organisateurs…

Saggeek 2021
Audrey Dufour, organisatrice du Saggeek.

Le Saggeek, le précieux d’Audrey

Je pense que le moment le plus fort de la convention a été l’instant où Audrey Dufour, la femme derrière le Saggeek, a pris la parole à la fin de la cérémonie de remise de prix afin de dire ce qu’elle avait sur le cœur. Elle nous a expliqué qu’en raison de la pandémie, elle a cru que la convention geek du Saguenay n’aurait plus lieu, mais que grâce à son équipe de feu, ils ont réussi à rendre tout cela possible. On sentait l’émotion dans la voix d’Audrey et on pouvait sentir à quel point le Saggeek est quelque chose de précieux pour elle. Ça m’a touché.

J’ai vu beaucoup d’amour au sein de cette convention. Les bénévoles ainsi qu’Audrey couraient dans tous les sens afin de satisfaire et d’aider tout le monde. Ils voulaient que ça fonctionne et ils ont réellement tout donné. Ça s’est senti du début à la fin. Bref, j’ai adoré mon expérience. J’ai aimé discuter avec l’équipe derrière l’événement et c’est avec grand plaisir que j’y retournerais lors des éditions futures.

Saggeek 2021
Petit aperçu de la salle de jeux vidéo.

En conclusion

Pour toutes les activités auxquelles j’ai pu participer et pour toutes les belles choses que j’ai pu voir, je dis oui au Saggeek 2021 ! Je me suis énormément amusée et j’ai vu beaucoup d’amour au sein de cette convention. Il est certain que je vais m’y repointer lors d’une autre édition du festival ! En plus de la convention elle-même, l’hôtel Le Montagnais est un endroit vraiment très beau. Outre les activités proposées par le festival, il y avait de nombreuses choses que nous pouvions faire dans l’hôtel. Bref, il était impossible de m’ennuyer durant mon séjour au Saguenay.

Après avoir rencontré les fabuleuses personnes qui s’occupaient de la salle de jeux de société, je me suis rendue à leur boutique avant de rebrousser chemin vers ma maison. Je me suis bien amusée avec mes amis chez Soirée de Jeux. Ils nous ont bien accueillis et nous avons énormément discuté entre geeks. Je tiens aussi à signaler la belle performance des costumadiers et des costumadières lors de la Mascarade. Il y en avait de tous les niveaux et j’ai été bluffée par de nombreux costumes. Mes coups de cœur furent certainement la mini Team-Rocket et Candice White. Je vous lève mon chapeau si vous lisez ces lignes.

Bref, tout ça pour dire que le Saggeek, c’est un événement geek à ne pas manquer, que vous soyez de la région ou non ! Voyez aussi ce qu’en a pensé ma collègue et amie Mélijade dans son article.

Site officiel | Page Facebook

À propos de Jessica Côté Acteau

Mon côté geek est né très tôt. C'est avec Ash, le dresseur de Pokémon et Sakura, la chasseuse de cartes que j'ai grandi. J'étais déjà une grande amatrice de l'animation japonaise et ça m'a suivi de l'enfance à l'âge adulte. Ma passion pour les jeux vidéo a, quant à elle, débuté au même moment. Armée de mon Game Boy Color, j'étais déjà une grande dresseuse de Pokémon, à l'époque ! C'est néanmoins la série The Legend of Zelda qui m'a fait tomber en amour avec le gaming. Depuis, qu'il s'agisse de jeux ou de japanimation, j'en mange tous les jours.

Aussi à voir...

Mandala Stones, les pierres de l’harmonie en jeu de société

Avec Mandala Stones, les éditeurs Board&Dice (version originale anglaise) et Lucky Duck Games (adaptation française) …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.