Rise Eterna : aussi digne que la série Fire Emblem ?

Disponible sur Steam depuis le 9 juin 2021, Rise Eterna avait attiré mon attention pour grande ressemblance avec la série Fire Emblem que j’affectionne particulièrement. Tout comme pour le titre adoré par les amateurs de Nintendo, Rise Eterna rend hommage aux jeux japonais stratégiques et tactiques dans un style pixelisé très soigné. Bref, est-ce que Rise Eterna fut à la hauteur de mes attentes ? Je vous laisse découvrir tout cela dans mon article.

  • Studio de développement : Makee
  • Éditeur : Forever Entertainment S. A.
  • Plateformes disponibles : PC, Nintendo Switch, PlayStation 4 et Xbox One
  • Plateforme de test : PC
  • Classement : T
  • Prix : 22,79$
  • Site officiel du jeu
  • Page Steam du jeu

Rise Eterna

Le scénario un peu simple

Dans Rise Eterna, le joueur incarne Lua, une jeune fille qui vient de voir son village natal rasé et saccagé par des bandits. Après cela, elle se rendra dans la capitale de Gaiacus avec un homme nommé Natheal, malgré la réticence de notre héroïne, afin de rencontrer une personne se prénommant Seevan. C’est ce que les villageois lui avaient dit de faire si elle se retrouvait en danger. Après cela, la jeune femme sera chargée de retrouver ses quatre sœurs et de découvrir les mystères entourant ses origines, l’amenant ainsi à rencontrer plusieurs personnages durant son périple. L’histoire n’est certes pas des plus originales, mais le début est efficace et nous apporte directement dans une aventure où nous allons rapidement devoir évoluer.

Ce qui est un peu plus ennuyant avec Rise Eterna, c’est que le rythme de la narration n’aide pas à suivre. En effet, lorsque nous recrutons de nouveaux personnages, nous recevons quelques détails sur celui-ci, mais on ne nous explique pas la raison pour laquelle nous devons les recruter. L’histoire est intéressante, mais on se perd rapidement par la façon dont elle nous est présentée. Par exemple, les dialogues et même certains personnages ne sont pas très importants, ils ne semblent être présents que pour combler le vide, ce qui est dommage. Ils apparaîtront parfois juste avant une bataille, puis ils rejoindront le groupe sans réelle raison ni explication, suite au combat. Néanmoins, malgré cela, les personnages sont magnifiques. L’art est merveilleux. Chacun d’eux a des compétences uniques qui les rendent tous indispensables durant les batailles.

Rise Eterna

La mécanique de jeu

Comme dans le titre Fire Emblem, Rise Eterna place votre armée sur une grille afin d’affronter les unités ennemies. Durant les combats, les objectifs y sont indiqués. Par exemple, vaincre l’ennemi ou encore, vaincre un boss en particulier. Lorsque vous sélectionnez l’adversaire que vous désirez attaquer, vous aurez un bref aperçu des chances d’infliger des dégâts. Aussi, il faut faire attention, car sur la carte, il peut y avoir des pièges invisibles qui y sont dissimulés. Lorsque vous attaquez, le jeu zoome sur les deux personnages qui s’affrontent, comme dans Fire Emblem. Vous verrez également les personnages de soutien se trouvant à proximité. Il en est de même pour les adversaires. Dans Rise Eterna, il n’y a pas d’unités spécifiques qui sont plus fortes contre un autre type d’unité, alors vous n’avez pas réellement à vous inquiéter et à réfléchir à quel personnage doit attaquer celui-ci.

Ce qui est dommage avec Rise Eterna, c’est que l’IA soit aussi aléatoire. Je m’explique. Par exemple, dans les très grandes cartes, si vous n’êtes pas à la portée d’un ennemi, il vous ignorera totalement et ne cherchera pas à vous rejoindre afin de s’attaquer à vous. Aussi, j’ai remarqué qu’ils n’utilisent pas les bonus de proximité. Ils ne semblent pas assez intelligents pour regrouper leur troupe et bénéficier ainsi des bonus de soutien qu’ils pourraient avoir s’ils déplaçaient leur personnage avec un peu plus de tactique. Finalement, le réel danger n’est pas les ennemis que nous affrontons, mais la carte et ses pièges. Aussi, nous ne ressentons aucun stress à combattre puisque nos personnages ne peuvent pas mourir de façon permanente. Ils reviennent après chaque combat.

Rise Eterna

L’arbre de compétences et l’artisanat

Rise Eterna possède un système d’arbre de compétences. Chaque personnage obtient un point de compétence par bataille. Il y a une branche générale et une branche spécifique à chaque personnage, offrant ainsi l’opportunité de personnaliser nos troupes. Seules les compétences spécifiques feront la différence entre vos personnages. Il est aussi possible de faire de l’artisanat. Lorsque vous parcourez la carte, vous verrez parfois des endroits scintillants. En allant sur ces cases, vous pourrez acquérir du matériel afin de le transformer, plus tard, en objets ainsi qu’en potions.

Dans Rise Eterna, vous n’aurez pas d’équipement. À la place, vous devrez équiper des pierres et des objets à vos personnages. Il est impossible de changer l’arme par défaut d’un personnage. Par contre, vous pourrez mettre à vos personnages des pierres qui offrent certains bonus aléatoires, comme des buffs ou des débuffs de statistique.

Rise Eterna

En conclusion…

J’ai aimé l’idée de l’artisanat et de l’arbre des compétences. J’ai eu l’impression que Rise Eterna pourrait se démarquer ainsi, mais en fin de compte, je pense que ceux-ci ne sont pas tout à fait assez développés. Je suis un peu déçue de l’intelligence des IA. Je n’ai pas eu l’impression d’avoir du défi lorsque j’affrontais les troupes ennemies. Il n’y avait aucune tactique, comme dans Fire Emblem où chaque combat est accompagné d’une petite angoisse. Vais-je perdre un soldat durant cette bataille ? Il faut réfléchir au moindre déplacement, c’est stressant, mais tellement amusant de jouer ainsi et je suis malheureusement déçue de ne pas avoir ressenti cette même sensation en jouant à Rise Eterna. J’ajouterais que l’histoire est un peu clichée et désordonnée. J’ai trouvé qu’il manquait parfois d’informations lors des dialogues et des recrutements. Néanmoins, l’art du jeu et le design des personnages demeurent magnifiques. C’est ce qui m’a fait, au début, tomber sous le charme de cette œuvre.

Je sais que j’ai beaucoup comparé le jeu à Fire Emblem durant ma critique, mais je n’ai pas pu m’en empêcher puisqu’il s’agit d’une de mes séries favorites ! On est loin d’un Fire Emblem, mais on est sur la bonne voie.

J’aime

  • La liste des personnages
  • Le design des personnages
  • L’arbre des capacités et l’artisanat

J’aime moins

  • Le niveau de difficulté très bas
  • Le fait qu’il n’y ait pas de mort permanente
  • L’histoire qui part un peu dans tous les sens et le manque d’explications
  • Le cliché de l’introduction : le village natal rasé, puis la quête principale qui débute

La copie de Rise Eterna a été fournie par Forever Entertainment S. A.

Rise Eterna

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Sur la bonne voie

Du bout des doigts, nous effleurons la nostalgie des RPG tactiques, mais ce n'est pas tout à fait ça. 

À propos de Jessica Côté Acteau

Mon côté geek est né très tôt. C'est avec Ash, le dresseur de Pokémon et Sakura, la chasseuse de cartes que j'ai grandi. J'étais déjà une grande amatrice de l'animation japonaise et ça m'a suivi de l'enfance à l'âge adulte. Ma passion pour les jeux vidéo a, quant à elle, débuté au même moment. Armée de mon Game Boy Color, j'étais déjà une grande dresseuse de Pokémon, à l'époque ! C'est néanmoins la série The Legend of Zelda qui m'a fait tomber en amour avec le gaming. Depuis, qu'il s'agisse de jeux ou de japanimation, j'en mange tous les jours.

Aussi à voir...

Lake – Une aventure à une autre époque agréable, mais un peu monotone

À première vue, le jeu d’aventure et de simulation Lake pourrait sembler bien banal. Un …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.