Ratchet & Clank : Rift Apart – Un des plus beaux jeux de la PS5 est maintenant disponible sur PC

La célèbre franchise Ratchet & Clank est l’une des plus populaires pour les consoles PlayStation, et ce, depuis les premiers titres lancés sur la PS2. D’abord lancé exclusivement sur la console PS5 en 2021, le dernier titre de la série, Ratchet & Clank : Rift Apart, est maintenant disponible sur PC. Est-ce que le jeu, considéré comme étant un des plus impressionnants sur la PS5, a réussit sa transition de plateformes ? La réponse est tout simplement oui !

Les effets de la destruction du Dimensionateur ont modifié l'espace-temps
Ratchet et Clank sont projetés dans une myriade de réalités alternatives où ils devront travailler dur pour retourner chez eux.
  • Studio de développement : Insomniac Games
  • Éditeur : Sony Interactive Entertainment
  • Plateformes disponibles : PS5 et PC
  • Plateforme de test : PC
  • Classement ESRB : E10+
  • Prix : 79,99$
  • Site officiel
  • Page Steam

Le jeu débute peu de temps après les événements du dernier titre, Into the Nexus. Ayant réussi à déjouer les plans du machiavélique Dr Nefarious, Ratchet et Clank sont accueillis en héros et ont droit à une immense parade. Au cours des célébrations, Clank a un cadeau spécial pour son meilleur ami. Ratchet est un Lombax, une créature bipède qui semble être un croisement entre différents félins, et il a toujours cru être le dernier représentant de sa race. Afin de lui permettre de poursuivre ses recherches pour trouver ses semblables, Clank a construit un engin qui a la faculté d’ouvrir des brèches dans la réalité.

Dans Ratchet & Clank: Rift Apart, le vilain Dr Nefarious tente de se venger de son ennemi juré en changeant la réalité
Le vilain Dr Nefarious vient encore une fois gâcher la fête en tentant de changer la réalité et son destin.

Cependant, Nefarious vient gâcher la fête en envoyant ses sbires détourner l’attention de Rachet dans le but de s’emparer du Dimensionateur. Il souhaite s’en servir pour changer la réalité et créer un monde où il aurait enfin vaincu son ennemi juré et régnerait en empereur sur la galaxie. Suite à la destruction accidentelle du Dimensionateur, Ratchet et Clank sont projetés dans un monde parallèle où Nefarious est un dictateur tout puissant. En même temps, on apprend que dans cette réalité vit une autre Lombax, Rivet. Les deux devront travailler chacun de leur côté pour parvenir à vaincre Nefarious et permettre à Ratchet et Clank de retourner chez eux.

Un des plus beaux titres exclusifs à la PS5 aussi impressionnant sur PC

Étant un des premiers titres à être offert exclusivement sur la console PS5, Rift Apart bénéficiait des avantages que lui procurait une console de nouvelle génération. Les graphismes étaient à couper le souffle et deux ans plus tard, restent encore très impressionnants. La transition sur PC conserve cette qualité, mais permet d’en ajouter un peu plus avec un choix de résolutions plus élevées que sur la PS5. Les textures, que ce soit au niveau des immeubles, de l’environnement et des personnages, sont exceptionnellement détaillées et en font un des plus beaux jeux de plateforme.

Que ce soit dans une zone urbaine ou dans un marécage, les graphismes maintiennent une qualité exceptionnelle
Ce qui frappe en premier dans Ratchet & Clank : Rift Apart est la qualité des graphismes et la quantité impressionnante des détails.

La qualité des graphismes est encore plus notable lors des cinématiques, où l’on voit les personnages en gros plan. Il est toujours renversant de voir de petits détails, comme les poils de la fourrure de Ratchet et Rivet qui bougent individuellement, ou les nombreuses expressions faciales différentes. Le jeu offre aussi un bon système de champ de vision qui fait que le fond de l’écran devient flou si un obstacle se trouve directement devant le personnage principal. Cette option peut être désactivée si le joueur le souhaite. Enfin, malgré tous ces effets visuels, le jeu conserve une fluidité à 60 images par seconde presque constamment.

Des performances d’acteurs exceptionnelles

Le jeu inclut une trame sonore agréable qui accompagne bien l’action à l’écran. Cependant, il m’est impossible de me rappeler d’un thème en particulier, la musique étant plus de type ambiance. Aussi, l’action est presque toujours frénétique et accompagnée d’un barrage d’effets sonores qui viennent constamment étouffer la musique. Le jeu d’acteurs est de très grande qualité et rassemble des acteurs de talent, en particulier Jennifer Hale, la voix derrière la version féminine du commandant Shepard dans Mass Effect. Elle incarne avec brio le personnage de Rivet avec une voix enjouée et toujours enthousiaste. On y voit l’étendue de son talent, sa performance étant complètement opposée à la sérieuse FemShep.

On ne peut que tomber en amour avec le personnage de Rivet dû à la performance exceptionnelle de Jennifer Hale
Jennifer Hale vole la vedette dans le rôle de Rivet, le penchant féminin du héros de la série Ratchet.

Du côté de la jouabilité, Rift Apart conserve la plupart des éléments des titres précédents de la franchise. On y joue à la troisième personne, toujours derrière le personnage principal. La majorité du temps est passé à soit sauter d’une plateforme à l’autre, explorer l’environnement à la recherche d’objectifs ou des objets à collectionner, et bien sûr tirer sur tout ce qui bouge (ou presque).

Utiliser les portails, une mécanique du jeu très amusante

Le joueur a droit à un vaste arsenal d’armes diverses qui vont des classiques comme le pistolet laser, à des armes beaucoup plus fantastiques, comme un fusil qui lance des champignons hallucinatoires qui font que les ennemis se mettent à attaquer leurs alliés. Ce qui est merveilleux avec les armes, c’est qu’aucune ne devient obsolète lorsque l’on met la main sur un nouvel engin de destruction. Toutes les armes peuvent recevoir des améliorations, comme le pistolet laser de base qui peut multiplier ses projectiles, devenant nettement plus efficace.

Clank aura à travailler avec Rivet lorsqu'il sera séparé de son meilleur ami
Clank se retrouvera séparé de son meilleur ami, mais fera la rencontre de Rivet qui deviendra une précieuse alliée.

L’élément ajouté à la jouabilité qui a le plus grand impact est la possibilité d’utiliser des portails qui vous transportent immédiatement d’un endroit de la carte à un autre. La réalité ayant été fracturée, des failles parsèment le décor et l’on peut utiliser une forme de grapin électrique pour s’y projeter. L’effet visuel est fantastique et on ne s’en lasse jamais. Il apporte aussi un élément de stratégie car il vous permet de prendre des ennemis à revers ou obtenir un meilleur angle d’attaque lors des combats contre les boss.

Sauter d'un portail à l'autre demeure une activité qui reste amusante, même après l'avoir fait des dizaines de fois
La mécanique de sauter d’un portail à l’autre apporte beaucoup de stratégie et reste toujours amusante.

En plus de compléter les objectifs principaux du jeu, de nombreuses activités optionnelles sont disponibles. Elles vont de la classique chasse aux objets de collection, qui peuvent soit modifier certains aspects de la jouabilité ou fournir plus de détails sur l’histoire, à des courses contre la montre et des combats d’arène. De plus, chaque section à explorer vient avec au moins un objectif secondaire qui est optionnel, mais chaudement recommandé. Ceux-ci vont habituellement vous fournir une grande quantité de ressources à échanger contre de nouvelles armes, mais aussi de l’équipement supplémentaire qui augmente vos aptitudes offensives et défensives.

Un éventail d’ennemis aussi varié que les façons de s’en débarrasser

Tout comme l’environnement, les ennemis à combattre sont très variés. Les troupes de Nefarious sont pour la plupart des robots qui peuvent attaquer à distance avec leurs lasers ou tenter de vous réduire en purée avec leurs bras équipés d’énormes poids lourds. Une autre faction à affronter est les pirates qui profitent du chaos provoqué par la fragmentation de la réalité pour piller. Enfin, chaque planète visitée a une faune agressive et qui peut souvent se multiplier rapidement si on n’élimine pas leurs nids. Le jeu contient aussi une bonne dose de boss, qui sont souvent des versions gigantesques des ennemis normaux et qui demanderont plus de stratégie pour en venir à bout.

N'ayez pas peur des boss, ils ont beau être gros, ils finissent tous par tomber comme les ennemis mineurs
Les combats contre les boss sont toujours épiques, avec des ennemis plus grands que nature et qui demandent de la stratégie pour en venir à bout.

Il est difficile de trouver quelque chose de négatif sur Ratchet & Clank : Rift Apart. Certains trouveront peut-être que l’exploration et les combats deviennent un peu répétitifs et que l’on recherche souvent les mêmes objets à collectionner. Aussi, tout dépendant des performances du PC utilisé, il est possible de subir des ralentissements de performance, surtout lorsqu’il y a beaucoup de mouvements à l’écran ou lorsque l’on est projeté dans une autre dimension. Mais ces pépins sont mineurs et ne viennent que rarement affecter l’expérience de jeu.

Chevauchez un scarabée géant pour traverser certains terrains dangereux
Vous aurez à utiliser des membres de la faune locale pour traverser certains terrains dangereux, comme ce marécage empoisonné.

Ratchet & Clank : Rift Apart est un exemple réussi de transition de console à PC. Trop souvent, les studios semblent mettre bien moins d’effort sur les versions PC de leurs jeux, probablement car le marché est moins profitable que celui des consoles. Heureusement, Insomniac Games a pris son travail au sérieux et nous a offert un des meilleurs jeux de plateforme de tous les temps, un type de jeu qui se faire un peu rare sur PC.

J’aime

  • Les graphismes exceptionnels ;
  • La mécanique des portails ;
  • La performance des acteurs ;
  • L’éventail des armes disponibles.

J’aime moins

  • Les performances inégales ;
  • Certains éléments du jeu peuvent devenir répétitifs ;
  • La trame sonore qui est souvent noyée par les effets sonores.

La copie de Ratchet & Clank : Rift Apart utilisée pour cette critique a été fournie par Sony Interactive Entertainment. 

Ratchet & Clank : Rift Apart

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Visuellement impressionnant et jouabilité très amusante

Ratchet & Clank : Rift Apart fait une transition réussie sur PC, avec des graphismes somptueux et une superbe jouabilité.

À propos de Frédéric St-Georges

Je suis un geek assumé et fier de l'être, qui joue régulièrement aux jeux vidéo depuis l'âge de cinq ans, maniaque de séries télé comme Babylon 5, Star Trek Voyager et Game of Thrones. Geekbecois représente pour moi une belle opportunité de partager avec vous mes passions, vous informer et même parfois vous divertir avec un jeu de mots à la qualité douteuse!

Aussi à voir...

Paper Mario : The Thousand-Year Door – Comme un bon vin

Paper Mario : The Thousand-Year Door est, de loin, l’opus le plus fameux de la série …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.