Made in Abyss : Binary Star Falling into Darkness – Un jeu digne du manga ?

Made in Abyss : Binary Star Falling Into Darkness est un action-RPG dans lequel nous redécouvrons l’histoire originale du manga du même nom. Disponible depuis le 2 août 2022, ce jeu nous plonge directement dans l’histoire de Riko, une jeune orpheline vivant dans la ville d’Orse. Cette ville entoure un immense gouffre qu’on appelle l’Abysse. L’endroit, à ce que l’on dit, regorgerait de trésors en tous genres et la mère de notre héroïne s’y est, d’ailleurs, engouffrée très profondément, mais elle n’est malheureusement jamais revenue. Riko va donc entreprendre un long périple, espérant ainsi la retrouver. Est-ce que le jeu vidéo est à la hauteur du manga qui, lui, est d’une qualité incomparable ?

  • Studio de développement : Chime Corporation
  • Éditeur : Spike Chunsoft Co.
  • Plateformes disponibles : PC, PlayStation 4, Nintendo Switch
  • Plateforme de test : PC
  • Classement : M
  • Prix : 79,99$
  • Site officiel du jeu
  • Page Steam du jeu

Made in Abyss Binary Star Falling into Darkness

Le mode Hello Abyss

Le jeu propose deux modes. Le premier, Hello Abyss, suit la descente de Riko dans les abysses. Il s’agit, en quelque sorte, d’un prologue et d’un tutoriel pour le mode Deep in Abyss. Il s’agit là d’une belle introduction aux mécanismes du jeu ainsi qu’à son univers et ses personnages. Toutefois, pour les personnes ayant vu l’anime, cela vous semblera un brin répétitif puisqu’il s’agit d’un récapitulatif de la première saison. Sachez aussi que les joueurs qui ne connaissent pas forcément la série seront rapidement mis au parfum concernant l’univers de Made in Abyss. Ils pourront ainsi profiter pleinement du récit. Les amateurs de la série, comme moi, trouveront probablement que cela ne vaut pas la peine. Vous devrez donc faire un détour par Hello Abyss durant quelques pénibles heures avant d’entamer Deep in Abyss.

Ce mode de jeu ne nous apprend pas grand-chose. On nous explique les mouvements de base ainsi que quelques informations intéressantes concernant la fabrication ou encore, les bases concernant la nourriture et la survie. Reg pourra être utilisé comme une corde rétractable et réutilisable afin de descendre en rappel. Vous aurez hâte de terminer cette partie du jeu avant d’entamer ce qui est réellement intéressant : le second mode de jeu. Les cartes que vous devrez enchaîner vous proposeront d’ailleurs quelques énigmes afin d’avancer.

Made in Abyss Binary

Le mode Deep in Abyss

Deep in Abyss, pour sa part, permet à l’avatar personnalisé par le joueur de côtoyer les personnages de la franchise. Celui-ci raconte une histoire originale concernant ledit avatar. Vous débutez la partie comme étant un sifflet rouge ou, autrement dit, un explorateur novice. Le personnage du joueur se lance donc dans une quête afin de devenir un sifflet blanc : un aventurier du rang le plus élevé. Tout cela en suivant les cours de votre professeur ainsi qu’en descendant doucement dans l’abysse. Vous pourrez aussi prendre des quêtes que vous offrira la guilde locale.

Ce mode pourrait paraître barbare. Oubliez la facilité que vous offrait le mode Hello Abyss. Ici, le tutoriel est terminé et il n’y aura plus personne pour vous tenir par la main. Dès la première mission, le joueur découvrira malheureusement la durabilité des armes. Je n’aime pas du tout cette fonctionnalité. Cela m’avait déjà vraiment déplu dans The Legend of Zelda : Breath of the Wild. Je sais que cela ajoute parfois un peu de difficulté au jeu, mais je n’ai jamais aimé cette fonctionnalité. Du coup, je n’ai pas pu m’empêcher de trouver cela rageant. Vous pourrez d’ailleurs fabriquer des objets supplémentaires afin d’éliminer vos adversaires. Aussi de nouveaux magasins vous permettront de vendre et d’acheter des articles. Si vous trouvez des reliques, celles-ci garniront votre portefeuille efficacement. Puisque Reg n’est pas là, comme dans le mode Hello Abyss, vous devrez éliminer vos ennemis par vous-même.

Vous pourrez profiter de la réelle survie que propose ce jeu. Vous devrez gérer votre inventaire puisque vous ne pouvez pas porter plus qu’un tel nombre de poids. Lorsque vous augmenterez votre rang, vous obtiendrez de nouvelles compétences qui vous seront utiles afin d’avancer.

Made in Abyss

Le jeu, globalement

Graphiquement, il n’y a pas grand-chose à dire. Les personnages sont vraiment beaux. On remarque qu’ils sont fidèles aux dessins de l’auteur original. Toutefois, pour ce qui est des textures, on voit que le tout semble avoir été bâclé. Les paysages auraient pu être fabuleux. Hélas, on constate facilement que Made in Abyss : Binary Star Falling into Darkness n’est pas optimisé pour les nouvelles générations de consoles. Il aurait certainement pu sortir sur PlayStation 3, mais pour ce qui est des nouvelles générations et des utilisateurs de PC, c’est plutôt décevant.

Aussi, j’ai trouvé que les commandes étaient parfois maladroites. Pour ce qui est de l’exploration, ne vous attendez pas à découvrir un monde ouvert, ce qui aurait été vraiment intéressant vu l’univers. J’ai aussi trouvé que la malédiction de l’abysse était parfois mal gérée. Je m’explique. Pour ceux qui ne connaissent pas forcément bien l’univers de Made in Abyss, dans ce monde, il existe une malédiction. Il s’agit d’une maladie que les explorateurs ont lorsqu’ils tentent de remonter à la surface trop rapidement. Certains symptômes tels que des vomissements vous démontreront que vous êtes ciblé par celle-ci. Et honnêtement, j’ai trouvé que la malédiction était parfois brisée. Par exemple, il peut suffire de bondir pour commencer à être affecté. Je ne pense pas que dans la série, la malédiction soit autant précoce…

Les éléments concernant la survie auraient pu être mieux. Ils m’ont souvent ennuyée. La jauge d’endurance est cancérigène, plus que dans Breath of the Wild. Vous voyez le genre ? Elle s’épuise beaucoup trop rapidement. On surcharge notre inventaire aussi trop rapidement, rendant notre progression ennuyante au lieu d’être amusante. On ne peut pas se permettre de tout trimballer sur nous. Et le problème ici, c’est que ça se remplit très rapidement. Trop rapidement. J’ajouterais que je suis un peu déçue par la façon dont nous pouvons sauvegarder le jeu. En 2022, les sauvegardes automatiques devraient être la base, non ? Ici, nous n’en avons pas. Vous devrez trouver les lieux de sauvegarde par vous-même, même si vous êtes pressé de fermer votre jeu. C’est très rétro.

Made in Abyss Binary Star Falling into Darkness

En conclusion

Les adaptations des animes en jeux vidéo sont rarement un succès, malheureusement. Donc, lorsque j’ai entendu parler de Made in Abyss : Binary Star Falling into Darkness, j’étais à la fois enthousiaste et inquiète. J’aurais aimé pouvoir apprécier davantage ce jeu, mais je ne le peux pas. J’ai essayé, mais le titre a beaucoup trop de défauts pour que je puisse passer par-dessus. Toutefois, je ne nierai pas que j’ai eu du plaisir à le découvrir. Du moins, durant la deuxième partie. La première fut pénible. Je pourrais recommander ce jeu, mais je ne le ferai pas. Je doute que les amateurs de la série apprécient le récapitulatif beaucoup trop simplet. Ils voudront forcément atteindre Deep in Abyss, mais ils ne s’y rendront pas tous. L’ennui les gagnera avant.

J’ai persévéré et j’ai pu découvrir Deep in Abyss. J’ai aimé créer mon personnage et pouvoir vivre une histoire unique avec celui-ci. Aussi, j’ai pu explorer et ressentir la malédiction, j’avais l’impression de plonger davantage dans ce monde ténébreux qu’est Made in Abyss. Les combats étaient appréciables, bien que parfois un peu maladroits, mais j’ai aussi été fâchée lorsque mes armes se brisaient entre mes mains. J’ai été déçue de certaines textures et certains paysages lorsque je descendais plus profondément dans l’abysse.

Voilà. J’ai eu du plaisir, mais malgré tout, j’ai ressenti de l’ennui. Visuellement, le jeu n’est pas très beau. Pour le prix, on aurait aimé un rendu final un peu plus agréable à l’œil. Pour les oreilles, je n’ai rien à redire ! Le doublage japonais est sublime. Est-ce que je recommande le jeu ? Pas forcément. Est-ce qu’il est mauvais ? Pas forcément. Est-ce que le prix est adéquat ? Absolument pas. Honnêtement, je ne vous le recommande pas. Autrement, attendez un rabais.

J’aime

  • La deuxième campagne
  • Le doublage japonais impeccable
  • Le fait que Hello Abyss récapitule bien la première saison de l’anime

J’aime moins

  • Le prix
  • La durabilité des armes
  • La jouabilité qui est parfois maladroite
  • Le système de sauvegarde qui est démodé
  • La gestion de l’endurance et de l’inventaire
  • Que le jeu ne soit pas disponible en français
  • Le fait que Hello Abyss soit long et ennuyeux
  • Qu’on ne puisse pas accéder directement au deuxième mode de jeu
  • Les graphismes et les textures qui sont parfois moches plus on descend dans les abysses

La copie de Made in Abyss : Binary Star Falling into Darkness a été fournie par Spike Chunsoft Co.

Made in Abyss : Binary Star Falling into Darkness

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Mitigée

Intéressant, mais ennuyeux. Intrigant, mais décevant. J'ai ressenti tant de choses concernant Made in Abyss : Binary Star Falling into Darkness. Malheureusement, le prologue est beaucoup trop long avant de pouvoir, enfin, atteindre l'objet de nos désirs, soit le mode : Deep in Abyss. J'aurais aimé pouvoir y accéder dès le début. Plusieurs soucis au niveau de la jouabilité et des textures me font aussi douter de mon amour pour ce titre. Pourtant, j'ai parfois eu du plaisir et d'autres fois, de la déception. Cependant, je peux affirmer que le prix est beaucoup trop élevé versus ce que le jeu nous offre, au final.

À propos de Jessica Côté Acteau

Mon côté geek est né très tôt. C'est avec Ash, le dresseur de Pokémon et Sakura, la chasseuse de cartes que j'ai grandi. J'étais déjà une grande amatrice de l'animation japonaise et ça m'a suivi de l'enfance à l'âge adulte. Ma passion pour les jeux vidéo a, quant à elle, débuté au même moment. Armée de mon Game Boy Color, j'étais déjà une grande dresseuse de Pokémon, à l'époque ! C'est néanmoins la série The Legend of Zelda qui m'a fait tomber en amour avec le gaming. Depuis, qu'il s'agisse de jeux ou de japanimation, j'en mange tous les jours.

Aussi à voir...

Top 5 des meilleurs animes de l’été 2022

Trois des animes que j’avais proposés dans mon article concernant la programmation des animes de …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.