Gerda : A Flame in Winter – Un récit historique aux terribles enjeux

Gerda : A Flame in Winter, c’est une histoire de courage et de compassion, inspirée d’événements réels qui ont eu lieu durant la Seconde Guerre mondiale. Vous incarnez une jeune infirmière nommée Gerda Larsen. Vous plongerez donc, à ses côtés, dans cette expérience narrative et historique. Vos choix seront lourds de conséquences et façonneront inévitablement la tournure de votre récit. Jusqu’où serez-vous prêt à aller pour protéger vos proches ?

  • Studio de développement : PortaPlay
  • Éditeur : DON’T NOD
  • Plateformes disponibles : PC, Nintendo Switch
  • Plateforme de test : PC
  • Classement : T
  • Prix : 24,99$
  • Site officiel du jeu
  • Page Steam du jeu 

Gerda : A Flame In Winter

L’histoire de Gerda Larsen

Gerda : A Flame in Winter raconte l’histoire d’une infirmière qui est prête à tout afin de sauver son mari qui a été capturé par des nazis. Notre protagoniste se trouve dans un village du Danemark nommé Tinglev. L’endroit est occupé par les Allemands dès l’arrivée de la Seconde Guerre mondiale. Une résistance occupe aussi les lieux et tente de se révolter face aux tensions causées par l’occupation abusive des Allemands à Tinglev. L’histoire se déroule en février 1945. Gerda n’aura alors que quelques jours afin de sauver son mari avant qu’il ne soit emmené dans un camp de concentration.

Évoluer au fil des discussions

Gerda : A Flame in Winter est plutôt simple comme jeu. Il s’agit d’une aventure dans laquelle on pointe et clique afin d’avancer. En trouvant des éléments dans l’environnement dans lequel le joueur évolue, celui-ci trouvera de nombreux indices qui aideront le récit. Vous parlerez aussi à plusieurs personnages durant votre périple. Ceux-ci vous offriront des informations intéressantes, d’autres fois, moins. Afin de sauver Anders, le mari de Gerda, celle-ci devra utiliser ses relations ainsi que les informations qu’elle obtiendra.

Durant vos dialogues, vous devrez sélectionner des choix qui vous seront proposés en fonction de vos relations, de la chance ou encore, de vos points d’énergie mentale. Le résultat de certains choix est incertain et dépend d’un jet de chance. La réussite à un jet de chance offre un résultat positif, alors que l’échec offre un résultat inattendu ou négatif, faisant tout de même progresser le récit. La réussite aux jets de chance dépend d’ailleurs de la confiance que vous accorde un personnage ainsi que des objets que vous possédez et de vos connaissances. D’autres statistiques peuvent aussi influencer sur les jets de chance. Les choix de réponses influencent la confiance que certains personnages ont envers Gerda.

La relation est d’ailleurs le degré d’affinité avec une faction et ses membres, c’est-à-dire votre facilité à les comprendre et votre proximité avec leur état d’esprit. Durant les conversations, le côté droit de l’écran indique l’évolution de vos relations avec les différentes factions.

Le journal de Gerda Larsen

Chaque jour, Gerda écrit ce qui lui est arrivé dans son journal. Le joueur peut y mettre une touche personnelle, ce qui pourra possiblement influencer votre histoire plus tard. Votre choix vous offrira une énergie mentale, soit la compassion, l’intuition ou la perspicacité. Il est possible de dépenser les points d’énergie mentale afin de triompher de certains défis, obtenir un résultat positif ou éviter des jets de chance risqués.

Entre deux chapitres, vous devrez parfois choisir l’endroit où vous voulez vous rendre. Cela permet à l’histoire d’évoluer, mais sachez que parfois, certains endroits ne seront plus disponibles si vous optez pour l’autre choix. Votre route pourra donc être complètement bouleversée par votre simple destination. Cela changera les événements, vos rencontres, vos informations et vos trouvailles… Les amateurs d’histoire aimeront aussi découvrir l’onglet spécial étant dédié aux faits historiques qui se sont véritablement déroulés. Vous pourrez ainsi en apprendre davantage sur cette froide période.

Les mécaniques du jeu

Gerda : A Flame in Winter est un titre qui plaira forcément aux amateurs de guerre et de récit historique. Il ne s’agit pas d’un jeu difficile. Les débutants y trouveront facilement leur compte puisque le jeu est très facile à prendre en main. Celui-ci nous pousse constamment où nous devons aller. Que nous devions explorer les lieux ou simplement avancer dans l’histoire, nous ne pouvons pas nous perdre. Les éléments à analyser et les personnages avec lesquels nous pouvons converser sont toujours montrés facilement au joueur. De plus, lors des dialogues, nous pouvons voir l’expression faciale de Gerda concernant les choix de réponses. Ainsi, il est facile de comprendre le ton qui sera employé lors de la sélection dudit dialogue.

Le fait de posséder certains objets ou certaines informations peut faire tourner les événements en notre faveur. Aussi, le fait de posséder certains points d’énergie mentale ou certains niveaux de relation avec les factions et les personnages peut aider concernant l’avancée du récit. Honnêtement, les possibilités sont infinies. J’ai souvent hésité entre deux propositions de dialogue. Il m’est aussi arrivé de regretter mon choix, quelques secondes à peine après l’avoir effectué.

J’ai été heureuse de découvrir que le jeu était proposé en sous-titres français. Pour les gens qui voudraient vivre une immersion totale, la narration est disponible à la fois en anglais, mais aussi en danois. Tout ce qui est dit vocalement est, de toute façon, toujours retranscrit à l’écrit, en français ou en anglais.

En conclusion

Gerda : A Flame in Winter est un récit inspiré d’une histoire vraie. En effet, celle-ci s’inspire des aventures qu’ont vécus les grands-parents d’un des développeurs du studio Porta Play. Il est donc d’autant plus intéressant de découvrir l’histoire de Gerda et d’Anders Larsen en sachant cela. La double nationalité de notre infirmière fera en sorte qu’elle se retrouve coincée entre les Danois et les Allemands. Nous découvrirons rapidement que nous ne pouvons pas plaire à tout le monde. Indéniablement, il faut toujours faire des choix dans la vie. Et certaines de ces décisions seront assurément bouleversantes.

Puisque le scénario possède plusieurs fins possibles, la durée de vie augmente beaucoup. Personnellement, j’ai terminé ma première session de jeu en six heures. Lorsque vous aurez terminé votre première partie, vous pourrez recommencer afin d’obtenir une nouvelle fin, de rejoindre une nouvelle faction ou de prendre de nouvelles décisions. Il y a tant de possibilités qu’il est intriguant de découvrir ce qu’on aurait pu manquer en prenant une opportunité au lieu d’une autre. Aussi, le jeu nous propose de pouvoir refaire le chapitre de notre choix. Vous pourrez ainsi découvrir les nombreux dialogues qui nous sont proposés plus aisément.

J’ai aimé le fait qu’à la fin du jeu, nous pouvons voir des statistiques nous permettant de comparer nos choix avec ceux des autres joueurs. J’ai été surprise de constater que les pourcentages étaient plutôt équilibrés. Le seul point négatif que j’ai trouvé à Gerda : A Flame in Winter est que les animations étaient parfois un peu maladroites, surtout lors des dialogues entre les personnages. Visuellement, le jeu est très beau : il ressemble littéralement à un tableau. Bref, je recommande chaudement ce jeu qui est très surprenant.

J’aime

  • Le contexte historique et politique
  • Le jeu qui est inspiré d’une histoire vraie
  • Les véritables faits historiques qui sont préservés dans le journal de Gerda
  • Les dilemmes moraux que le jeu nous propose qui ne sont jamais évidents

J’aime moins

  • Les quelques animations maladroites

La copie de Gerda : A Flame in Winter a été fournie par DON’T NOD.

Gerda : A Flame in Winter

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Wow !

Gerda : A Flame in Winter raconte l'histoire d'une jeune infirmière d'origine allemande et danoise dont le mari a été enlevé par les nazis. Les choix sont déchirants et l'histoire est prenante. Les enjeux sont lourds et le fait que le récit soit inspiré d'une histoire vraie, ça ajoute un petit quelque chose de très intéressant. Il s'agit d'une véritable perle narrative.

À propos de Jessica Côté Acteau

Mon côté geek est né très tôt. C'est avec Ash, le dresseur de Pokémon et Sakura, la chasseuse de cartes que j'ai grandi. J'étais déjà une grande amatrice de l'animation japonaise et ça m'a suivi de l'enfance à l'âge adulte. Ma passion pour les jeux vidéo a, quant à elle, débuté au même moment. Armée de mon Game Boy Color, j'étais déjà une grande dresseuse de Pokémon, à l'époque ! C'est néanmoins la série The Legend of Zelda qui m'a fait tomber en amour avec le gaming. Depuis, qu'il s'agisse de jeux ou de japanimation, j'en mange tous les jours.

Aussi à voir...

Trails from Zero

The Legend of Heroes : Trails from Zero – De zéros à héros

The Legend of Heroes : Trails from Zero fait partie de la grande série Trails qui …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.