Ma liste incroyable de jeux – Songbringer, le chef d’oeuvre oublié

Oeuvre d’un seul homme, Songbringer est une perle perdue dans l’immense océan des jeux indépendants. Considéré comme étant un zelda-like, il ne suffit que de quelques secondes de la trame sonore pour nous téléporter dans le salon de notre jeunesse. Bien que ce style de jeu vidéo soit très populaire, Songbringer ne semble pas avoir attirer les foules. Vous ne le connaissez pas non plus ? Bien que je vous souhaite d’avoir légèrement honte, vous avez la chance de lire mon article en ce moment même. Tel un prophète annonçant la bonne nouvelle, laissez-moi vous raconter mon expérience. Avec un peu de chance,  vous allez être tellement envoûté par ma plume, que vous allez vous précipiter comme des bêtes en rûte pour acheter le jeu.

  • Studio de développement : Wizard Fu
  • Éditeur : Wizard Fu, Double Eleven
  • Date de sortie : Septembre 2017
  • Plateformes disponibles : PC, Xbox One, Switch, PS4
  • Plateforme de test : PC
  • Prix : 21.99$
  • Site officiel du jeu
  • Page Steam du jeu

songbringer_01

Quel type de jeu est Songbringer ?

Songbringer est un jeu plutôt difficile à décrire. Tel un alchimiste fou, il mélange les genres pour en garder uniquement le meilleur de chacun. Zelda-like, ARPG, Rogue-like et jeu d’aventure sont les nombreux descriptifs qui tentent d’expliquer la nature de ce jeu vidéo bellissime. Or, aucun ne lui fait honneur réellement. En fait, c’est surtout ce qui m’a fait accrocher rapidement à Songbringer. Bien qu’il incarne la nostalgie des jeux pixelisés, il a un style et un ton bien à lui.

Même si je semble vendu au jeu, il va de soit qu’il n’est pas parfait. En effet, il présente malheureusement certains problèmes techniques qui sont parfois courant lorsque l’on parle de jeux indépendants. Dès les premiers instants de l’univers de Sonbringer, vous risquez de trouver les contrôles plutôt mous. Il semble y avoir un léger délais et la cadence de marche de votre personnage est légèrement étrange. En fait, c’est un peu à l’image du jeu en général, donc est-ce que c’était prévu par le réalisateur ? Voyons de plus près les divers éléments qui garnissent Songbringer.

songbringer_02

Une recette de grand chef avec quelques maladresses

Même si Songbringer a une recette gagnante à en faire rougir Gordon Ramsay, quelques ingrédients ruinent légèrement l’arrière-goût. Je vous aie déjà parlé des contrôles qui sont plutôt lents. C’est un problème qui semble anodin lorsqu’il est placé aux côtés de l’interface. Je crois que le réalisateur du jeu, Nathanael Weiss, aurait peut-être besoin d’un cours en expérience utilisateur. Parfois, je vois cette interface dans mes cauchemars et je me réveille en sueurs en espérant qu’elle change par magie. Elle est beaucoup trop complexe pour les besoins de la cause. Les objets sont très mal décrits et leur utilisation n’est pas du tout intuitive. Hormis les bombes. que l’on utilise souvent, il m’arrive à répétition d’oublié d’utiliser certains objets dans mon inventaire, alors que ça me faciliterait vraiment la vie.

La musique est un autre morceau de boudin qui vient ternir la recette (je m’excuse à ceux qui aiment le boudin). Je sais qu’au début, je vous disais que la musique nous fait remonter dans le temps de part son côté nostalgique 8 bits. Cependant, elle agace un peu trop souvent mes tympans. La musique est très inégale et certaines pièces sont très cacophoniques. C’est malheureux, parce que certains morceaux sont tout simplement délicieux et les effets sonores sont parfaits. Au départ, la musique me faisait un peu penser à celle du jeu Superbrothers : Sword and Sworcery EP. Par contre, il manque un petit côté émotif qui aurait pu rendre le tout beaucoup plus plaisant et mémorable.

Malgré ces quelques défauts, je ne peux m’empêcher de toujours redemander une deuxième portion. Lors de mon périple dans le royaume de Songbringer, je me sentais comme un enfant qui avait hâte de revenir de l’école pour enfin terminé un niveau dans La légende de Zelda au Nintendo. Comme tout bon rogue-like, il est facile d’en tomber accroc. En fait, la gestion impeccable de la courbe de difficulté dans Songbringer est l’aspect qui lui fait le plus honneur. Ni trop compliqué, ni trop facile, le jeu est très bien balancé. Les combats avec les boss sont diversifiés et ne cessent de m’impressionner. De plus, chaque nouvelle partie sera différente de la précédente. Le jeu vous demande un mot de six lettres et la carte se génère aléatoirement, créant une expérience toujours rafraîchissante.

songbringer04

Soyez un héros, malgré vous

Bien que l’histoire de Songbringer soit très simple, son côté humoristique est charmeur. Vous incarnez Roq Epimetheos, arborant son fameux chapeau haut de forme, qui s’est malencontreusement écrasé sur une planète bien étrange nommée Ezkera. Venant de son vaisseau mère, The Sonbringer, Roq est bien triste d’avoir perdu son chandail lors de son écrasement. C’est ainsi que débute votre aventure avec votre acolyte robot pour retrouver votre chandail qui mènera vers des rencontres et des découvertes bien plus profondes de ce que vous pouviez vous imaginer. Allez-vous réussir à sauver Ezkera de ses créatures étranges malgré les habiletés limitées de Roq ?

Il y a de nombreux secrets à trouver dans Songbringer et il est impossible de s’ennuyer en y jouant. Même s’il ne faut qu’environ six heures pour passer au travers, la progression est tout simplement  sublime. Les différentes sections mélangeant habilement énigmes et combats épiques confèrent au jeu un bagage complexe. En même temps. il y a une cohésion et un rythme qui va toujours vous garder au bout de votre chaise. Songbringer a qualité esthétique évidente, réalisé avec modernisme, réinventant la structure des zelda-like pour la rendre plus intéressante. C’est sans gêne et avec une petite larme au coin de l’œil, que je vous conseil d’essayer le délicieux nectar qu’est Sonbringer. Malgré ses petits défauts qui ne minent en rien l’expérience finale, vous vous régalerez, j’en suis persuadé.

Songbringer

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Un très bon jeu de ma liste !

C'est sans gêne et avec une petite larme au coin de l’œil, que je vous conseil d'essayer le délicieux nectar qu'est Sonbringer. Malgré ses petits défauts qui ne minent en rien l'expérience finale, vous vous régalerez, j'en suis persuadé.

User Rating : Be the first one !

À propos de Antoine Gaumont

Bonjour la compagnie! Je suis un véritable mordu de jeux vidéo, films et nouvelles technologies. Designer UX/UI, technicien, artiste, enseignant, criminologue, boulanger... je suis un passionné et c'est avec plaisir que je vais partager mes passions avec vous.

Aussi à voir...

Animal Crossing New Horizons

Animal Crossing : New Horizons – Une île pleine de nouveautés

Animal Crossing : New Horizons arrive à point nommé. Avec le confinement que plusieurs Québécois vivent …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.