Linksys WRT32X, finalement un routeur pour les joueurs !

Tester des routeurs, j’aime ça ! Pourquoi ? Je ne sais pas ! Mais lorsque j’ai reçu un ordinateur portable (pour joueurs invétérés) exprès pour tester un routeur, ma curiosité était piquée ! Encore plus lorsque j’ai vu les caractéristiques techniques dudit ordinateur portable ; je n’avais jamais rien vu de tel ! Processeur Intel Core i7 6820HK, GeForce GTX 1080 8 Go, 64 Go RAM, 1 To HDD 7200 RPM + 1 To SSD en Super RAID MSI ; tout ça donne le GT73VR TITAN de MSI. Pourquoi ? Pour tester le tout nouveau routeur de Linksys pour joueurs, le WRT32X.

Linksys WRT32X : le routeur des vrais joueurs

Indroduite au CES 2015, la nouvelle gamme de routeurs WRT se veut la continuation du très célèbre routeur WRT54GL (toujours en vente soit dit en passant). Bien que ces routeurs viennent avec une interface soignée et relativement complète, la série WRT se veut ouverte aux microgiciels tiers à code source ouvert tels que Tomato, OpenWrt et DD-WRT.

J’avais aperçu le WRT32X au CES 2017 sans trop savoir à quoi m’attendre, n’empêche que son design WRT et sa couleur noir mat ne me laissaient pas indifférent, malgré que je ne sois pas un vrai joueur. Voici ce que j’en pense après quelques semaines avec cette petite bête noire !

Caractéristiques techniques du WRT32X

  • AC3200 MU-MIMO double bande (N600 + AC2600)
  • Double bande 3×3 avec technologie Tri-Stream 160 de 2,6 Go/s dans la bande 5 GHz
  • Processeur ARM bicoeur de 1.8 GHz
  • Mémoire RAM DDR3 de 512 Mo mémoire interne de 256 Mo
  • Moteur Killer Prioritization Engine (KPE) de Rivet Network
  • 4 antennes externes doubles bande amovibles
  • 5 ports Ethernet Gigabit (4 x LAN + 1 x WAN)
  • Wi-Fi  802.11 a/b/g/n/ac avec la technologie Tri-Stream 160
  • Certification DFS pour l’utilisation des canaux DFS libres
  • Support VPN : PPTP IPSec passthrough
  • 2 ports USB (1×3.0 + 1×2.0/eSATA)
  • Dimension (sans les antennes) : 245.87×193.80×51.82 mm (9.68×7.63×2.04 po.)
  • Poids : 798.32 g (28.16 oz)

Linksys WRT32X

 

Design

Physiquement, il est identique aux WRT1900AC, WRT1900ACS et autres routeurs de la série WRT renouvelée. Par contre, sa couleur noir mat lui donne un look furtif que les joueurs invétérés ne voudront pas cacher au fond du sous-sol. Légère différence par rapport à ses petits frères, les DEL avant sont toutes bleues plutôt que blanches pour les autres modèles. Pour le reste, c’est à l’intérieur que ça se passe…

Déballage du WRT32X

Performances

Fidèle aux autres routeurs de la gamme, il est très performant et ne vous laissera pas tomber. Certes, il n’offre pas la couverture Wi-Fi du système maillé Velop (test complet), mais celui-ci pourrait certainement y être annexé en mode pont pour une couverture Wi-Fi parfaite dans toute la maison. Malgré que cette solution devient très coûteuse (1000$), avoir du Wi-Fi dans son grenier, ça n’a pas de prix !

Distinction majeure par rapport aux autres routeurs WRT, son moteur Killer Prioritization Engine (KPE) de Rivet Network. Celui-ci lui permet automatiquement de prioriser les paquets de jeux vidéo provenant des ordinateurs munis d’une architecture Killer. Parmi les ordinateurs compatibles, on retrouve certains modèles haut de gamme tels que Dell XPS, Alienware, Gigabyte, MSI, Razer et autres. En bref, c’est un système de QoS évolué et automatique sur mesure afin que les sessions de jeux ne soient pas impactées par un téléchargement ou le visionnement Netflix en haute définition sur un autre appareil.

Le WRT32X offre sans aucun doute de superbes performances, mais est surtout une solution pour les joueurs invétérés avides de chaque milliseconde.

Malgré que je ne sois pas un grand joueur, j’ai malgré tout essayé diverses conditions pendant que je tentais de survivre à Team Fortress 2. Je visionnais du contenu en 4K sur YouTube et téléchargeais diverses distributions de Linux tout en activant et désactivant le moteur Killer Prioritization Engine pour constater une possible différence de latence au niveau du jeu. Effectivement, le niveau de latence était plus bas lorsque le moteur Killer Prioritization Engine était activé. Lors de mes tests, le ping passait de 20-25 ms (désactivé) à 12-18 ms (activé). La différence n’était pas énorme, à vrai dire, même imperceptible dans le jeu si je n’avais pas affiché ces données en temps réel.

Interface du WRT32X

L’interface du routeur WRT32X est différente des autres modèles de la compagnie, question d’habiller cette bête furtive jusqu’au bout. On a même droit à certaines fonctionnalités supplémentaires par rapport aux autres modèles, comme le client OpenVPN intégré (qu’on aimerait aussi voir apparaître sur les autres modèles via une mise à jour). Par contre, on n’a pas le plan du réseau comme sur les autres routeurs de la même marque tels que le EA9500.

L’interface foncée, tout comme la couleur du routeur, doit être appréciée par les joueurs ; les appareils et accessoires destinés à ce marché ont souvent cette caractéristique. Bien qu’elle soit très différente, on retrouve malgré tout les options facilement. Le tableau de bord est rempli avec des informations pertinentes et affiche même la vitesse de bande passante utilisée en temps réel avec des cadrans à aiguilles, sans toutefois en calculer la consommation de données, dommage.

Sur un PC intégrant la technologie Killer de Rivet Network (comme le GT73VR TITAN de MSI), on a aussi un centre de contrôles qui permet d’ajuster certains paramètres. On peut, par exemple personnaliser la priorité des applications selon une échelle numérique ou analyser les canaux du Wi-Fi de notre environnement. Un tableau de bord appréciable qui permet même d’y lancer l’interface du routeur (dans une nouvelle fenêtre du navigateur par défaut) en y préinscrivant le mot de passe d’administration.

Captures d’écran du centre de contrôle Killer sur Windows 10.

Conclusion

Le petit dernier de Linksys a définitivement livré la performance escomptée, fidèle à la série WRT. J’adore les lignes carrées des routeurs WRT, alliées à des composantes de qualité ; sans compromis. L’ajout du moteur Killer Prioritization Engine est intéressant pour les maniaques de jeux vidéo qui ne veulent pas perdre, car c’est toujours une question de millisecondes ! Outre son prix de 330$, il n’y a pas vraiment d’ombre au portrait du WRT32X.

Je ne dois pas être le seul, mais j’espère toujours voir un mode expert dans les interfaces des routeurs, car il y a toujours quelques paramètres qui manquent aux interfaces de configuration, malgré les améliorations constantes.

Pour profiter pleinement des optimisations de ce routeur, on doit inévitablement posséder un ordinateur de jeux vidéo compatible. Pas que les geeks n’en possédant pas un n’y trouveront pas leur compte, mais il serait peut-être plus avisé pour eux de se procurer le modèle WRT3200ACM, légèrement moins dispendieux (280$). Sur papier, le WRT3200ACM semble identique au WRT32X au niveau des composants, à l’exception de sa couleur, son interface et quelques fonctionnalités. Au niveau des performances, je n’ai aucun doute que ces deux modèles s’équivalent ; je serais même curieux de faire un comparatif de ces deux routeurs côte à côte.

Ce qu’on aime du WRT32X

  • Son interface différente
  • Sa compatibilité OpenWrt et DD-WRT
  • Son client OpenVPN
  • Ses performances au quotidien
  • Son look furtif noir mat

Ce qu’on aime moins du WRT32X

  • Son prix
  • Ses quelques options manquantes pour un mode Expert (à la DD-WRT)

Le routeur WRT32X de Linksys est disponible chez Amazon. Visitez la page de Linksys pour plus d’information.

Le routeur WRT32X utilisé pour ce test a été fourni par Linksys.

Linksys WRT32X

Design
Performance
Fonctionnalités
Interface
Prix

User Rating : Be the first one !

À propos de Eric Martel

Clavier d’une main, mobile dans l’autre, je suis connecté plus souvent qu’autrement et j’adore ça. Je suis affamé d’informatique et me nourris de gadgets dénichés sur eBay; si je peux conjuguer les deux, c’est merveilleux. Par contre, je préfère tourner les pages d’un bon livre plutôt que d’utiliser son penchant électronique, suis-je fiévreux? Papa de deux petites gripettes, j’attends avec impatience le jour où je pourrai partager ce côté électro-maniaco-gadget avec elles…

Aussi à voir...

star wars rebellion

Star Wars : Rebellion – L’ultime jeu de Star Wars

Vous n’êtes peut-être pas au courant, mais le 15 décembre, c’est la sortie d’une petite …

Qu'en pensez-vous ?