Liberated Enhanced Edition – Une aventure pour ceux qui souhaitent être littéralement un héros de bande dessinée

Les bandes dessinées ont toujours eu un attrait important dans notre société, et ce, depuis plusieurs décennies. Les héros de ces pages ont su passer du mode papier imprimé au grand et au petit écran afin de faire vivre les émotions au public de façon plus tangible. Le médium du jeu vidéo n’a pas été laissé de côté, loin de là, avec de nombreuses adaptations basées sur des personnages célèbres comme ceux des univers de Marvel et DC. Cependant, peu d’entre eux ont été aussi loin dans leur interprétation d’incarner un personnage de bande dessinée que le jeu Liberated. Dans cette aventure à saveur de cyberpunk et de futur dystopique, vous incarnez plusieurs personnages qui vivent dans une société où la vie privée n’est qu’un lointain souvenir. Un système informatique sophistiqué tient un registre complet de toutes les activités des citoyens, qu’ils le veuillent ou non. Pour faire face à cette tyrannie nouveau genre, un petit groupe de rebelles ont formé Liberated, et se sont donné pour but de redonner le pouvoir au peuple. Le synopsis peut sembler cliché et la durée du jeu est assez limitée, mais la présentation et le style des graphismes rendent l’expérience très intéressante.

Liberated reprend les principes classiques du Cyberpunk, mais dans une présentation originale
Le monde de Liberated est dominé par un système informatique qui suit chacun des mouvements des citoyens, qu’ils le veulent ou non.
  • Studios de production : Atomic Wolf, L.INC
  • Éditeur : Walkabout
  • Plateformes disponibles : PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series X/S, Nintendo Switch, PC
  • Plateforme de test : Xbox Series X
  • Classement ESRB : M
  • Prix : 25,99$
  • Site officiel
  • Page Steam

L’action de Liberated se déroule en quatre chapitres qui représentent chacun une édition du tirage d’une bande dessinée. Le monde vit sous le joug d’une tyrannie qui a pris la forme d’un système informatique qui surveille chaque mouvement des citoyens. Cette intelligence artificielle avait toutefois été créée dans un but noble afin d’affranchir l’humanité de ses problèmes quotidiens, mais le gouvernement a peu à peu changé la direction pour avoir un contrôle total. À tour de rôle, le joueur incarnera plusieurs personnages qui évoluent dans cet univers, que ce soit du côté de l’ordre ou du côté de ceux qui veulent renverser le système.

Prenez le contrôle de votre personnage dans des séquences d'action à l'horizontale linéaires
Les séquences d’action sont rapides, intenses, mais aussi très linéaires et les graphismes sont décevants.

Le premier, Barry, est un simple travailleur de TI avec un alter égo dans le cyberespace, un peu comme Néo dans la franchise La Matrice. Il se retrouve du mauvais côté de la loi et n’a d’autre choix que de se joindre à Liberated, une cellule de résistants. Par la suite, la perspective passe du côté de Frank, un capitaine de la police qui a pour mission de démanteler le groupe de rebelles, une tâche qu’il prend très à cœur vu son passé. Enfin, les autres membres de la cellule, Meg le leader et Tim le fier-à-bras, auront eux aussi leur moment d’action dans des séquences plus courtes.

Le jeu fait usage d'un grand classique, Mastermind, pour un de ses mini-jeux
En plus des séquences d’action, le jeu inclut plusieurs puzzles à compléter sur un téléphone afin d’accéder à un système protégé ou déverrouiller une porte.

Vivez une expérience de héros de bande dessinée, littéralement

La présentation du jeu est certes l’élément le plus marquant de l’expérience ludique. Chaque chapitre est littéralement une copie d’une bande dessinée avec ses cases dessinées à la main et ses dialogues sous formes de bulles. La palette de couleurs utilise seulement des teintes de gris, de noir et de blanc ce qui ajoute à l’atmosphère oppressante et donne un sentiment de désespoir, d’une société vide de toute émotion et où les citoyens ne sont guère plus que des automates au service du gouvernement. L’ambiance rappelle celle du film Sin City, lui-même basé sur une bande dessinée. Même le sang, qui habituellement tranche du lot avec sa couleur rouge vif est présenté ici comme une des rares teintes de blanc clair, comme s’il s’agissait de la dernière source viable dans ce monde noir.

Vous aurez des flashbacks de V for Vendetta dans le jeu avec ses personnages masqués
Le monde de Liberated rappellera certains classiques du genre cyberpunk, en particulier V for Vendetta avec ses guerriers de la liberté luttant contre un pouvoir central tyrannique.

Par contre, si les images des cinématiques sont impressionnantes, il n’en est pas de même pour les séquences d’action. La perspective devient alors à l’horizontale où le joueur dirigera son personnage dans des environnements composés surtout de bâtisses industrielles ou les sombres rues de la cité. Une série d’obstacles se trouveront sur son chemin, des ennemis devront être éliminés grâce à votre fidèle arme à feu et des puzzles environnementaux devront être résolus pour progresser. Le problème est que la niveau de détails de ces séquences est largement inférieur à celui des cinématiques, ce qui provoque un sentiment de détachement à l’occasion. À part les personnages principaux, tous les ennemis rencontrés sont des clones identiques à leurs compatriotes. La seule différence vient du côté de la loi que votre personnage représente. Les rebelles combattent les forces de l’ordre, alors que le capitaine de la police se bat contre des ennemis masqués inspirés du regroupement Anonymous. Un point positif des séquences d’action est l’ajout de mots en grosses lettres qui apparaissent lorsqu’un personnage est touché par une balle et qui rappelle les racines de bande dessinée du jeu.

Certaines séquences vous offrent un choix de réponse similaire à un livre dont vous êtes le héros
À quelques reprises, le jeu vous offre des choix semblables à un livre dont vous êtes le héros. Allez-vous répondre poliment ?

Une histoire non pas divisée en niveaux, mais en copies de bande dessinée

La version du jeu utilisée pour cette critique est la version rehaussée (enhanced). Ce faisant, elle vient avec plusieurs bonus comparé à celle sortie à l’origine en 2020. Toutes les cinématiques font maintenant appel à des acteurs qui prêtent leur voix aux personnages. La majorité d’entre eux font un très bon travail, à l’exception de quelques figurants qui ne semblent avoir jamais pris de cours d’art dramatique. La musique du jeu, de son côté, est minimaliste et accompagne bien l’atmosphère de désespoir du jeu. Aussi inclus dans cette édition sont deux chapitres supplémentaires qui servent d’épilogue à l’histoire. Ceux-ci sont les bienvenus car la fin originale était plutôt abrupte et peu satisfaisante. Enfin, la version rehaussée offre maintenant deux expériences de jeu différentes pour ceux qui préfèrent avoir un système de combat plus corsé ou au contraire ceux qui souhaitent se plonger dans l’histoire sans trop se soucier de la difficulté. Des options de personnalisation sont également offertes comme modifier la taille du texte ou avoir un certain contrôle lors du visionnement des cinématiques.

Le jeu de base venait avec quatre chapitres, mais l'édition rehaussée en ajoute deux pour clore l'histoire
L’histoire est divisée en six chapitres, chacun représenté par une copie d’une série de bandes dessinées.

Compléter les six chapitres du jeu prendra environ une dizaine d’heures. Cela peut sembler court, mais il est parfois agréable de vivre une expérience plus intense qui ne s’éternise pas. Cependant, ceux qui aiment un jeu qui offre un vaste monde à explorer et des dizaines de quêtes secondaires devraient passer leur chemin. Liberated demeure un jeu très linéaire, avec quelques moments où le choix du joueur ou ses actions auront un impact sur l’histoire.

J’aime

  • L’ambiance oppressante de l’environnement
  • Le style des graphismes lors des cinématiques
  • La présentation originale

J’aime moins

  • La jouabilité limitée
  • Les graphismes lors des séquences d’action
  • Certaines performances vocales sont médiocres

La copie de Liberated Enhanced Edition nous a été fournie par Walkabout.

Liberated Enhanced Edition

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Impressionnante présentation, jouabilité limitée

Liberated vous permet de vivre vos rêves d'incarner un héros de bande dessinée dans une courte aventure.

À propos de Frédéric St-Georges

Je suis un geek assumé et fier de l'être, qui joue régulièrement aux jeux vidéo depuis l'âge de cinq ans, maniaque de séries télé comme Babylon 5, Star Trek Voyager et Game of Thrones. Geekbecois représente pour moi une belle opportunité de partager avec vous mes passions, vous informer et même parfois vous divertir avec un jeu de mots à la qualité douteuse!

Aussi à voir...

Cotton Fantasy

Cotton Fantasy : du plaisir pas du tout superlatif !

La dernière fois que j’ai parlé de jeux Cotton, c’était en novembre et décembre dernier. …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.