Le Bad Batch saison 2 – Le grand retour des vilains garçons !

La troupe de soldats d’élite du peloton Force Clonique 99 reprend du service dans la deuxième saison de la série d’animation Le Bad Batch, présentée sur Disney+. Après une première série d’aventures qui a été saluée par la critique et bien appréciée des amateurs de la franchise Star Wars, c’est avec plaisir que l’on retrouve Hunter, Tech, Wrecker, Echo et Crossair, ainsi que la jeune Omega. Toujours en cavale de l’Empire qui augmente sans cesse son emprise sur la galaxie, le petit groupe connaîtra de nouvelles péripéties, toujours avec beaucoup d’action et d’humour. Est-ce que la magie opère à nouveau ? Après avoir visionné les quatre premiers épisodes de la deuxième saison, je peux confirmer que la série est encore sur la bonne voie, avec quelques désagréments mineurs.

C'est avec plaisir que l'on retrouve les membres de la Force Clonique 99 pour une deuxième saison
Les membres de la Force Clonique 99 sont prêts à reprendre du service dans une deuxième saison où ils sont toujours en fuite de l’Empire qui les voit comme des hors-la-loi.

En rappel, Star Wars : Le Bad Batch est une série d’animation qui suit les aventures de cinq clones membres de l’armée de la république, mais qui ont chacun des anomalies génétiques qui les distinguent du reste des troupes. Ce faisant, ils se sont montrés beaucoup plus résistants lorsque le célèbre Ordre 66 a été émis et qui forçait tous les clones à se retourner contre les Jedi et obéir aveuglément au nouvel empereur. Déclarés hors-la-loi, ils ont dû fuir avec les troupes impériales à leurs trousses. En chemin, ils ont fait la rencontre d’une jeune clone, Omega, qui démontrait des similitudes avec le groupe, malgré qu’elle soit une copie exacte de Jango Fett. La première saison se terminait avec la destruction de la fabrique des clones sur Kamino et la séparation avec l’un de leurs membres, Crossair.

Un départ canon qui laisse entrevoir une saison remplie d’actions

La seconde saison débute peu après la fin de la première. Le petit groupe de clones fugitifs a continué son association avec Cid, une ancienne informatrice pour le compte des Jedi et qui leur fournit du travail de mercenaires. Leur vie n’est toutefois pas facile. Sans les ressources dont ils disposaient alors qu’ils faisaient partie de l’armée de la république, ils doivent se serrer la ceinture et accepter parfois des contrats un peu louches. C’est durant un de ces boulots qu’ils tentent de mettre la main sur une partie du butin faramineux de l’ancien seigneur Sith et leader du mouvement séparatiste, le comte Dooku, qu’ils passent près d’y passer. Le braquage ne se déroule pas comme prévu et les clones doivent se battre pour leur vie. En faisant cela, ils dévoilent au commandement impérial qu’ils sont toujours vivants alors que ce dernier les croit morts.

L'arc laser que manie Omega est probablement une des armes les plus cool de l'univers de Star Wars
La jeune Omega semble avoir évoluée depuis la fin de la première saison et participe activement aux nombreuses batailles que livrent ses coéquipiers.

De son côté, après avoir pris un autre chemin que ses coéquipiers, Crossair continue de faire la sale besogne pour l’Empire, éliminant plusieurs cibles d’importance. Son caractère froid et calculateur, ainsi que son dévouement absolu pour l’Empire commencent à semer le doute dans la tête de plusieurs soldats cloniques. Ils se demandent si le nouvel ordre est une bonne chose pour la galaxie et certains vont même jusqu’à déserter. Cependant, cette fidélité absolue n’est pas naturelle et est toujours due à l’implant cérébral qui dirige ces actions. Il reste à voir si ce dévouement artificiel tiendra le coup ou si Crossair ne tournera pas le dos à ses nouveaux maîtres lui aussi.

La période de temps entre les deux saisons aura été favorable à la qualité de l’animation qui est tout simplement exceptionnelle. Les personnages se déplacent de manière fluide et les détails de leur équipement ainsi que de leurs expressions faciales sont remarquables. Cette beauté s’applique aussi aux décors qui sont encore plus variés que ceux de la saison précédente. Les toutes premières images du premier épisode qui se déroule sur une plage de sable blanc font rêver à un voyage dans le sud. Les séquences d’actions, dont chaque épisode en contient un lot important, sont palpitantes, sans toutefois s’étirer en longueur. Chacun des membres du groupe de clones s’illustre à sa manière, que ce soit Wrecker avec sa force surhumaine, ou Tech et son intellect surdimensionné. Omega s’illustre avec peut-être l’arme la plus cool de la série, soit un arc à flèches au laser qui semble tout droit sorti d’un jeu vidéo.

Une expérience audiovisuelle exceptionnelle, avec des images à couper le souffle

Si la franchise Star Wars est reconnue pour ses batailles au pistolet et au sabre laser, elle l’est tout autant pour son côté musical. Le Bad Batch ne fait pas exception et bénéficie d’une trame sonore somptueuse qui se hisse presque au même niveau que les compositions de grand John Williams. Le compositeur Kevin Kiner a su créer des thèmes qui servent très bien l’action à l’écran, que ce soit une bataille épique ou un moment plus tendre entre Hunter et Omega. La qualité du jeu d’acteurs est également à souligner. Le comédien Dee Bradley Baker a presque tout le poids de la série sur ses épaules car il interprète tous les membres de la Force Clonique 99 (à l’exception de Omega). Son travail est exceptionnel car chacun des clones a sa propre personnalité qui est très distincte des autres et leurs voix sont très différentes.

Crossair a pris un autre chemin que ses anciers coéquipiers et est un assassin pour l'Empire sans pitié
Les actions méprisables de Crossair commencent à semer le doute chez ses coéquipiers clones qui se demandent si l’Empire est bon pour le reste de la galaxie.

Aucune série n’est parfaite, évidemment. Le bémol de la série Le Bad Batch est que plusieurs de ses personnages en sont réduits à l’état de carricatures un peu unidimensionnelle. Wrecker, par exemple, est le classique fier à bras à l’intelligence déficiente. À l’opposé, Tech est le typique “nerd” à lunettes qui a toujours réponse à tout et qui regarde de haut tous ceux qu’ils jugent intellectuellement inférieurs à lui (c’est à dire tout le monde ou presque). Le seul personnage qui est franchement intéressant est probablement celui qui est le moins exploité, Echo. Étant le seul membre du groupe à ne pas avoir eu de modifications génétiques, il est donc un clone comme les autres. Ses aptitudes spéciales proviennent de nombreux remplacements cybernétiques qu’il a reçus après avoir subi de nombreuses blessures lors des guerres cloniques. Omega a été un peu plus étoffée et est moins la gamine aux yeux brillants de la première saison. Reste à espérer qu’elle continuera à évoluer.

En conclusion, la seconde saison de Star Wars : Le Bad Batch a débuté avec tout ce qu’il faut d’action, d’aventures et d’humour pour en faire un succès. Les seize épisodes seront lancés à raison de un par semaine jusqu’au 29 mars prochain.

Star Wars : Le Bad Batch Saison 2

Scénario
Qualité de l'animation
Bande sonore
Jeu des acteurs

Superbe et excitant !

La qualité de l'animation et des séquences d'actions excitantes font de la seconde saison un succès.

À propos de Frédéric St-Georges

Je suis un geek assumé et fier de l'être, qui joue régulièrement aux jeux vidéo depuis l'âge de cinq ans, maniaque de séries télé comme Babylon 5, Star Trek Voyager et Game of Thrones. Geekbecois représente pour moi une belle opportunité de partager avec vous mes passions, vous informer et même parfois vous divertir avec un jeu de mots à la qualité douteuse!

Aussi à voir...

Codenames Disney, une édition spécialement conçue pour les familles

Lorsqu’un classique ludique au succès planétaire qu’est Codenames s’allie à la magie de Disney, cela …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.