LOGO La Guilde des développeurs de jeux vidéo indépendants du Québec
LOGO La Guilde des développeurs de jeux vidéo indépendants du Québec

La Guilde : une COOP pour les développeurs de jeux vidéo indépendants du Québec

Qu’est-ce que ça fait au Québec quand tu mets une gang de geeks dans une salle de réunion ? Ça t’part une guilde ! Mais pas n’importe laquelle ! Ça crée La Guilde des développeurs de jeux vidéo indépendants du Québec. Et ça, c’est une excellente nouvelle.

(De gauche à droite) Denis Talbot, Louis-Félix Cauchon, Jean-Martin Aussant et Patrice Désilets. Photo: Stephane D'Astous
Sur la photo, de gauche à droite : Denis Talbot, Louis-Félix Cauchon, Jean-Martin Aussant et Patrice Désilets. Photo : Stephane D’Astous

Ça sert à quoi, La Guilde ? En résumé, ça permet aux « p’tits » de jouer dans la cour des grands. Être vraiment geek, je dirais que c’est un méchant buff +200 Agilité, au moins +150 Intellect aussi, et en fin de compte, pas mal de pièces d’or, pour beaucoup de monde. Déjà 75 studios membres, ce qui représente plus de 700 emplois directs et indirects et une masse salariale de 18 millions. Et ce n’est qu’un début.

« La nouvelle d’aujourd’hui, c’est une super nouvelle à plusieurs égards, premièrement parce que j’adore les jeux vidéo, et deuxièmement parce que ça donne un excellent exemple de ce que l’entrepreneuriat collectif peut être au Québec et partout dans le monde ». -Jean-Martin Aussant, Directeur général du Chantier de l’économie sociale.

La Guilde a vu le jour pour « soutenir l’émergence des studios indépendants et favoriser leur développement, dans un contexte de diversification d’acteurs et d’intérêts ». « Concrètement, La Guilde, ça va permettre à ses membres un partage d’expertises, des évènements de réseautage et la mutualisation de services ». -Louis-Félix Cauchon, Président de La Guilde et co-fondateur du studio Jeux Borealys.

En effet, l’idée de génie à la base même de la création de La Guilde, c’est qu’elle favorisera l’accès à l’expertise adéquate pour tous les aspects auxquels on ne pense pas forcément quand on se lance tête première dans le développement d’un jeu : les demandes de subventions, la comptabilité, le juridique, les ressources humaines, les assurances collectives, alouette.

 

« Les studios indépendants, ce sont de GRANDS petits studios, qui font de GRANDS jeux. Il faut oublier le cliché des « ti-culs qui font des jeux dans leur sous-sol ».  -Denis Talbot

 

Et regrouper tout ce beau monde-là dans une guilde, en effet, ça a de multiples avantages. Comme le soulignait avec justesse un créateur important de l’industrie « La Guilde, c’est comme une guilde dans un jeu vidéo : ensemble  on peut s’améliorer et on peut faire de plus grandes choses ». Patrice Désilets, cofondateur et directeur de Panache Jeux Numériques et membre de La Guilde

La Guilde a vu le jour officiellement aujourd’hui, reste maintenant à la voir grandir, évoluer et faire rayonner encore un peu plus chaque jour tous ces talents qu’on a ici au Québec. Si vous souhaitez avoir plus d’informations concernant La Guilde, voici leur site web http://www.laguilde.quebec/fr/ et le lien pour devenir membre se trouve au bas de la page d’accueil, après 1 ou 2 « scroll down » 😀

LOGO La Guilde des développeurs de jeux vidéo indépendants du Québec
LOGO La Guilde des développeurs de jeux vidéo indépendants du Québec

À propos de Sandy de Montigny

Sandy, dans les années 80, a joué chaque matin au Nintendo avant d’aller à l’école. Elle a ensuite étudié en Arts plastiques, en Histoire de l’Art puis en modélisation et animation 2D – 3D. Un jour, elle s’est même retrouvée à créer des jeux vidéos et a trouvé ça pas mal cool. Ici, elle vous fait part de ses coups de coeur de geek. :D

Aussi à voir...

iPhone X | Keynote d'Apple du 12 septembre 2017

Résumé de la Keynote d’Apple du 12 septembre 2017

C’est aujourd’hui qu’Apple a fait son premier Keynote dans le tout nouveau Steve Jobs Theater au Apple …

Qu'en pensez-vous ?