Journey To The Savage Planet – Voyage loufoque aux confins de l’espace !

Journey To The Savage Planet est un jeu d’aventure et d’exploration créé par Typhoon Studios, un studio de production basé à Montréal et fondé par d’anciens employés d’Ubisoft, EA et WB Interactive. Leur création s’apparente un peu à No Man’s Sky, dans le sens où le joueur est envoyé sur une planète inconnue afin de vérifier si elle pourrait accueillir favorablement des humains. Cependant, il est évident que les développeurs ont un très bon sens de l’humour, car le jeu est loin de se prendre au sérieux. En effet, le look, la jouabilité et surtout le jeu des acteurs ressemblent plus à une parodie qu’à un jeu de science-fiction pur et dur. Cela ne vient en rien affecter l’expérience de jeu qui est autant hilarante que prenante.

  • Studio de production : Typhoon Studios
  • Éditeur : 505 Games
  • Plateformes disponibles : PS4, Xbox One, PC et Nintendo Switch
  • Plateforme de test : Xbox One S
  • Classement ESRB : T
  • Prix : 33,99$ (inclus avec la Game Pass de Microsoft)
  • Site officiel

Journey To The Savage Planet place le joueur dans le rôle d’un simple employé de Kindred Aerospace, une compagnie qui clame avec fierté son rang de « 4e meilleure compagnie d’exploration spatiale ». Sa tâche est d’explorer la planète ARY-26, une des nombreuses candidates pour une colonisation future. D’après les premiers relevés, cette planète ne serait pas habitée par des formes de vie intelligente, mais il devient évident que c’est erroné car de nombreux vestiges d’une civilisation avancée sont présents à la surface. La majorité du temps, le joueur devra utiliser son scanner afin de cataloguer la faune et la flore locale et amasser des ressources afin de développer des outils et améliorations à son équipement. Une dernière tâche sera de trouver une source de carburant lui permettant de retourner sur Terre après sa mission, des coupures budgétaires chez Kindred ayant seulement permis suffisamment pour un aller simple.

Une bonne part de votre tâche à la surface de la planète ARY-26 est d'interagir avec la faune et la flore locale
La planète ARY-26 est peuplée de nombreuses créatures, certaines pacifiques et d’autres plus agressives

Un mode mystérieux, coloré et hilarant

ARY-26 est habitée par une multitude de formes de vie, certaines passives et d’autres agressives. Le joueur devra utiliser une panoplie d’armes pour venir à bout de ses ennemis, comme son fidèle pistolet laser et des bombes explosives sous formes de grenades (le fruit, pas l’explosif). L’environnement regorge de secrets à découvrir et d’objets à collectionner. Par exemple, le joueur découvrira une forme de gelée orange qui semble très peu comestible, mais qui est la seule source pour augmenter sa vitalité et son endurance. Si certaines sources sont facilement accessibles, d’autres demanderont beaucoup plus d’efforts. Une amélioration du scanner permettra d’avoir une idée d’où ces ressources se cachent, mais ne dévoilent pas nécessairement le trajet à accomplir ou le puzzle à résoudre. Une des missions du jeu demande au joueur de réactiver un système de téléporteurs, ce qui rend les déplacements plus faciles.

Le système de combat du jeu est plutôt simple. La majorité du temps, le joueur utilisera son pistolet laser pour abattre ses ennemis, un outil assez précis et qui devient puissant au fur et à mesure que des améliorations seront développées. Certains ennemis ont des protections, comme une carapace, qui demandera l’utilisation d’une des armes secondaires pour dévoiler leurs points vulnérables. La quête principale inclut également trois « boss », des créatures gigantesques qui demandent au joueur d’utiliser sa matière grise afin de dénicher leurs faiblesses. S’il advenait qu’il soit terrassé par un ennemi, il n’y a pas lieu de paniquer. L’intelligence artificielle qui accompagne le joueur en tout temps va simplement créer un clone qui prendra le flambeau. Cependant, les ressources accumulées par le prédécesseur devront être retrouvées à l’endroit où il a péri.

Certains combats demandent au joueur de faire appel à ses cellules grises pour en venir à bout
Le jeu inclut quelques séquences où le joueur aura à faire face à un « boss », une créature beaucoup plus puissante qui demandera de la stratégie

Un jeu qui vous fera utiliser votre cervelle et dilater votre rate

Journey To The Savage Planet n’est pas le jeu le plus impressionnant au niveau des graphiques. Il est évident que l’équipe de production a voulu lui donner un look de style dessins animés, avec des créatures loufoques, comme des bipèdes aux yeux globuleux qui se promènent accompagnés de leurs flatulences. Plusieurs de ces dernières semblent tout droit provenir du système de création du jeu Spore. L’environnement composé de plusieurs îles flottant plusieurs kilomètres au dessus de la surface (qu’on ne voit jamais) rappelle celui des montagnes volantes du film Avatar. La fluidité du jeu demeure constante, peu importe le nombre de personnages à l’écran et les temps de chargement sont rapides. Là où le jeu brille le plus est au niveau du jeu des acteurs. Ces derniers sont faibles en nombre, mais compensent largement par leur talent. L’actrice qui joue le rôle de l’intelligence artificielle est souvent hilarante dans ses descriptions de la faune et de la flore. Elle est pratiquement toujours excitée, surtout lorsque le joueur est en danger mortel. L’acteur qui incarne le président de Kindred Aerospace est excellent dans ses courtes capsules vidéo. On voit à quel point son entreprise est seulement la 4e meilleure dans son domaine. Il est à noter que les voix en français ont clairement été enregistrées à Montréal, l’accent québécois étant facilement remarquable.

Faites la découverte de ruines provenant d'une ancienne civilisation
Malgré les premiers relevés de la planète qui n’indiquaient aucune vie intelligence, il est clair qu’ils étaient erronés…

Le jeu peut se jouer en solo, mais il est également possible de le faire à deux en mode coopératif en ligne. Il n’est cependant pas possible de jouer en mode écran divisé (split-screen). Il aurait été très amusant de pouvoir partager l’expérience du jeu à deux sur le même sofa. Cependant, si vous avez un public à la maison, Journey To The Savage Planet est très amusant à regarder. Le monde coloré, le faible niveau de violence et le sens de l’humour en feront un jeu parfait pour petits et grands. En particulier, les annonces à bord du vaisseau sont très drôles, même si leur faible nombre font qu’elles se répètent souvent. Espérons que le studio a l’intention d’en produire de nouvelles dans le futur.

Journey To The Savage Planet est une belle production d’un studio local qui comprend suffisamment de contenu pour être savouré plusieurs heures. Typhoon Studios dévoile un beau talent dans cette première production et il a attiré le regard des grands. En effet, Google a mis la main sur le studio en décembre dernier afin qu’il travaille sur des nouveautés pour sa plateforme Stadia. Reste à savoir si leurs prochaines productions seront exclusives à ce service.

Journey To The Savage Planet

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Intrigant et hilarant

Journey To The Savage Planet est un jeu d'exploration spatiale développé par un studio de Montréal qui impressionne par ses qualités et son sens de l'humour.

User Rating : Be the first one !

À propos de Frédéric St-Georges

Je suis un geek assumé et fier de l'être, qui joue régulièrement aux jeux vidéo depuis l'âge de cinq ans, maniaque de séries télé comme Babylon 5, Star Trek Voyager et Game of Thrones. Geekbecois représente pour moi une belle opportunité de partager avec vous mes passions, vous informer et même parfois vous divertir avec un jeu de mots à la qualité douteuse!

Aussi à voir...

L’osti d’jeu des humoristes, le délire de dix comiques aux éditions Randolph

C’est sur les ondes de Salut Bonjour que le comique Martin Vachon a annoncé la …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.