HeroQuest – Le retour de la grande aventure dans un monde de magie et de fantastique

Laissez-moi vous ramener en 1989, faire la rencontre du petit Frédéric, 10 ans. Depuis qu’il avait vu l’annonce du jeu de société HeroQuest à la télévision, il a patiemment accumulé ses allocations hebdomadaires pour acheter sa propre copie. Ne pouvant en trouver un exemplaire dans sa petite ville natale, il a dû attendre un périple au Toys’R’Us de ville d’Anjou pour enfin mettre la main sur le jeu tant convoité. S’en est suivi un nombre incalculable de sessions de jeu avec ses amis où ils ont affronté des créatures féroces, déniché des trésors et invoqué de puissants sorts. Mais le petit Frédéric a grandi et sa copie du jeu prenait de la poussière dans son armoire. Plusieurs des pièces ont perdu de leur éclat (et certaines leurs membres), mais il ne lui était pas possible de les remplacer, le jeu n’ayant eu qu’une courte vie sur les étalages. C’est donc avec une joie indigne de sa quarantaine qu’il a su qu’une campagne de sociofinancement Kickstarter a eu pour but de ressusciter ce grand classique.

30 ans plus tard et HeroQuest demeure encore un des meilleurs jeux de société que j'ai joués
Jouer à HeroQuest est un véritable voyage 30 ans plus tôt pour moi !
  • Concepteur : Stephen Baker
  • Éditeur : Avalon Hill
  • Nombre de joueurs : 2 à 5
  • Durée d’une partie : 60 à 90 minutes
  • Âge recommandé : 14 ans et plus
  • Prix : 164,99$
  • Site officiel
  • Page BoardGameGeek (jeu original)

HeroQuest est un jeu d’aventure où quatre héros vont explorer plusieurs donjons, toujours sous l’œil vigilant et malveillant du sorcier Zangor. Le jeu requiert deux à cinq joueurs. L’un d’entre eux doit toujours interpréter le rôle de Zangor et celui de maître de jeu, alors que les autres prendront le rôle des héros. Ceux-ci sont le barbare, puissant au combat mais à l’esprit faible, l’elfe, bon combattant et lanceur de sorts, le nain, robuste au combat et expert dans l’art de désamorcer les pièges, et le mage aux sortilèges puissants, mais aux faibles aptitudes martiales. Le livre de quêtes contient une vingtaine de scénarios qui suivent une trame narrative où les héros doivent accomplir des missions de plus en plus difficiles pour sauver leurs terres de l’invasion de Zargon et de ses forces démoniaques.

Chacun des personnages a ses forces et faiblesses. Le barbare est une machine à tuer, mais ne comprend rien à la magie par exemple
Les joueurs doivent travailler en équipe s’ils souhaitent compléter les différentes quêtes du jeu.

Tous les scénarios utilisent la planche de jeu qui est composée de corridors et de pièces aux couleurs variées. Le joueur qui interprète Zargon a sous les yeux une carte complète qui lui indiquera quelles sections de la planche seront utilisées, quel mobilier occupera les différentes pièces et où se trouvent les monstres et les points d’intérêts. Les joueurs commencent tous dans une pièce où se situe un escalier en colimaçon qui sert d’entrée et de sortie. Pour réussir la mission avec succès, ils doivent accomplir un ou plusieurs objectifs comme éliminer un ennemi particulièrement puissant, délivrer un allié ou mettre la main sur un artéfact légendaire. Les héros se déplacent à l’aide du jet de deux dés qui indiquent le nombre de cases qu’ils peuvent franchir. Aussi, ils devront indiquer quelle action ils souhaitent accomplir dans leur tour. Ils peuvent attaquer un ennemi à proximité, lancer un sort ou chercher des trésors, des pièges ou des portes secrètes dans la pièce où ils se trouvent. Lors de leurs déplacements, le maître de jeu ajoutera des items sur la planche selon leur champ de vision, comme une porte, un obstacle ou un ennemi.

Un système de combat bien équilibré et excitant

Lorsqu’un combat est déclenché, les joueurs lancent un certain nombre de dés de combat selon leur fiche de personnage. Les faces de ces dés contiennent soit un crâne, qui indique un touché, ou un bouclier. Si l’attaquant obtient un ou plusieurs crânes, son adversaire lance ensuite ses dés de défense. Les dés contiennent deux boucliers héros et un bouclier monstre, qui permettent de parer un coup. Les héros ont donc deux fois plus de chances de bloquer une attaque qu’un monstre. Chaque personnage a un certain nombre de points de corps qui tiennent lieu de leur vitalité. La plupart des monstres n’ont qu’un seul point de corps, mais certains sont plus robustes. Il est important pour les joueurs de travailler en équipe car partir chacun de son côté est extrêmement risqué, surtout pour le mage qui n’est pas très vaillant.

Certains scénarios demanderont aux joueurs de délivrer un prisonnier qu'ils auront ensuite à ramener à la sortie du donjon
Victoire ! Les héros sont parvenus à vaincre leurs ennemis et sauver Sir Ragnar de sa sinistre prison !

Une fois une quête complétée, les joueurs retournent à leur quartier général où ils soigneront leurs plaies et auront la possibilité d’utiliser l’or amassé dans les donjons pour se procurer de l’équipement supplémentaire. Certaines armes permettent des avantages au combat, comme attaquer à distance ou en diagonal. Les armures augmenteront les dés de défense des joueurs et les potions de guérison permettront de redonner de la vitalité aux joueurs en mauvais état. Certaines quêtes fourniront des artéfacts comme des armes et armures magiques qui seront très utiles dans les derniers scénarios du livre de quêtes.

Différences entre la version originale du jeu et celle de 2021

Si vous avez déjà la version originale du jeu, il n'y a pas suffisamment de nouveauté dans la nouvelle édition pour la recommander
Le contenu des deux versions du jeu est très similaire, mise à part des différences au niveau de l’esthétisme.

Les différences entre la version originale du jeu et celle provenant de la campagne Kickstarter sont surtout d’ordre esthétique. Les pièces de mobilier qui étaient surtout faites de carton pour l’original sont maintenant toutes en plastique. Cela les rend plus robustes, mais on y perd les couleurs de l’original (il est possible de les peindre par contre). Les figurines de l’original étaient produites par la compagnie Games Workshop, celle qui produit le jeu Warhammer. Le contrat entre Weston Bradley (éditeur original) et GW ayant expiré depuis longtemps, les développeurs de la nouvelle version ont dû complètement changer l’apparence pour éviter tout conflit. Le style des figurines est, pour la plupart, plus dynamique que celui de l’original, où les poses des héros et des monstres étaient plutôt statiques. De plus, les artistes sculpteurs ont ajouté des versions féminines pour plusieurs monstres et pour l’elfe.

Les figurines des héros ont des poses plus dynamiques dans la nouvelle édition
À gauche, la version originale du nain et de l’elfe et à droite les nouvelles versions. Leur pose est plus dynamique dans la nouvelle édition.

Pour ce qui est des règles du jeu, celles-ci sont presque les mêmes que pour l’original. La différence la plus importante vient des points de corps attribués à certaines catégories de monstres. Alors que dans l’original, tous les monstres n’avaient qu’un seul point de corps (sauf à l’exception d’un personnage spécial dans une des quêtes), maintenant les créatures les plus puissantes comme les guerriers de l’effroi et la gargouille ont plus de points de corps, ce qui rendra le combat plus intéressant. Le livre de quêtes contient exactement les mêmes scénarios que l’original, ce qui est un peu décevant. On aurait apprécié plus de variété de ce côté, malgré qu’il soit possible de télécharger de nouveaux scénarios créés par des joueurs en ligne.

Le mobilier de la nouvelle édition est monochrome, mais plus robuste que l'original
Les éléments du mobilier sont entièrement faits de plastique dans la nouvelle édition, ce qui les rend plus robustes, mais élimine les couleurs vibrantes de l’original.

Une grande déception qu’a vécue plusieurs joueurs lorsque la campagne de sociofinancement a été annoncée était que le jeu ne pourra pas être expédié au Québec vu qu’il est disponible uniquement en anglais pour l’instant. Heureusement, la boutique Le Valet d’Cœur a pu recevoir un nombre limité de copies et c’est l’une d’elles que j’ai pu acheter. Cependant, le prix était particulièrement élevé à 164,99$ plus taxes. Il est certain que l’aspect nostalgie a pesé beaucoup dans la balance, mais je ne peux éviter un certain sentiment de déception devant le peu de différences entre l’original et la nouvelle édition. D’un côté, je suis heureux que le jeu auquel j’ai le plus joué durant mon enfance ait fait un retour, surtout que l’original n’a jamais été réédité. Mais de l’autre, je suis sceptique à savoir si le contenu de la nouvelle édition vaut le prix élevé d’entrée.

En conclusion, HeroQuest parvient à faire revivre des nombreux après-midis à accomplir des quêtes légendaires avec une couche fraîche de peinture. Pour ceux qui souhaitent pénétrer le monde des jeux de rôles de table, HeroQuest demeure une excellente option pour les débutants. Par contre, si vous avez encore votre copie originale, vous ne trouverez pas beaucoup de nouveauté dans cette nouvelle boîte.

J’aime

  • Le matériel de qualité
  • Le contenu généreux de la boîte
  • Le même plaisir qu’en 1989

J’aime moins

  • Le peu de nouveauté comparé à l’original
  • Le prix très élevé
  • Aucune version en français pour l’instant

La copie du jeu utilisée pour cette critique a été achetée par le rédacteur.

HeroQuest (édition 2021)

Graphisme
Matériel
Thématique
Mécanique
Plaisir

Amusant, nostalgique, dispendieux

La nouvelle version du jeu HeroQuest est toujours aussi amusante, mais n'est pas très différente de l'original. Son prix très élevé en rebutera plusieurs.

À propos de Frédéric St-Georges

Je suis un geek assumé et fier de l'être, qui joue régulièrement aux jeux vidéo depuis l'âge de cinq ans, maniaque de séries télé comme Babylon 5, Star Trek Voyager et Game of Thrones. Geekbecois représente pour moi une belle opportunité de partager avec vous mes passions, vous informer et même parfois vous divertir avec un jeu de mots à la qualité douteuse!

Aussi à voir...

Queenz : To Bee or Not to Bee – Des abeilles et des orchidées

Les jeux de l’auteur Bruno Cathala m’ont toujours plu, que ce soit Five Tribes ou …

Un commentaire

  1. Bel article. Simple information cependant, une version française semble bel et bien prévue car vendue sur Amazon sur Europe
    https://www.amazon.fr/syst%C3%A8me-HeroQuest-daventures-fantastiques-Joueurs/dp/B09LR5HRB3/ref=mp_s_a_1_1?keywords=Heroquest&qid=1641765943&s=toys&sr=1-1

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.