Concours

[Essai Ultra Rapide] HTC One S: Puissance et budget

Ces dernières semaines, j’avais à la fois le HTC One X et le HTC One S en essai. Les deux sont arrivés sur mon bureau en même temps. Les deux appareils ont été annoncés et lancés en même temps, il y a de cela 8 mois. Alors que peu de temps dans la vie de tous les jours, 8 mois en téléphonie mobile c’est une éternité. Je tenais donc à essayer le One S afin de savoir si un appareil de 8 mois d’âge et se détaillant à 0$ (sur entente) valait la peine. Est-il l’alternative budget à vos rêves de grandeur téléphonique? Probablement. Mais pour le savoir, lisez donc ce qui suit. Yes please!

HTC One S, devant des blocs de verre colorés
HTC One S, devant des blocs de verre colorés

Tour du proprio

Afin d’être efficace, sautons directement dans le vif du sujet. Premier arrêt: la visite physique de l’appareil. Et puisqu’une image vaut mille mots, voici voilà, des photos pour vous, là.

La façade du HTC One S, toute de verre vêtue, présentant l'écran, les touches capacitives, l'écouteur ainsi que la caméra secondaire.
La façade du HTC One S, toute de verre vêtue, présentant l’écran, les touches capacitives, l’écouteur ainsi que la caméra secondaire.
La face arrière du HTC One S montre son côté froid et métallique. Au menu: caméra 8 mégapixels, flash à DEL, haut parleur et logos HTC et Beats Audio. Le haut du boîtier est amovible et renferme le logement pour la microSIM.
La face arrière du HTC One S montre son côté froid et métallique. Au menu: caméra 8 mégapixels, flash à DEL, haut parleur et logos HTC et Beats Audio. Le haut du boîtier est amovible et renferme le logement pour la microSIM.

Le HTC One S est une affaire bien svelte. Composé d’aluminium, de plastique et de verre, cet appareil est joli, ultra compact et dégage une forte impression de qualité. Comme son grand frère, le One X, le One S ne comporte que 3 boutons physiques, soit les boutons pour augmenter le volume, diminuer le volume et pour allumer et éteindre l’appareil. Tout le reste se passe avec l’écran.

Le dos du HTC One S est légèrement concave, ce qui le rend encore plus mince en main que ses (déjà petites) dimensions pourraient laisser croire.
Le dos du HTC One S est légèrement concave, ce qui le rend encore plus mince en main que ses (déjà petites) dimensions pourraient laisser croire.

Je dois dire que j’ai réellement aimé le design du HTC One S. La combinaison de son tout mince boîtier et de son écran de 4.3 pouces fait qu’il se manipule aisément à une main, sans jamais sembler trop petit ou trop long. Les boutons du One S sont également beaucoup plus facile à manipuler que ceux du One X.

Le One S emploie un écran Super AMOLED à résolution qHD (960×540) qui, bien que très respectable, n’est pas aussi beau que celui du One X. Mais ceci dit, ce n’est réellement pas un mauvais écran. Les couleurs sont ultra vibrantes, le texte et les petits détails sont bien définis.

Logiciel, photo et multimédia

L'écran d'accueil du HTC One S, au sortir de la boîte, est classiquement HTC, à l'exception de certains gadgets installés ici à la demande de Telus.
L’écran d’accueil du HTC One S, au sortir de la boîte, est classiquement HTC, à l’exception de certains gadgets installés ici à la demande de Telus.

Le One S roule sous Android 4.0 Ice Cream Sandwich avec HTC Sense 4. Je ne suis pas un grand fan de l’interface Sense, je dois avouer. Je trouve qu’elle ajoute une certaine lourdeur et une certaine dose de confusion dans l’utilisation de l’appareil. Malgré cela, le One S demeure agréable à utiliser.

J’avais en essai le modèle Telus et celui-ci fait montre de certains éléments personnalisés par l’opérateur. Certains gadgets à l’écran d’accueil sont directement liés à Telus, dans le menu Personnaliser, on trouve un skin/thème spécifique à Telus. Il y a aussi certaines applis pré-installées pour l’opérateur, comme appDomaine. Pour le reste, c’est business as usual.

On trouvera donc les applis HTC Sense en plus des applis officielles Android, ce qui peut ajouter un peu de confusion. Par exemple, le S n’offre pas un, mais bien deux apps pour écouter de la musique, soit Musique et Play Music. J’imagine que ça laisse l’embarras du choix.

Toute critique de l’interface mise de côté, je dois dire que le One S est un solide performer. Toujours prêt à s’attaquer à la tâche, je n’ai perçu aucun ralentissement lors de l’utilisation de l’appareil. C’est probablement la résultante de son rapide processeur Qualcomm Snapdragon S4.

Le One S embarque le même module photographique que le One X. Il offre donc un objectif grand-angle lumineux, un excellent contrôle du bruit numérique et une prise de vue quasi-instantanée. On ne l’emploiera pas pour remplacer son réflexe numérique, mais on pourra, sans problème, s’en servir comme appareil photo de tous les jours.

Comme avec le One X, les images sortant du One S sont généralement bien nettes, avec très peu de bruit numérique visible et un bon niveau de contraste et ce, même dans une pièce mal éclairée.
Comme avec le One X, les images sortant du One S sont généralement bien nettes, avec très peu de bruit numérique visible et un bon niveau de contraste et ce, même dans une pièce mal éclairée.

Voir ici la galerie d’images prises avec le HTC One S

Conclusion

Le HTC One S emprunte le meilleur de son grand-frère et présente le tout dans un boîtier élégant, professionnel et facile à manipuler. La combinaison du verre et de l’aluminium donnent au One S une allure de qualité, un sentiment de solidité.

Le positif

  • Boîtier solide, élégant et de parfaite taille
  • Caméra offrant une bonne performance
  • Processeur robuste, rapide et performant

Le négatif

  • HTC Sense complique un peu certaines opérations de base
  • L’écran, bien que très respectable, semble moyen après avoir vu et utilisé le One X

Le dernier mot

Le HTC One S est une excellente aubaine, alliant puissance, beau design, bonne caméra et connectivité à un prix imbattable (0$, c’est vraiment pas beaucoup d’argent). Il sera donc un excellent choix pour l’acheteur averti qui cherche à maximiser la valeur de son dollar.

Le HTC One S testé ici est disponible chez Telus, mais le même modèle est disponible chez Fido, Bell et autres.

Voir aussi: Galerie d’images prises avec le One S

 

 

À propos de Olivier Deveault

Étudiant d'informatique, photographe réformé et amateur de design, Olivier aime beaucoup le sushi de qualité. Il parle bilingue et demi, mesure 6 pieds 4 pouces et possède un compte twitter (@odeevee).

Aussi à voir...

Hover : Revolt of Gamers – Successeur spirituel à Jet Set Radio?

Hover : Revolt of Gamers est un jeu d’exploration et de course open world qui tire …

Qu'en penses-tu ?