Les Chroniques d'Azfaréo

Découverte manga : Les Chroniques d’Azfaréo

Vous en avez marre des shojo classiques où l’héroïne qui est, bien évidemment, une lycéenne timide, rencontre le mauvais garçon de l’école ? Ici, avec Les Chroniques d’Azfaréo, préparez-vous à découvrir un manga shojo plutôt original se déroulant dans un monde fantastique peuplé de dragons où la magie est imprégnée. Aux côtés d’une prêtresse maladroite, vous vivrez une histoire palpitante dans un royaume noyé de secrets.

  • Titre original : Azufareo no Sobayonin
  • Dessin : Shiki Chitose
  • Scénario : Shiki Chitose
  • Éditeur VF : Akata
  • Année : 2016 au Japon / 2020 en France
  • Type : Shojo
  • Genre : Aventure, Fantastique
  • Nombre de tome : 9
Voici la couverture du manga : Les Chroniques d’Azfaréo de Shiki Chitose.

Synopsis

La rumeur raconte que le royaume d’Azfaréo est protégé par le pouvoir du Dragon Bleu… Mais depuis quelque temps, il ne pleut plus sur les terres, et l’équilibre est menacé. Le pouvoir du dragon serait-il en train de s’affaiblir ? C’est dans ce contexte que Rukul, héritière d’une famille de prêtres, est envoyée pour servir la créature mythique. Cette dernière, en échec familial, trouvera-t-elle sa place auprès du dragon ? Et quels secrets royaux découvrira-t-elle ?

Critique

Rukul est la fille d’une famille de prêtres et de guérisseurs. Le royaume d’Azfaréo est protégé par un dragon bleu, mais depuis quelque temps, il a cessé de pleuvoir. Cela a probablement un rapport avec la santé du dragon bleu. Ayant beaucoup de difficulté à trouver sa place, Rukul est envoyée au palais afin de prendre soin du dragon Julius. Celui-ci est d’ailleurs réputé pour avoir un très mauvais caractère. Cette tâche s’annonce donc plutôt ardue.

Ainsi, Rukul doit prendre soin de lui en lui enlevant les écailles devenues trop dures, mais elle peut se blesser en faisant cela. L’héroïne est timide et maladroite, mais malgré tout, très attachante. Elle manque énormément de confiance en elle. Mais elle veut se rendre utile alors bien qu’elle ne soit très douée, elle apprendra et étudiera fort afin de s’améliorer dans sa nouvelle tâche. Ce qu’on peut dire, c’est que la petite Rukul est une jeune femme tenace !

Les Chroniques d’Azfaréo, c’est un manga romantique avec une touche de fantasy. On suit l’histoire de Rukul qui apprendra à gagner confiance en elle-même. Elle évoluera positivement suite à sa rencontre avec le dragon bleu. Visuellement, j’ai trouvé Les Chroniques d’Azfaréo très beau. L’histoire me fait un peu penser à un conte tout droit sorti des films de Disney. Le scénario semble plutôt cliché, mais malgré cela, j’ai trouvé le premier tome vraiment adorable. Malgré le fait que la suite des choses semble évidente, je suis vraiment enthousiasmée par ce titre et je compte m’acheter les neuf tomes.

Conclusion

On apprend à découvrir le monde d’Azfaréo. J’ai aimé découvrir la personnalité de Rukul ainsi que le caractère bougon du dragon bleu. J’ai trouvé ce premier tome vraiment bien. Je le recommande aux amateurs de romances et de fantasy. Les Chroniques d’Azfaréo est un shojo plutôt classique, bien qu’original. Il n’est pas difficile de prédire ce qui arrivera. Néanmoins, j’ai toujours apprécié ce genre de romance dans un univers où règne la magie. Les amateurs d’histoires du genre de La Belle et la Bête devraient apprécier ce titre. J’ai bien hâte de voir l’évolution de la jeune Rukul ! J’espère qu’elle apprendra à s’aimer et comprendra sa valeur.

« Pour la première fois… J’ai trouvé ma place en ce monde. »

J’aime

  • Le bon duo de protagonistes
  • L’univers fantastique et ses dragons
  • Les dessins et le scénario qui sont mignons

J’aime moins

  • Le fait de ne pas avoir le second tome sous la main !

La copie de Les Chroniques d’Azfaréo a été prêtée par Anipassion-J.

Les liens d’Anipassion-J : Boutique | Instagram | Facebook | Twitter

Les Chroniques d'Azfaréo

Texte, narration et scénario
Graphisme
Impression générale

Fantastique !

Les amateurs de romance et de dragons seront aux anges !

À propos de Jessica Côté Acteau

Mon côté geek est né très tôt. C'est avec Ash, le dresseur de Pokémon et Sakura, la chasseuse de cartes que j'ai grandi. J'étais déjà une grande amatrice de l'animation japonaise et ça m'a suivi de l'enfance à l'âge adulte. Ma passion pour les jeux vidéo a, quant à elle, débuté au même moment. Armée de mon Game Boy Color, j'étais déjà une grande dresseuse de Pokémon, à l'époque ! C'est néanmoins la série The Legend of Zelda qui m'a fait tomber en amour avec le gaming. Depuis, qu'il s'agisse de jeux ou de japanimation, j'en mange tous les jours.

Aussi à voir...

Wing of Darkness

Wing of Darkness : on vole trop très du soleil

S’il y a bien un genre qui n’est pas beaucoup exploité ces temps-ci, ce sont …

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.