Concours

Days Gone – Survivre dans un monde post-apocalyptique terrifiant

Days Gone est probablement l’exclusivité la plus attendue dans le monde du jeu vidéo en 2019. Dévoilé lors du E3 en 2016, le jeu a suscité beaucoup d’intérêt par son monde post-apocalyptique et ses hordes de zombis. Le résultat final est un solide jeu d’action à la troisième personne qui, sans être très original, parvient à captiver avec son histoire intrigante, ses graphiques superbes et sa violence brutale.

  • Days Gone
  • Studio de développement : SIE Bend Studio
  • Éditeur : Sony Interactive Entertainment
  • Plateformes disponibles : PS4 (exclusivité)
  • Plateforme de test : PS4 Slim
  • Classement ESRB : M
  • Prix : $79,99
  • Site officiel du jeu

Days Gone se déroule dans l’état de l’Oregon, situé sur la côte ouest des États-Unis, juste au nord de la Californie. Deux ans se sont écoulés depuis qu’une épidémie mortelle a décimé la majorité de la population humaine. Les autres ont pour la plupart été transformés en créatures assoiffées de chair et de sang, alors qu’un infime pourcentage s’en est sorti indemne. Le joueur incarne le personnage de Deacon St. John, un ancien membre d’un gang de motards criminalisés qui préfère la liberté des grands chemins plutôt que la vie en communauté qui s’est développée après la catastrophe. Lui et son meilleur ami Boozer comptent amasser suffisamment de ressources et de provisions pour prendre la route du Nord où ils croient pouvoir mener une meilleure existence. Cependant, ils seront victimes d’une embuscade qui mettra un frein à leur projet. Deacon devra donc relever plusieurs défis et gagner la confiance des survivants s’il souhaite survivre dans cet enfer sur Terre.

Le joueur peut choisir d'attaquer les infectés de front, mais utiliser une tactique furtive est habituellement plus efficace
Les infectés du monde de Days Gone parviennent à provoquer des frissons d’effroi aux joueurs les plus aguerris

À première vue, Days Gone peut sembler très similaire pour quiconque a joué à The Last of Us. On y retrouve une atmosphère similaire avec un monde ravagé par une mystérieuse maladie. La jouabilité à la troisième personne rappelle aussi le chef-d’oeuvre du studio Naughty Dog, mais ces impressions ne sont que superficielles après un certain temps. Days Gone est un jeu au monde ouvert, contrairement à The Last of Us qui était plutôt linéaire. Le monde de Days Gone regorge d’événements à compléter, comme aider des survivants aux prises avec des « infectés » (les humains victimes de l’épidémie), éliminer la présence de brigands afin de rendre les routes plus sûres ou détruire des nids d’infectés. Compléter certaines missions fera avancer l’histoire, alors que d’autres fourniront des détails sur l’épidémie ou sur la vie de Deacon avant la catastrophe.

Deacon se manipule très facilement. Le joueur a à sa portée tout un arsenal d’armes soit pour le combat rapproché ou pour le tir. Les différents objectifs des missions du jeu peuvent habituellement être abordés de différentes manières, soit par une attaque de front ou par une approche plus furtive. Évidemment qu’il est souvent préférable d’utiliser la deuxième option, surtout lorsque Deacon doit affronter un large groupe d’ennemis. Il peut faire usage des buissons et avancer silencieusement afin de prendre ses ennemis par surprise.

Des zombis qui sèment l’effroi partout où ils passent

Les infectés sont pour la plupart plutôt faciles à vaincre, surtout durant la journée où ils se déplacent en petits groupes. Cependant, une fois la nuit tombée, ils sont beaucoup plus nombreux. Deacon rencontrera plusieurs types d’infectés différents. Les « swarmers » sont les plus communs, composés d’adultes qui ont les caractéristiques classiques des zombis. Ils se déplacent lentement et ne sont pas très brillants, mais une fois qu’ils ont repéré le joueur, ils hurleront pour attirer leurs camarades et attaqueront avec vitesse et férocité. Les « newts » sont des adolescents qui ont été infectés. Ils sont plus faibles que les « swarmers« , mais se déplacent très rapidement et sont presque toujours en larges groupes. Le joueur rencontrera même des animaux infectés, appelés des « runners« . D’autres types d’infectés apparaîtront plus tard dans l’histoire.

La horde est l’ennemi le plus terrifiant que le joueur rencontrera dans son aventure. Composée de dizaines d’infectés, une horde cherchera par tous les moyens d’atteindre le joueur pour le tailler en pièces. L’attaquer de front est presque toujours suicidaire. Le joueur devra faire usage de stratégie pour en venir à bout, comme mettre des pièces, utiliser des objets faisant du bruit (le bruit attire toujours les infectés) et lancer des explosifs, comme des cocktails Molotov et des grenades. Combattre une horde mettra vos nerfs à rude épreuve, mais causera un sentiment de triomphe lorsque le dernier infecté tombera.

Attaquer une horde de plein front est presque toujours suicidaire. Le joueur devra faire usage de stratégie si il souhaite survivre
La horde est l’ennemi le plus terrifiant du jeu, composée de dizaines d’infectés qui n’ont qu’un but : réduire Deacon en pièces

Un homme et sa monture (d’acier)

Parmi tout l’équipement dont fera usage Deacon au cours de son aventure, le plus important est sans contredis sa motocyclette. Cette dernière lui sera indispensable pour se déplacer entre les différentes zones, fuir ses ennemis lorsqu’il sera blessé et également pour faire usage de la fonction de déplacement rapide sur la carte. Il devra en prendre soin et s’assurer que le réservoir à essence est toujours plein. Aussi, une fois certaines missions complétées, il pourra se procurer des pièces supplémentaires pour améliorer les performances et la durabilité de son bolide. Ces achats requièrent non seulement d’avoir en main les crédits nécessaires, mais aussi la confiance des habitants de la région. Accomplir des tâches pour le leader de l’endroit, fournir de la viande et éliminer des menaces comme des bandits ou des infectés augmentera la confiance des habitants et débloquera des ressources supplémentaires.

La motocyclette est l'outil le plus précieux du joueur dans Days Gone.
Deacon devra prendre soin de sa motocyclette comme si elle était son animal de compagnie.

Graphiquement, le jeu est superbe, avec des environnements hautement détaillés, des effets météo réalistes et des personnages très bien animés. Le jeu se déroule en très grande majorité dans la nature, avec quelques habitations abandonnées. La sensation lors des déplacements rappelle celle vécue dans Red Dead Redemption II, mais avec une touche de modernité. Cependant, la fluidité du jeu n’est pas très constante, surtout lorsque le joueur se déplace sur sa moto. Le nombre d’images par seconde plonge parfois sous la barre de 10, ce qui rend certaines séquences saccadées. Cette lacune est plus ennuyeuse que frustrante et les qualités techniques du jeu la contrebalancent aisément.

Du côté audio, le jeu a une superbe bande sonore qui accompagne merveilleusement bien les scènes, qu’elles soient touchantes ou horrifiantes. Les acteurs qui incarnent les personnages sont presque tous excellents, à l’exception de certains personnages mineurs, comme les survivants rencontrés dans la nature. Les gargouillis des infectés inspirent toujours un sentiment de dégoût, mais ce sentiment tourne rapidement à l’horreur lorsqu’une horde se précipitent sur le personnage.

Contrairement aux infectés, les ennemis humains dans Days Gone feront usage de stratégie
Les infectés ne sont pas les seuls ennemis de Deacon. Des bandes de truands se dresseront aussi sur son chemin

Days Gone est un excellent jeu d’action et d’aventure qui vient à nouveau prouver que les jeux en solo ont la cote, contrairement à ce que certains éditeurs peuvent laisser entendre. Le jeu valait l’attente et devrait se retrouver dans les bibliothèques des propriétaires de PS4.

La copie du jeu utilisée pour cette critique nous a été offerte par l’éditeur.

Days Gone

Scénario
Graphismes
Bande sonore
Jouabilité
Durée de vie

Days Gone est un excellent jeu d'action, avec des graphiques superbes et une histoire intéressante, quoique pas très originale.

User Rating : Be the first one !

À propos de Frédéric St-Georges

Je suis un geek assumé et fier de l'être, qui joue régulièrement aux jeux vidéo depuis l'âge de cinq ans, maniaque de séries télé comme Babylon 5, Star Trek Voyager et Game of Thrones. Geekbecois représente pour moi une belle opportunité de partager avec vous mes passions, vous informer et même parfois vous divertir avec un jeu de mots à la qualité douteuse!

Aussi à voir...

Staxel : une fusion entre Stardew Valley et Minecraft

Staxel est disponible en accès anticipé depuis le 23 janvier 2018. Développé par le studio …

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.